• Home
  • Banque coopérative, banque solidaire, tout ce qu‘il faut savoir sur les autres banques

Banque coopérative, banque solidaire, tout ce qu‘il faut savoir sur les autres banques

Savez-vous comment est utilisé l’argent de votre épargne, de vos comptes en banque ? Les banques « classiques » investissent l’argent qu’elles ont en dépôt pour financer des projets les plus lucratifs possibles et pas toujours faciles à connaitre. Ce gain substantiel est rarement synonyme d’engagement environnemental ou social. Le soutien financier des énergies fossiles est un exemple parmi d’autres. Mais certaines banques ne font pas du profit une priorité. Une banque solidaire et équitable investit l’argent dans des projets « sains » pour l’environnement ou la société. Mais qu’est-ce qu’une banque solidaire qui énonce clairement comment est employé l’argent mis en dépôt et qui garantit à ses clients de ne pas contribuer à un impact environnemental ou social négatif ?

Banque solidaire : Les acteurs monétaires solidaires

banque-solidaireLa FEBEA, la Fédération Européenne de Finances et Banques Ethiques et Alternatives, définit une banque solidaire comme un établissement qui récolte des fonds pour financer des crédits culturels, sociaux et environnementaux. Il faut différencier les banques solidaires et les banques coopératives. Une banque solidaire et équitable ou une banque éthique sont le plus souvent également des banques coopératives mais l’inverse n’est pas toujours vrai. Une banque coopérative n’a pas d’actionnaires ; les clients, ou sociétaires, sont les propriétaires. Une banque solidaire est avant tout une banque ayant un projet particulier et dont le profit n’est pas le principal objectif.
Les banques solidaires et équitables sont regroupées dans la FEBEA et la Global Alliance for Banking on Values ou GABV.
L’objectif de ces établissements est de proposer des crédits tout en réaffectant les fonds au financement de projets d’inclusion sociale, de développement durable, d’économie sociale et solidaire, l’entreprenariat social. On peut trouver facilement une banque solidaire en ligne.

Son fonctionnement

Les banques solidaires sont apparues au début des années 2000 face à la difficulté des entrepreneurs de l’économie solidaire de trouver des financements dans les établissements bancaires classiques. Les banques « classiques » ont en effet tendance à refuser le financement de projets ayant un impact environnemental, commercial ou social. Elles prennent peu souvent en compte l’aspect éthique de l’investissement et la volonté de faire du bénéfice domine largement toute considération éthique.
Dans une banque solidaire, tous ceux qui déposent de l’argent ou en empruntent sont sociétaires de la banque. Le plus souvent, ces sociétaires savent comment les liquidités sont réaffectées, à quels investissements elles sont destinés. Une banque solidaire et équitable exclut le financement des secteurs énergétiques ou les secteurs les plus émetteurs et les grands projets controversés.

Banque solidaire, où ouvrir un compte ?

En France, les banques éthiques sont encore peu nombreuses. On peut s’informer en consultant le classement des banques les moins polluantes. Selon ce classement (mars 2018), la NEF (Nouvelle Economie Fraternelle) et le Crédit Coopératif arrivent en tête avec des impacts minimes sur les risques climatiques et sociaux. Ces deux banques (suivies par la Banque Postale) ont pour objectif de mettre en place une finance solidaire, écologique et d’utilité publique. La Nef et le Crédit Coopératif ont la plus faible empreinte carbone en France. Elles sont suivies par la Banque Postale. La Nef et le Crédit Coopératif sont des banques solidaires en ligne qui sont vraiment vigilantes quant à leurs pratiques. La Nef affiche une transparence totale vis-à-vis de ses activités et le Crédit Coopératif fait également de nombreux efforts dans ce sens.

À propos de la banque coopérative

banque-cooperatifUne banque coopérative, ou banque mutualiste, n’a pas le même statut qu’une banque « classique ». Cette dernière est une société anonyme où les décisions sont prises par les actionnaires avec « une action correspondant à une voix ». Dans le cas d’une banque coopérative, ce sont les clients qui prennent les décisions, il n’y a pas d’actionnaires et « une personne = une voix ». Ces clients peuvent être des personnes morales ou physiques et sont à la fois usagers et associés.
Les banques coopératives les plus connues en France sont le Crédit Mutuel, les Caisses d’Epargne, les Banques populaires et le Crédit Agricole.
Comme les banques classiques, elles sont soumises au Code monétaire et financier, relèvent de l’Autorité de Contrôle et les règles de garantie des dépôts sont les mêmes.
Ces banques coopératives ont une énorme importance en France puisqu’elles détiennent près de 65 % des comptes bancaires.

