Amélioration des offres bancaires à destination des professionnels

Depuis presque une décennie, les banques en ligne et FinTechs bouleversent les banques traditionnelles et le marché bancaire. On voit désormais apparaître d’autres enseignes comme les banques mobiles. Les FinTechs et banques en ligne proposent aussi des offres à destination des professionnels. En commençant par les auto-entrepreneurs et PME. Ces offres sont-elles adaptées ?

Encore trop peu d’offres pour les professionnels

Il existe encore trop peu d’offres pour les professionnels de la part des banques en ligne, banques mobiles et FinTechs. Pourtant les auto-entrepreneurs et PME sont une nouvelle cible de ces enseignes bancaires alternatives.

Au lancement de ces néobanques, toutes ciblent en priorité les particuliers. Les entreprises sont les oubliées de ces acteurs. Certaines banques se démarquent comme Monabanq, ING Direct ou N26 et proposent des offres alléchantes pour les professionnels.

Les banques en ligne sont-elles conformes aux attentes des professionnels ?

La plupart des offres pour professionnels contiennent l’essentiel : c’est -à-dire une solution d’encaissement des clients, le règlement des fournisseurs, les règlements par CB, etc. De trop nombreuses fonctionnalités manquent encore à l’appel. Cela n’est pas suffisant pour les entreprises. Un exemple phare : l’impossibilité d’encaisser des chèques par exemple.

Citons également les règlements par carte bancaire. La solution de paiement est souvent proposée par une FinTech, intégrée à l’offre des professionnels. Ces FinTechs proposent des supports de paiement compatibles avec les mobiles ou même les tablettes.

Leur offre est diversifiée mais les commissions sur transactions se révèlent beaucoup plus élevées que chez les banques traditionnelles. Cela se révèle plus pénalisant qu’autre chose. Principalement pour les entreprises, les PME surtout, qui travaillent dans le BtoC.

Un autre manque souligné dans les offres aux professionnels par les banques en ligne est l’absence de financement pour les professionnels.

C’est par ailleurs ce qui rebute le plus les chefs d’entreprises et PDG d’entreprise pour rejoindre les réseaux des néobanques. Quelle PME n’a jamais eu besoin d’un ou deux prêts bancaires pour développer son activité ? Souscrire à une banque ne proposant pas de prêt pour les entreprises n’a donc aucun sens.

Les banques en ligne qui se démarquent

ING Direct, banque en ligne numéro 1 en France auprès des particuliers, s’est attaquée au marché des professionnels. Son offre de prêt entreprise Prêt Pro Direct a été lancé fin 2017. La demande de prêt pour une entreprise se fait en ligne en 10 minutes seulement. En cas de réponse favorable à la demande, les fonds sont débloqués en 48 heures. De quoi attirer de nombreuses PME, PME et les auto-entrepreneurs.

Le compte N26 Business de la banque en ligne allemande rencontre un franc succès depuis un an chez les free lances et auto-entrepreneurs. Sans frais, cette offre inclut un compte bancaire, une carte bancaire et un cashback de 0,10% sur tous les achats de l’entreprise.

Le compte pro de Monabanq est quant à lui exclusivement réservé aux auto-entrepreneurs. L’offre inclut ou pas une carte bancaire, soit une carte Visa Classic soit une Visa Premier. Au choix de l’auto-entrepreneur. Et seuls 150e sont nécessaires à l’ouverture du compte, qui se réalise 100% en ligne.

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.