Assurance santé

Il n’y a pas si longtemps, on parlait encore de mutuelle santé. Désormais, on parle d’assurance santé. Mais dans le principe, il s’agit de la même chose, la prise en charge des remboursements complémentaires au régime général obligatoire (sécurité sociale). Pour autant, le changement de terminologie n’est pas innocent. Il ne s’agit pas que d’une évolution du langage. En fait, on distinguait autrefois les mutuelles, entité juridique à but non lucratif, des compagnies d’assurance. Désormais, les mœurs économiques font que l’on regroupe, on centralise, on dérégule, on absorbe, et les sociétés à but lucratif prennent irrémédiablement le dessus…

Qu’est-ce qu’une assurance santé ?

Une assurance santé, également appelée mutuelle santé ou complémentaire de santé, est une couverture supplémentaire par rapport à celle de la Sécurité Sociale. Elle est proposée par les mutuelles, les sociétés d’assurance ou les institutions de prévoyance. Elle prend en charge partiellement ou totalement les frais non remboursés par la Sécurité Sociale. En effet, en France, la Sécurité Sociale est obligatoire et elle rembourse ou paie une partie des soins de santé. Cette prise en charge est en moyenne de 70 % des frais. Pour le reste, pour l’optique, le dentaire, les dépassements d’honoraires, les frais sont à la charge du patient. Pour couvrir ces « surplus », il est possible de souscrire une assurance santé, ou mutuelle santé, qui va compléter la Sécurité Sociale. Recourir à un comparateur d’assurance santé permet de choisir sa mutuelle en toute connaissance de cause.

↓ Simulez votre assurance santé pour obtenir le meilleur taux ↓

Pourquoi souscrire une mutuelle santé ?

La Sécurité Sociale prend en charge certains frais de santé mais ne les couvre pas toujours en totalité et certaines dépenses ne sont pas du tout remboursées. Une assurance mutuelle santé prend en charge la totalité ou une partie des dépenses de santé non couvertes par l’assurance maladie obligatoire. Cette souscription d’une assurance sante est libre et non obligatoire. Toutefois, elle est fortement conseillée. La mutuelle santé est très utile dans la mesure où les frais médicaux ou les frais hospitaliers sont rarement prévisibles. Ces dépenses peuvent rapidement dépasser les ressources d’une personne en cas de maladie grave ou d’hospitalisation.

En France, il y a la Sécurité Sociale mais elle est loin de rembourser l’intégralité des frais et dépenses liés à la santé. Le ticket modérateur, qui représente la part restant à la charge du patient, peut être rapidement élevé. De plus, tous les soins ne sont pas pris en charge. En souscrivant une assurance mutuelle santé, on s’assure du remboursement de tout ou partie des soins engagés et restés à la charge du patient.

Avec une assurance santé, il suffit de déclarer son médecin traitant auprès de l’assureur pour bénéficier d’une prise en charge plus intéressante.

assurance sante image mutuelle

Bien choisir son assurance santé en fonction de ses besoins

Pour bien choisir son assurance santé, il est recommandé de recourir à un comparateur de mutuelle santé. La majorité des complémentaires prennent en charge les consultations et soins médicaux, les médicaments achetés en pharmacie, l’hospitalisation, les appareils auditifs. Le plus souvent, les soins et prothèse dentaires ainsi que les soins optiques sont remboursés selon des forfaits variables. C’est pourquoi il est très intéressant d’utiliser un comparateur d’assurance santé pour mettre en balance les différentes offres.

Il existe deux types de contrat d’assurance santé : le contrat individuel et le contrat collectif. Un employeur peut vous propose d’adhérer à un contrat santé collectif. Les garanties varient en fonction des différents contrats existants. Certains proposent seulement le remboursement du ticket modérateur alors que d’autres offrent la prise en charge totale des dépenses. Des prestations supplémentaires peuvent être proposées.

Il faut choisir son assurance sante en fonction des besoins de prise en charge. Il y a trois niveaux de couverture. Elle peut être basique avec seulement le remboursement du ticket modérateur, c’est-à-dire de la différence entre les frais engagés et la prise en charge de la Sécurité Sociale. Il s’adresse essentiellement aux personnes qui ont un très petit budget mais qui n’ont pas accès à la CMU-C (Couverture Maladie Universelle Complémentaire).La couverture intermédiaire assure un remboursement en cas d’hospitalisation. Enfin, la couverture complète rembourse toutes les dépenses liées aux soins spécialisés. Ces deux derniers niveaux couvrent davantage de frais mais ils sont aussi plus onéreux. Ils prennent en charge les dépassements d’honoraires médicaux ou chirurgicaux et les remboursements se font par forfait pour les équipements tels que les prothèses, les lunettes ou pour des actes non pris en charge par la Sécurité Sociale comme l’ostéopathie.