Comment marche une banque coopérative ?

Les banques coopératives sont nées en Allemagne au XIXème siècle. La banque française mutualiste était une réaction aux méfaits du capitalisme, à la sélection des clients et à l’oubli des zones rurales. Elle permettait aux personnes appartenant à certaines catégories professionnelles d’accéder plus facilement au crédit.
Aujourd’hui, la banque française mutualiste est le plus souvent régionale. Une banque française mutualiste a souvent plusieurs niveaux avec des caisses locales, régionales et nationales.
Dans une banque coopérative banque de France, ce sont les clients qui sont propriétaires de l’entité. Le profit n’est pas le principal objectif mais plutôt de proposer les meilleurs produits et services.
Chaque année, les clients sont conviés à l’assemblée générale et chacun dispose d’une voix quel que soit le nombre de parts sociales possédées. Ils vont élire les administrateurs pour une durée de trois ans. Ces administrateurs représentent les sociétaires au conseil d’administration de la caisse locale.

Banque coopérative, où ouvrir un compte ?

En France, le Crédit Agricole, la Caisse d’Epargne, le Crédit Mutuel et la Banque Populaire sont des banques coopératives. Le réseau de la Banque Populaire comprend le Crédit Coopératif qui a une compétence nationale.
Ces banques ont une caisse locale, qui est la base de l’organisation coopérative.
Elles visent une rentabilité sociale, un engagement pour des valeurs morales davantage qu’une rentabilité économique. Elles luttent contre l’exclusion bancaire en étant beaucoup plus ouvertes à une clientèle modeste ou différente. Elles ont été les premières à soutenir la création d’associations et de très petites entreprises.
Les banques coopératives peuvent également être solidaires et éthiques. En France, c’est essentiellement le cas de la NEF et du Crédit Coopératif. Ces banques coopératives soutiennent près de 75 % de l’économie locale. Elles permettent de limiter l’exclusion bancaire et proposent des produits de proximité et de qualité.

Les acteurs principaux

La NEF : Banque solidaire et coopérative

LaNef_logo

La NEF était à l’origine une association créée en 1979 par des personnes qui voulaient développer l’entraide et la fraternité par l’argent. Depuis 2016, c’est une « vraie » banque et même une banque solidaire en ligne. Les particuliers et les professionnels peuvent y ouvrir des comptes en bénéficiant de tous les services proposés par les banques « classiques ».
La NEF a renoncé à financer le secteur des énergies fossiles, celui lié aux agro-carburants, au nucléaire. Chaque année, elle publie un rapport très détaillé sur toutes ses activités de financement. Toute personne peut donc vérifier facilement les actions engagées.
Les intérêts des comptes à terme de la NEF sont versés directement à des associations comme Amnesty International.

Cette banque applique également ses objectifs dans son fonctionnement. Ainsi, le rapport entre le salaire le plus bas et le plus fort de la NEF est de 5 alors que le système d’intéressement est limité à l’équivalent d’un mois du salaire moyen. Les fonds collectés sont entièrement utilisés pour des crédits ayant une utilité sociale, écologique et/ou culturelle. Chaque année, elle rend compte de tous les financements effectués.

De plus, la NEF est un outil pour tous les acteurs de la transition écologique et sociale : paysans bio, entrepreneurs sociaux, groupes d’habitants, monde associatif, collectivités locales… Les sociétaires peuvent choisir des solutions de financement adaptées à tout projet économique porteur de sens et d’intérêt général. Filières bio, commerce équitable, énergies renouvelables, insertion par l’activité économique font partie de ses projets.

Lire notre avis

Crédit Coopératif : Une banque éthique

Crédit_coopératif_logoLe Crédit Coopératif est à la fois une coopérative et une banque.
A l’origine, le capital de cette banque a été apporté par les sociétaires, les clients. Tous ceux qui constituent la base du sociétariat du Crédit Coopératif (à savoir des entreprises, des coopératives, des PME-PMI, des mutuelles, des associations, organismes d’intérêt général…) détiennent tous les droits de vote avec une personne correspondant à une voix. Ici, la coopération est plus importante que la compétition. Pour cet établissement l’argent doit être un moyen de rendre le monde plus humain et non une fin en soi. Chaque euro placé par le particulier permet de financer un projet social, culturel, environnemental, en France ou ailleurs dans le monde.
Cette banque éthique finance l’économie sociale et solidaire plutôt que la spéculation boursière.
Elle propose tous les services classiques avec chéquier, carte bancaire… tout en étant une banque solidaire en ligne. L’argent sert vraiment à l’économie réelle, à la solidarité et non à la spéculation boursière. Le Crédit Coopératif a 70 agences dans les plus grandes villes de France et deux e-agences. Elle fait partie du groupe BPCE (Banque Populaire Caisse d’Epargne), le deuxième groupe bancaire coopératif français.

