⁠⁠⁠⁠⁠⁠⁠Comment devenir trader en 2022 ? Guide complet pour y parvenir 

L’année 2019 a connu une augmentation de 60% d’ouvertures de comptes de trading en France. Devenir trader est une activité qui attire de nouveaux profils. Mais en quoi consiste le métier de trader ? Et comment le pratiquer ?

Notre guide passe en revue tout ce qu’il y à a savoir sur le métier de trader. Nous vous offrons toutes les clés pour bien comprendre cette activité financière souvent sous-estimée. Découvrez comment devenir trader en toute sécurité !

Qu’est-ce qu’un trader ?

Que signifie être trader ? Le grand public a une représentation souvent erronée de ce métier. L’idée générale est souvent issue de la culture populaire relayée par les œuvres cinématographiques (ex: Le Loup de Wall Street, Ma part du gâteau) et les scandales financiers : des requins de la Finance sans scrupule.

Pourtant, la réalité est toute autre. Il n’existe plus vraiment de profil type du trader. Il serait réducteur de dire que pour devenir trader il faut être un technicien des chiffres et un génie des marchés financiers avec une intuition folle. Avec l’arrivée d’Internet, la situation a grandement évolué.

Mais alors, qu’est-ce qu’un trader en 2022 ? Comme dans chaque secteur d’activité, il existe de nombreuses spécialités : banque d’affaires, fusion – acquisition, gestion de fonds de placement, etc. Malgré tout, il existe un fil rouge. Un trader est une personne qui réalise des transactions financières afin de se dégager une marge et gagner de l’argent.

Les historiens considèrent que le trading existe depuis plus de 2000 ans, avec les premiers échanges commerciaux effectués sur le Forum RomainLes Moulins du Bazacle au XIVème siècle sont reconnus comme le premier marché financier régulé de l’Histoire.

Dans notre ère moderne, être trader est devenu une activité sensiblement différente. Nous distinguons 2 profils généraux :

  • Les traders de produits simples : acheter au plus bas prix et revendre (le plus rapidement possible) à un prix plus fort
  • Les traders de produits complexes. Dans leur cas, cela requiert des compétences techniques, mathématiques et analytiques spécifiques pour optimiser les profits encaissés

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Comment devenir un trader ? 

Expliquons comment être trader pour les particuliers. Internet a grandement simplifié les choses. Il est très facile d’ouvrir un compte de trading chez un des nombreux brokers en ligne disponibles sur le marché en seulement 4 étapes :

  • Choix d’un courtier régulé
  • Ouverture d’un compte validé
  • Sélection des actifs à trader
  • Ouverture d’une position

Étape 1: Choisir un broker régulé

Devenir trader nécessite beaucoup de patience. Mais aussi de nombreuses vérifications aux différentes étapes de la construction de sa carrière. Le premier point de contrôle se situe avant même d’investir son capital. Il est primordial, à notre avis, de sélectionner un broker de confiance pour sécuriser son argent et chacune de ses futures opérations.

Nous avons défini plusieurs caractéristiques fondamentales à contrôler avant de s’inscrire :

  • Régulation et réputation de la plateforme de trading en ligne
  • Frais de courtage facturés
  • Qualité du service client
  • Ergonomie et facilité d’utilisation des outils de trading
  • Diversité des actifs financiers proposés
  • Supports de formation (notamment pour les traders débutants)

Étape 2: Ouvrir et valider votre compte

Nous avons choisi le courtier eToro pour expliquer la procédure à suivre pour ouvrir un compte de trading en ligne et se lancer en Bourse. C’est un broker très populaire chez les traders du monde entier grâce à son offre de services très complète et ses fonctionnalités de trading social.

bannière etoro

Il est très facile et rapide d’ouvrir un compte et de devenir trader avec eToro :

  1. Depuis la page d’accueil du site officiel ou application mobile, cliquer sur Rejoignez maintenant
  2. Renseigner les informations de connexion requises : identifiant, email de contact et mot de passe
  3. Après avoir confirmé l’email via le lien fourni, compléter le profil : nom, prénom, pays du domicile, numéro de téléphone
  4. Répondre au questionnaire de connaissance en trading KYC (disposition réglementaire) et consulter les recommandations du courtier sur les actifs à risque
  5. Envoyer les documents demandés pour valider le compte : pièce d’identité valide (CNI ou passeport) et justificatif de domicile récent (ex: dernier avis d’imposition)

Si tout est conforme, la validation de compte par le service client ne prend, en général, que quelques heures. En cas de non-conformité d’un élément, une notification est envoyée directement sur le compte utilisateur. Cela joue évidemment sur le délai de traitement.

