La Carte Zéro

Dans le monde de la banque, ces dernières années, on assiste à une véritable explosion des produits et services sur le net. En effet, de nombreux établissements bancaires ont ouvert des filiales en ligne (c’est le cas de toutes les banques principales Françaises) quand d’autres ont simplement ouvert leurs services à l’internet. On pense plus, dans ce cas, à HSBC ou Mon banquier en ligne, deux banques en lignes qui sont également banques de dépôt.

Mais ce n’est pas tout. Si Paypal est désormais bien connu des acheteurs en lignes, d’autres services équivalents comme Skrill ont vu le jour. Du côté des placements, PSA Banque et d’autres sont présents. Et même en ce qui concerne les emprunts, des établissements spécialisés comme Prêt d’union permettent l’emprunt à la consommation directement en ligne.

Tout cela sans parler des cartes bleues prépayées dont les offres fleurissent sur la toile. Si bien qu’aujourd’hui, quel que soit le produit ou service bancaire que nous recherchions, nous pouvons le trouver en ligne. Le problème, c’est que cette multitude dans l’offre contribue à entretenir un flou grossier autour de certains services. Il devient difficile de savoir qui est banque et qui ne l’est pas. Et, même si cela peut être difficile à comprendre parfois, ce n’est pas parce qu’un organisme vous propose une carte bleue en ligne qu’il est forcément une banque en ligne. C’est le cas de la Carte Zéro, par exemple. Pas vraiment banque en ligne, pas vraiment carte prépayée non plus, la Carte Zéro est encore un objet à part…

Doc Gratuite

Pour commencer, qui est Carte Zéro ?

En fait, la Carte Zéro est un produit spécifique mis en place en France en 2012 par une banque Luxembourgeoise, fondée en 2005 ; Advanzia Bank. Très présente sur le marché de la carte bleue en Allemagne, et grande fournisseuse de cartes à travers l’Europe, elle a décidé d’investir le marché Français en proposant sa carte Gold Mastercard sans frais, associée à un revolving. Bien que très récente sur le marché Européen, Advanzia Bank fait déjà partie, en 2014, des 3 % des banques les plus rentables au Luxembourg…

Il faut dire que ses fondateurs sont les anciens créateurs de la Bankia Bank, banque Norvégienne revendue en 2005 au groupe espagnol Santander et devenue la Santander Consumer Bank. La Bankia Bank proposait déjà les services de cartes bleues sans frais, et atteignait déjà des bénéfices records…

La Carte Zéro, comment ça marche ?

carte 0 frais

Dans le principe, la Carte Zéro d’Advanzia Bank est donc une carte bancaire prépayée. Il s’agit dune Gold Mastercard, totalement offerte. Exactement au même titre que pourrait le faire une banque en ligne quand vous souscrivez un compte dans l’une d’entre elles. La différence ici, c’est qu’il n’existe pas de compte bancaire associé. Vous n’êtes donc pas forcés de domicilier votre compte chez Advanzia. La carte est livrée gratuitement, et seule.

Gratuite ? Enfin presque. Parce que le but d’une carte prépayée, c’est quand même de pouvoir payer avec. Il lui faut donc bien s’adosser sur une somme d’argent disponible. Et c’est là que la gratuité affichée devient très chère. Car la Carte Zéro est adossée à un crédit renouvelable, autrement appelé réserve d’argent ou encore revolving. Là où, par exemple, Skrill vous permet de virer de l’argent de votre compte bancaire vers la carte prépayée, la Carte Zéro ne vous le permet pas. Ce qui signifie que si vous souhaitez user de cette carte bleue, vous devez obligatoirement consommer tout ou partie du revolving… à un taux à la limite de l’usure, 20,29 %…

Les seuls virements autorisés sont donc ceux permettant le remboursement des sommes prélevées sur la carte.

De plus, et malgré les témoignages de personnes affirmant que même étant au chômage ou sans revenus déclarés, ils ont pu bénéficier de la Gold gratuitement, il s’avère en vérité qu’Advanzia Bank choisit ses clients après dépôt de dossier. Et très rares sont ceux et celles qui se sont vu attribuer une Carte Zéro alors qu’ils ne percevaient pas ou peu de revenus. Dans les faits, le montant du plafond de la réserve d’argent associée est calculé en fonction des ressources des demandeurs, et peut aller de 100 € à 3 000 €. A l’inverse, donc, les témoignages de personnes ayant effectué une demande de carte et s’étant vu refusés sont assez nombreux. Il n’y a qu’à consulter les forums sur la question.

Dans le détail du fonctionnement de la Carte Zéro, il est quand même un point intéressant (en plus de la gratuité totale de la carte), c’est que vous avez 7 semaines pour rembourser sans frais, un achat effectué après le 15 du mois. Ce qui laisse une petite marge par rapport aux réserves d’argent classiques, qui appliquent le taux d’intérêt dès le mois suivant. Mais au-delà, à 20,29 %, ça peut vite devenir l’enfer.

La chose à ne surtout pas faire avec la Carte Zéro, c’est le retrait de liquide. Ou alors vraiment en dernier recours. Car dans ce cas, le taux d’intérêt s’applique dès le lendemain. Et votre retrait gratuit se transforme en énorme dette.

Conclusion.

carte zero avis

Voir offre

En règle générale, méfiez vous toujours de ceux qui vous proposent d’user de leur argent gratuitement. Il y a toujours une embrouille derrière. La Carte Zéro ne fait pas exception. Si dans les faits, la carte bleue est bien sans frais, et qu’il est également vrai que les paiements et autres retraits ne génèrent pas de pénalités à l’utilisation sur le moment, l’argent utilisé ici est équivalent à un crédit à un taux (presque) usuraire.

De surcroît, la banque Advanzia ne vous délivrera pas de carte si vos revenus sont jugés trop bas. C’est un fait. Mais, et ça devrait mettre la puce à l’oreille des plus optimistes, elle ne l’accordera pas non plus à des revenus jugés trop élevés. Pourquoi ? Tout simplement parce que dans ce cas, les usagers de la Carte Zéro peuvent rembourser à chaque fois avant le délai des 7 semaines. Et là, Advanzia ne gagne rien. Ce qui ne l’intéresse pas.

Au contraire, ce qui intéresse ce type d’établissement, c’est bien de profiter des difficultés passagères des revenus moyens, pour leur faire payer au prix fort. Et c’est ainsi que l’on comprend pourquoi et comment une banque comme celle-ci parvient à des bénéfices si impressionnants malgré son très jeune âge.

La Carte Zéro est intéressante dans un seul cas. Celui où vous êtes en capacité à rembourser ce que vous utilisez dans le délai de gratuité. Et pour cela, il faut savoir anticiper sur la gestion de ses comptes. Elle devient d’autant plus intéressante si votre banque vous prélève des frais quand vous utilisez votre carte bleue. Là, vous pouvez préférer l’utilisation de la Carte Zéro, sans frais, et faire un virement de votre compte vers celui de votre Carte Zéro dans la foulée. Tout ça, pour économiser un Euro au plus…

Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Voir offre