Lancez-vous avec le crédit coopératif si vous disposez de structures comme les coopératives agricoles, la filière agro-alimentaire, le secteur maritime et fluvial, les coopératives d’artisans… Les produits proposés aux clients sont « tracés » ce qui permet de choisir à quoi sont destinées les sommes déposées : agir pour la planète, agir pour une société plus juste, pour entreprendre autrement.. et on peut parfois choisir la zone géographique concernée.

 

Lire notre avis
 

Les autres banques solidaires

Keytrade Bank

Keytrade_Bank_Logo

Keytrade Bank est une banque en ligne très connue en Belgique qui appartient au groupe Crédit Mutuel Arkea. Elle mène plusieurs actions solidaires dont une assez originale. Elle propose le crowfunding ou financement participatif des entreprises via un accès direct à la plateforme MyMicrolnvest. Les clients de Keytrade Bank peuvent ainsi encourager les entreprises régionales et nationales plutôt que de choisir un investissement sur les cours ou les marchés internationaux.
D’autre part, cette banque soutient activement le projet Schools for Africa de l’UNICEF.

Lire notre avis

Mon banquier en ligne

Mon Banquier en Ligne est une agence virtuelle du réseau des Caisses d’Epargne créée en 2011. Les Caisses d’Epargne se sont engagées dans le financement des Projets de Mécénat Locaux et dans celui de ses fondations. Elles sont engagées selon de axes prioritaires : la cohésion sociale et le développement durable ainsi que dans la satisfaction des besoins fondamentaux (se nourrir, se loger, se vêtir). Toutefois, ses autres financement en font une banque entrainant des risques modérés à importants pour le climat.

Lire notre avis

PSA Banque

Filiale à 100 % du groupe PSA Peugeot Citroën, PSA Banque est exclusivement une banque de gestion d’épargne avec pour objectif le développement interne de l’entreprise PSA Peugeot Citroën.

Lire notre avis

Société Générale

societe-generale

C’est l’un des contre-exemples d’une banque solidaire avec des financements de raffineries, de méga centrales de charbon, de production de gaz de schiste… Elle fait partie des banques ayant un risque climatique et social maximum.
Elle tend à améliorer son image avec, en 2017, plus de 2 millions d’euros versés à des associations, au Secours Populaire Français et Croix Rouge française, aux Restaurants du Cœur Habitat et Humanisme, CCFD-Terre Solidaire et à la Fondation recherche médicale. Mais c’est très peu par rapport aux financements nocifs à la planète.

Lire notre avis

Carrefour Banque

Logo-Carrefour-Banque

Carrefour Banque soutient le Secours Populaire Français, SPF, mais ce n’est qu’une action ponctuelle. Elle traite aussi directement les demandes de soutien émanant d’organismes sociaux, sanitaires ou éducatifs en France. Elle possède des intérêts dans les logements sociaux et très sociaux à La Réunion et en Nouvelle-Calédonie. Mais Carrefour Banque possède également des intérêts dans des usines de traitement du nickel et cobalt en Nouvelle-Calédonie.

Lire notre avis

Morning

Morning_banque_logo

Elle s’appelait Payname jusqu’en 2016 et c’est une banque toulousaine 100 % mobile. Elle appartient désormais à la Banque Edel qui appartient elle-même à la Société Coopérative Galec et au Crédit Coopératif (pour 2/3-1/3). Il s’agissait vraiment à l’origine d’une banque éthique mais suite à son rachat, cette implication est moins évidente et les actions solidaires ont moins d’importance.

Lire notre avis

Banque populaire

BRED_Logo

La Banque Populaire affiche des risques modérés à importants pour le climat et l’environnement. Elle soutient toutefois le développement durable au niveau de chaque établissement. Elle propose des solutions pour une croissance verte, tente d’améliorer son impact sur l’environnement, soutient l’éco-innovation, a engagé une politique de non financement et de non investissement des bombes à sous munitions et des mines anti-personnels. Elle est partenaire de la création d’entreprises solidaires.

