BeMoney veut proposer des services bancaires répondant aux besoins spécifiques de la communauté LGBT+

Au cours des dernières années de plus en plus de banques ont construit leur positionnement autour d’une cible de consommateurs plus précise. C’est par exemple le cas de la banque en ligne KARD dont les services visent les jeunes adolescents. Suivant cette tendance du marché, aux États-Unis, BeMoney est la première banque qui cible spécifiquement les 11 millions de consommateurs potentiels de la communauté LGBT+ américaine.

Quelles sont les challenges et spécificités de la constitution d’une offre bancaire à destination de la communauté LGBT+ ? Comment répond la banque BeMoney aux besoins spécifiques de ses consommateurs ?

Des besoins financiers spécifiques

Rob Curtis le co-fondateur et directeur produit de la start-up BeMoney a déclaré que « Les banques sont orientées vers une offre hétérosexuelle et cisexuelle. ». En effet, les ménages de la communauté LGBT+ ont des attentes spécifiques : ils sont souvent plus endettés, en moyenne 73 668 dollars au titre des prêts étudiants, soit 85 % de plus que l’ensemble des familles américaines, et une dette moyenne de 12 085 dollars au titre des cartes de crédit, soit 16 % de plus que l’ensemble des familles américaines. Cela s’explique largement par les couts élevés de la maternité de substitution – qui peut s’élever à plus de 100 000 dollars – et l’obtention d’un prêt hypothécaire – qui s’avère beaucoup plus difficile pour les couples homosexuels. Une étude de l’université d’État de l’Iowa menée entre 1990 et 2015 constate que le taux d’approbation des prêts hypothécaires pour les couples de même sexe était de 3 à 8 % inférieur à celui des couples hétérosexuels demandant un prêt hypothécaire. À milieu socio-économique égal, les couples homosexuels avaient 73 % plus de chances de se voir refuser un prêt hypothécaire que les couples hétérosexuels.

BeMoney : une offre sur-mesure pour la communauté LGBT+

Ainsi, cibler la communauté LGBT+ demande de répondre à des besoins en produits financiers spécifiques qui sont différents de ceux des ménages hétérosexuels. Pour cela, la Banque BeMoney propose des services adaptés avec par exemple un outil de constitution de patrimoine et une fonctionnalité permettant aux utilisateurs de bénéficier de conseils de pair à pair avec une mise en contact direct avec des conseillers LGBT+ experts des problématiques financières spécifiquement rencontrées par la communauté.

La start-up a aussi noué un partenariat avec un prestataire de services bancaires afin de s’assurer que tous les dépôts sont assurés par la FDIC. Cela favorisera l’accès de la communauté LGBT+ à des services bancaires qui lui sont encore trop souvent refusé.

BeMoney proposera aussi une plateforme de dons ouverte exclusivement à des associations menant des actions liées à des problématiques LGBT+, les utilisateurs pourront ainsi réinvestir facilement dans la communauté. Cela n’est pas anodin, une étude de MarketWatch souligne que les américains appartenant à la communauté LGBT+ ont été particulièrement généreux avec les associations agissant pour les membres les plus défavorisées de la communauté qui furent parmi les plus touchés et fragilisés par cette période de crise.

 

Au Brésil, une offre bancaire spécifiquement à destination de la communauté LGBT+ a vu le jour avec la banque en ligne Pride Bank. À quand la création de services bancaires spécifiques pour la communauté LGBT+ française ?

Source : FintechFuture

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.