Chaque organisme assureur est libre de proposer les garanties qu’il désire. D’où l’intérêt d’un comparateur d’assurance santé.

↓ Simulez votre assurance santé gratuitement ↓

Trouver la meilleure assurance en fonction de son profil

Si vous avez de jeunes enfants à charge, si vous êtes étudiant ou sénior, fonctionnaire ou demandeur d’emploi, les besoins et les attentes ne sont pas identiques. Si vous êtes très rarement malade, que vous n’avez pas de problème dentaire ou optiques, une assurance santé de base peut être suffisante.

Pour faire le bon choix, il faut analyser ses besoins, la fréquence et le type de soins, leur coût.

  • Une personne jeune, célibataire et en bonne santé pourra se contenter d’une mutuelle santé de base. De nombreux organismes proposent des contrats dédiés aux 18-25 ans avec des garanties spécifiques.
  • Un couple avec des enfants fera des économies réelles en choisissant une mutuelle familiale. Elle permet la prise en charge des frais de santé liés à la grossesse, des visites chez le médecin qui peuvent être fréquentes avec de jeunes enfants, des soins dentaires ou d’optiques.
  • Pour les Seniors ou les retraités, un assurance santé senior correspond aux besoins et offre un meilleur rapport qualité/prix. Elle doit proposer les garanties indispensables comme l’hospitalisation, l’appareillage auditif, les équipements optiques et les prothèses dentaires. Des options peuvent être intéressantes comme la prise en charge des médecines douces, l’assistance en cas d’hospitalisation à domicile, des forfaits de remboursement qui augmentent avec les années…
  • Les fonctionnaires peuvent choisir une mutuelle santé labellisée ou conventionnée moyennant une participation financière fixée par chaque ministère et qui peut être très faible. Toutefois, les garanties proposées sont généralement de niveau intermédiaire ce qui peut être problématique pour certains frais.
  • Dans le cadre d’un contrat de travail rompu, l’ancien salarié peut continuer à bénéficier de l’assurance mutuelle santé collective de son entreprise sauf en cas de licenciement pour faute lourde. La portabilité correspond à la durée du dernier contrat de travail avec un maximum de douze mois et s’arrête lorsque la personne ne touche plus d’indemnité de Pôle Emploi. Pendant cette durée, le demandeur d’emploi n’a rien à payer.

Les contrats proposent souvent de choisir entre différentes options pour être ponctuellement mieux remboursé. Certains postes de soins sont davantage pris en charge. Dans tous les cas, il est important de bien analyser le contrat. Certains présentent le niveau de remboursement en pourcentage du tarif de base alors que d’autres indiquent un montant forfaitaire. Les postes de remboursement les plus importants doivent être étudiés. Il s’agit de l’hospitalisation, la médecine générale, l’optique et les soins dentaires.

La bonne assurance mutuelle santé est donc celle qui offre le meilleur rapport entre le niveau des couvertures et garanties qui vous sont nécessaires et le montant des cotisations.

Comment changer de mutuelle santé ?

La situation familiale évolue, les années passent, les ressources changent… De nombreuses raisons peuvent vous amener à changer de mutuelle santé. Lorsque les remboursements ne sont plus adaptés à vos besoins, que certains postes de santé sont devenus plus importants, lorsque votre mutuelle est devenue trop chère, que les délais de remboursement sont trop longs, vous avez toujours la possibilité de résilier votre contrat pour choisir une assurance mutuelle santé plus adaptée à vos besoins.

La résiliation d’un contrat d’assurance santé se fait par l’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception à la mutuelle ou à l’organisme de complémentaire santé. Cette résiliation doit généralement avoir lieu à la date d’anniversaire du contrat et la lettre doit être envoyée au moins deux mois avant son échéance.

Depuis 2005 et la loi Châtel, le renouvellement du contrat d’assurance santé se fait de manière tacite. Cela signifie que si vous ne vous manifestez pas pour résilier votre contrat, il est reconduit de manière automatique. Toutefois, les mutuelles santé et les organismes de complémentaire santé doivent obligatoirement informer leurs clients de la date d’échéance du contrat. Un avis d’échéance doit systématiquement être envoyé au moins quinze jours avant la date d’échéance. Cela permet à l’assuré de savoir à quel moment il peut résilier son contrat. Lorsque l’information parvient dans les bons délais, on peut résilier son contrat avant la date d’échéance ; si la lettre est envoyée après la date limite mais avant l’échéance du contrat, l’assuré a 20 jours pour notifier sa résiliation ; enfin, si aucune lettre n’est envoyée, l’assuré peut rompre le contrat à tout moment.