Lorsque le compte est vérifié, le trader est invité à déposer son capital initial pour commencer ses investissements. Le montant du dépôt minimum est fixé à 200$ (ou devise équivalente après frais de conversion) :

  • Saisir le montant du dépôt
  • Sélectionner la méthode de paiement dans liste proposée
  • Confirmer la transaction

Les méthodes de paiement chez eToro

Le choix est plutôt vaste chez le courtier leader en trading social :

  • Cartes de crédit / débit Visa ou Mastercard
  • Compte Paypal
  • Virement bancaire
  • Portefeuilles électroniques Skrill ou Neteller
  • Solutions alternatives de paiement : RapidTransfer, Klarna / Sofort, Trustly, POLi

Étape 3: Choisir un marché et les actifs 

eToro est très apprécié par ses clients pour sa grande variété d’actifs financiers. Pour une navigation plus fluide, le courtier a catégorisé les instruments financiers disponibles :

  • Devises (Forex)
  • Actions
  • ETF
  • Matières premières
  • Indices boursiers
  • Crypto monnaies

Selon sa stratégie d’investissement, il suffit de sélectionner telle ou telle catégorie. C’est la méthode de la recherche manuelle proposée par eToro.

La plateforme de trading en ligne propose une méthode alternative pour investir son argent de manière plus ciblée. Une barre de recherche automatique, située en haut de l’interface, permet de saisir directement le nom d’un actif et de le sélectionner immédiatement.

Cette méthode est plutôt réservée aux investisseurs avec une stratégie d’investissement préétablie, tout au moins une orientation générale.

Étape 4: Ouvrir votre position

Nous voici à la dernière tâche réalisée par un trader : l’ouverture de position. Une fois encore, la plateforme de trading eToro propose une procédure simple et intuitive pour ouvrir ses positions :

  1. Sélectionner son actif manuellement ou en automatique
  2. La page d’ordre s’ouvre. Renseigner les informations nécessaires : volume de la transaction, effet de levier, niveaux de Take Profit / Stop Loss pour sécuriser son portefeuille
  3. Cliquer sur Ouvrir la position

Achat au comptant ou en CFD ?

eToro fait partie de ces brokers qui proposent plusieurs stratégies d’investissement. Tous les actifs disponibles dans le catalogue sont à négocier en CFD. Ce sigle signifie Contract For Difference. En d’autres termes, les traders spéculent aussi bien à hausse qu’à la baisse du cours d’un actif dit sous-jacent.

Mais ce n’est pas tout. Les actions et ETF sont proposées en négociation au comptant. C’est-à-dire que les investisseurs peuvent acheter une action ou une part de tracker physique dont ils sont propriétaires au sein d’un Compte Titre Ordinaire. Cette alternative profite d’une absence de commission supplémentaire.

Comment font-ils la différence ? C’est l’effet de levier qui va catégoriser la position. 2 cas de figures se présentent :

  • Si l’effet de levier est maintenu à X1, c’est un achat au comptant dans une cadre d’une stratégie à long terme avec recherche de plus value du titre
  • Si l’effet de levier est X2 ou plus (jusqu’à X5 pour les particuliers), il s’agit d’une position en produit dérivé à court terme. Achat ou vente selon la tendance détectée

Les 2 stratégies peuvent être appliquées simultanément sur un instrument identique. Cela constitue l’opportunité de tirer profit des micro variations de cours et des grandes tendances haussières sur de plus longues échéances.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Devenir trader :  quels actifs choisir ? 

La Bourse recèle de nombreuses opportunités à saisir quotidiennement. Nous avons réuni les principaux actifs à trader sur les différents marchés financiers.

Les actions

Une action est une part d’entreprise cotée en Bourse. D’envergure nationale ou internationale, chaque société propose à des investisseurs de devenir actionnaires. Cela signifie qu’ils deviennent propriétaires d’une partie de l’entreprise.

Devenir trader en actions signifie que l’investisseur cherche à réaliser des profits sur l’augmentation future du prix du titre. C’est une stratégie qui demande de la patience puisque les gains sont en règle générale à prévoir plusieurs mois voire années plus tard.

Certaines sociétés cotées en Bourse versent également des dividendes. Ces derniers représentent le versement d’une participation aux bénéfices réalisés par les actions. Ils sont versés de manière régulière (1 ou plusieurs fois par an). Cela constitue un bon moyen de se créer une consolidation passive de son capital.

