Prêt travaux

Le prêt travaux est un crédit bien souvent associé au crédit immobilier. Pour de nombreuses banques, d’ailleurs, il ne se dissocie pas du crédit immobilier. On entend par là qu’il s’agit tout simplement d’une ligne de crédit immobilier à part entière. Dans les faits, il est garanti par une sûreté réelle sur le bien ou par un organisme de caution tiers (type crédit logement). Il est donc adossé à un bien immobilier.

Voilà pourquoi certaines banques ne le déclarent pas forcément en tant que tel dans leurs produits d’emprunt. En ce qui nous concerne, seules le e.LCL et Monabanq proposent directement un prêt travaux, alors que les autres établissements bancaires en ligne l’incluent dans leur offre immobilière.

Voyons comment ce prêt se décline banque par banque.

Pour L’AGENCE EN LIGNE, rien de spécial. Néanmoins, on se doute que, compte tenu de l’adossement aux produits de la BNP Paribas, tout est possible. Un prêt immobilier pouvant raisonnablement sur une durée très courte (3 à 5 ans), il n’y a aucun problème pour qu’un prêt travaux suive les mêmes conditions que le crédit immobilier.

Hello Bank, autre filiale de la BNP Paribas, précise même la chose dans son offre de crédit immobilier. La durée d’un prêt immobilier court de 2 à 30 ans, pour un emprunt minimal de 3 000 €. Aucun souci non plus ici pour effectuer un prêt travaux aux conditions de l’immobilier. Du changement d’une chaudière aux remplacements des fenêtres, en passant par l’aménagement des combles, à compter du moment où il s’agit de travaux sur un bien immobilier, le prêt travaux s’impose de lui-même.

Par contre, ING Direct se refuse à financer les travaux d’une résidence. Il est bien spécifié sur le site de la banque Néerlandaise que le montant des travaux doit être couvert par l’apport personnel, même en cas d’emprunt immobilier. Il y a sans doute une raison à cela. Dans les faits, alors que l’acquisition d’un bien se fait en une seule fois, le déblocage des fonds pour les travaux se fait au fur et à mesure de l’avancement de ceux-ci. Impossible donc de débuter l’amortissement du prêt tant que la somme totale n’est pas débloquée. Visiblement, ING Direct souhaite faire au plus simple et ne pas encombrer son back office avec ces questions.

Le e.LCL propose une autre formule ; rentrer dans le cadre du prêt à la consommation, mais avec un emprunt affecté aux travaux. On entre donc dans les clous des prêts personnels, à savoir, une durée limitée à 84 mois, pour un montant limité lui aussi. Si le e.LCL ne précise pas la durée maximum de l’emprunt dédié aux travaux de la maison, la banque en donne le montant maximum : 20 000 €. Mais attention, dans ce cas, plus question de bénéficier des conditions relatives aux prêts immobiliers. Certes, il n’est plus question de prise de garantie, mais les taux sont deux fois et demie plus élevés… Voilà pour les détails de cette offre : https://e.lcl.fr/prets/prets-personnels/solution-conso-travaux/

Boursorama ne propose pas de prêts travaux. Et rien ne semble indiquer qu’il soit possible de contracter un prêt immobilier entièrement dévolu aux travaux. Autre possibilité, les travaux, pour peu que le montant ne soit pas trop élevé, doivent pouvoir entrer dans la case prêt personnel. Par définition, ceux-ci sont sans affectation ni destination précise. On tomberait alors dans le cas du e.LCL ou de Monabanq. A voir.

Et justement, Monabanq fonctionne avec une ligne de crédit dédiée aux travaux, mais sur la base d’un prêt personnel. La durée est limitée à 72 mois (soit 6 ans) et le montant à 21 500 €. Aucun frais de dossier n’est facturé. Les détails ici : https://www.monabanq.com/fr/produits-bancaires-services/credits/credit-travaux-avantages.html.

Quant à Fortuneo et BforBank, ces deux banques ne proposent aucune ligne de crédit pour le moment.

En résumé, un prêt travaux est souvent lié à un prêt immobilier. C’est le cas dans les banques de dépôt, sauf spécifications contraires. On peut donc penser logiquement que les deux établissements liés au groupe BNP Paribas (L’AGENCE EN LIGNE (autrefois appelé la NetAgence) et Hello Bank) pratiquent le prêt travaux de cette manière. Le e.LCL et Monabanq préfèrent définir une ligne spéciale pour les travaux sur la base des prêts personnels. Concernant Boursorama, c’est un peu plus flou. Quant à ING Direct, Fortuneo et BforBank, la réponse est claire : c’est non.