Lire notre avis

GAN Assurances

GAN_logo

Gan Assurances suggère l’investissement dans les entreprises via une plateforme de crowdlending. Cette dernière propose le financement des énergies renouvelables, d’entreprises françaises diversifiées qui mettent en place des projets de développement, de solidarité….

Lire notre avis
 

Les autres banques coopératives

Caisses régionales du Crédit Agricole

crédit agricole

Le Crédit Agricole est une banque coopérative avec 9 millions de sociétaires. Les caisses régionales sont totalement autonomes sur leur territoire. L’argent déposé ne part pas sur les marchés étrangers mais est utilisé dans cette région pour financer des routes, des maisons de santé, des cantines scolaires, des ponts, des librairies, des restaurants, des logements éco-conçus, des projets durables…

Lire notre avis

BCPE : groupe caisse d‘épargne

bpce-logo

 

Les 15 Caisses d’Epargne et les 14 Banques Populaires sont des banques coopératives qui sont actionnaires en totalité de la BPCE. Ces banques régionales ont une large autonomie. Elles collectent l’épargne, distribuent les crédits et définissent les priorités. Les ressources sont orientées vers les besoins des régions comme le développement durable, la réduction de l’empreinte carbone, l’économie locale, la finance solidaire, la croissance verte…

Lire notre avis

Crédit Mutuel

logo-credit-mutuel

Plus de 1 200 caisses locales sont regroupées en Fédérations régionales. Ces caisses locales sont largement impliquées dans les partenariats musicaux, vers l’aide aux jeunes, vers le partenariat avec les associations qui animent la vie locale.

Lire notre avis

 

Les autres banques

Outre les champions du marché tels qu’ING Direct, Fortuneo, Boursorama ou BforBank, le marché des banques en ligne est aujourd’hui représenté par un nombre grandissants d’acteurs parfois méconnus. Vous trouverez ci-dessous notre avis sur ces autres banques, en ligne ou non, moins connues, mais qui présentent tout de même des avantages comparatifs intéressants.

LCL

Logo_LCL

LCL se lance sur le marché de la banque en ligne, avec la mise à disposition de ses produits traditionnels sur un portail en ligne. Offres, stratégie, … On vous explique tout en détail.

Lire notre avis
 

HSBC

HSBC new logo

Mondialement connue et reconnue, la banque d’affaires HSBC se lance aussi sur le marché de la banque en ligne, avec un certain brio. Si son orientation haut-de-gamme est toujours sa marque de fabrique, HSBC s’ouvre à la nouveauté et au monde du digital.

Lire notre avis

La Net Agence

BNP-PARIBAS-LOGO

L’Agence en ligne de BNP Paribas ressemble davantage à une banque traditionnelle qui a quitté sa forme classique qu’à une banque en ligne “normale”. Les produits d’épargne et de placement sont parfois insuffisants, mais la base est assurée. Suivez le guide !

Soon

soon banque en ligne mobile.

Avec son design qui se veut jeune et dynamique, Soon est plutôt une application mobile à part entière qu’une véritable banque en ligne. Cette solution, filiale du groupe Axa, permet de gérer son compte bancaire facilement à partir de son téléphone.

Lire notre avis

Morning

Orange_Bank_2017

Avec l’acquisition de Groupama Banque en 2016, le groupe Orange fait son entrée dans le monde des pure players : la nouvelle banque en ligne est certainement l’un des nouveaux entrants sur le marché à surveiller de près !

Lire notre avis

Conclusion

Nous pensons rarement à l’impact de nos comptes en banque ou de notre épargne. Or, cet argent est souvent utilisé par les banques pour financer des projets très lucratifs mais rarement éthiques. Les banques solidaires sont encore marginales mais il ne tient qu’à chaque citoyen de leur donner davantage de poids. Elles offrent les mêmes prestations qu’une banque traditionnelle mais s’engagent à utiliser l’argent en dépôt pour financer des projets sociaux, environnementaux, culturels, sans impact sur l’environnement. En choisissant une banque mutualiste, on agit directement pour la planète et une société plus solidaire, on sait où va son argent (pas de spéculation), on ne contribue pas à la course aux bénéfices, on est à la fois client et sociétaire qui a son mot à dire.