Toutefois, dans certaines situations, il est possible de résilier son contrat de mutuelle santé sans attendre la date d’échéance. C’est le cas lors d’un changement de domicile, d’un changement de profession, lorsque la situation matrimoniale ou le régime matrimonial sont modifiés ou en cas de retraite professionnelle ou de cessation définitive d’activité professionnelle. Dans ces situations, il faut envoyer une lettre recommandée avec les justificatifs dans les trois mois qui suivent le changement de situation.

La résiliation n’est pas immédiate mais prend effet un mois après la réception de la lettre recommandée.
Si vous changez d’emploi et que l’entreprise vous propose une mutuelle collective, vous ne pouvez pas la refuser. Vous pouvez garder votre mutuelle santé individuelle en plus de celle imposée par l’entreprise si elle est vraiment plus intéressante pour vous. Sinon, vous pouvez résilier votre contrat individuel en envoyant une lettre recommandée avec l’attestation de l’employeur et celle de la mutuelle d’entreprise.

Dans tous les cas de résiliation pour changement de situation, les cotisations trop perçues sont remboursées.
Le contrat peut être résilié à tout moment s’il y a une hausse abusive de la cotisation. Cette hausse doit être clairement indiquée sous la forme d’un pourcentage limite de la cotisation au sein du contrat.
Lorsque l’assuré demande la résiliation du contrat, il doit aussi demander une attestation de radiation. Cela permet d’éviter les éventuels délais de carence de la nouvelle mutuelle santé.
Lorsqu’un contrat est résilié pour une nouvelle mutuelle santé, les grands postes de soins sont pris en charge immédiatement. Sont concernés les frais de consultation, les produits pharmaceutiques, les analyses médicales, les actes de radiologie, les soins dentaires courants et les frais dus à une hospitalisation. Les autres soins comme les équipements optiques, les prothèses auditives et dentaires, les frais d’orthodontie… il faut laisser passer le délai de carence qui peut être de 3 à 12 mois.

assurance santé mutuelle

Les différents acteurs de la complémentaire santé

Il est possible de souscrire sa complémentaire santé auprès de différents acteurs qui sont les sociétés d’assurances santé, les mutuelles ou certaines banques en ligne. La législation qui les concerne n’est pas la même mais ces différents acteurs ont tous le même objectif : proposer une complémentaire santé aux particuliers.

Les sociétés d’assurance sont régies par le Code des Assurances. Ce sont des sociétés qui proposent divers services d’assurance moyennant une cotisation. Il peut s’agir d’une compagnie généraliste, d’une compagnie spécialiste ou d’une compagnie d’assurance en ligne. Elles proposent des tarifs différenciés qui varient en fonction des personnes, de leur âge, de leur fonction, de leur état de santé… C’est le cas d’Axa, d’Allianz, de Generali…

Les mutuelles sont des sociétés à but non lucratif. Il peut s’agir d’une mutuelle santé ou d’une mutuelle d’assurance mais les deux sont en mesure de proposer des complémentaires santé. On peut citer la Mutualité Française, la MGEN, la Mutuelle Générale…

Désormais, certaines banques en ligne proposent des assurances sante. Elles ne se sont pas encore liées de passion pour l’assurance santé. A ce jour, seules deux banques en ligne annoncent qu’elles disposent de produits d’assurance santé. C’est le cas de LCL ou de Monabanq. Cette dernière offre le choix entre trois formules personnalisables et des services d’accompagnement innovants. LCL propose elle aussi une souscription entièrement en ligne avec différentes formules pour s’adapter aux différents besoins. Cette banque propose trois formules (PRIMO, PLUS et PREMIUM) et peut faire des cadeaux à ses clients fidèles en proposant des bonus sur certains forfaits de remboursement.

Chez Mon banquier en ligne, et malgré le nombre de produits présents sur la page intitulée prévoyance et santé, une seule garantie complémentaire santé est effectivement proposée. Le produit se décline en trois familles ; JE, NOUS et MASTER. Tous les détails sont présents sur cette page. Les autres produits affichés sur l’accueil de l’onglet “santé et prévoyance” sont au choix des GAV (Garanties accidents de la vie), des assurances pour étudiants à l’étranger, des assurances obsèques ou des protections de l’épargne.

HSBC ne propose pas d’assurance santé, mais indique deux contrats de prévoyance, destiné à protéger les avoir de l’assuré. Capital prévoyance et Protection offrent en outre des avantages fiscaux, grande spécialité de la banque internationale.

En résumé, l’assurance santé, ce n’est pas la marque de fabrique des banques en ligne. LCL s’adosse aux produits de la BNP Paribas, et Monabanq préfère l’intimité avec le client pour en parler. HSBC se concentre sur les produits à fiscalité ajoutée et Mon banquier en ligne ressort la gamme Caisse d’épargne. Rien de vraiment neuf sous le soleil concernant ce point. Pour les autres banques en ligne, l’assurance santé n’est pas encore au menu.

Comparez les offres