Le forex

Le forex est aussi appelé marché de change. Les traders forex spéculent sur les variations de cours (à la hausse ou à la baisse) de différentes paires de devises. C’est un marché très liquide. Cela signifie que le volume d’échange quotidien est très important.

trading

En 2021, les analystes ont constaté que le marché du forex représentait quotidiennement 6 000 milliards de dollars (quasiment 5500 milliards d’euros) échangés !

Le forex est traditionnellement divisé en 3 catégories de paires de devises :

  • Les devises dites majeures. Ex: EUR / USD ; USD / JPY
  • Les devises dites mineures. Ex: EUR / GBP ; GBP / JPY
  • Les devises dites exotiques (avec une liquidité moins forte). Ex: EUR / NOK ; USD / MXN

Les matières premières

Les marchés des matières premières concernent tous les produits bruts qui sont achetés et vendus en Bourse. On distingue 3 grandes familles de matières premières :

  • Les énergies comme le pétrole ou le gaz naturel
  • Les minerais avec les métaux précieux (or, argent) et les métaux liés à la production industrielle (acier, aluminium)
  • Les produits agricoles comme le blé, le soja ou le cacao

Les commodities markets sont fortement régulés. La plupart des échanges sont réalisés sous la forme de contrats à terme. Il s’agit d’un accord conclu entre un acheteur et un vendeur qui définit un prix de vente fixe et une date d’échéance.

Les crypto monnaies

Les crypto monnaies sont certainement le segment financier qui attise le plus de convoitises et génère le plus de débats. Les cryptos sont des monnaies numériques qui existent en totale indépendance du système monétaire traditionnel. Elles contribuent au développement de la Finance Décentralisée (ou DeFi).

crypto monnaie bitcoin

Elles reposent sur un système autogéré de blockchain où chaque utilisateur est à l’origine de ses transactions, sans passer par un intermédiaire (type banque). De plus en plus de prestataires en ligne proposent le paiement en crypto monnaies pour simplifier et sécuriser les échanges.

Le principal inconvénient des crypto monnaies réside dans leur volatilité. Leurs prix évoluent énormément dans des délais très courts. C’est pourquoi un certain nombre d’analystes déconseillent ce type d’investissements où il existe encore peu de recul.

Les indices boursiers

Un indice boursier est un outil de mesure pour évaluer la performance globale d’actions. Les indices boursiers sont soit :

  • Sectoriels par type d’activités ou de la zone géographique (Emerging Markets pour les pays émergeants par exemple)
  • Nationaux. Ex : Le CAC 40 pour les 40 grosses capitalisations boursières en France ou le S&P 500 pour les 500 plus grosses entreprises américaines
  • Internationaux. Ex : Le Nasdaq 100 pour les 100 plus grandes sociétés mondiales dans le domaine de la Technologie

Les particuliers, professionnels et institutionnels peuvent investir leur argent en achetant des parts de fonds de placement, pilotés par des gestionnaires spécialisés.

Les CFD

CFD signifie Contract For Difference. Un CFD propose de négocier un produit dérivé ou sous-jacent. Ce n’est donc pas le produit physique qui est tradé, comme dans le cas d’une action par exemple.

Un Contract For Difference est donc un contrat qui stipule que l’investisseur accepte d’échanger la différence de prix de l’actif entre le moment où la position est ouverture et celui où elle est clôturée. Le CFD trading offre la possibilité de spéculer en tendance haussière (Achat) ou baissière (Vente).

Les marchés concernés par les CFDs sont :

  • Le forex
  • Les actions
  • Les ETF
  • Les matières premières
  • Les crypto monnaies
  • Les indices boursiers

La notion d’effet de levier est très présente dans le CFD trading. C’est un multiplicateur appliqué par le trader qui lui permet d’augmenter la taille de sa position sans disposer du capital nécessaire. Le broker prête la différence. C’est une stratégie à risque puisque les gains sont potentiellement augmentés mais les pertes aussi de manière proportionnelle.

Les ETF

ETF signifie Exchange Traded Funds. On les appelle également trackers. Un ETF a pour objectif de reproduire le plus fidèlement possible un indice boursier de référence. Les trackers sont des paniers d’actions dans lesquels il est possible d’investir son argent.

etf

L’avantage principal des ETF est de faire un investissement global dans plusieurs titres en une seule position. C’est la stratégie numéro 1 des investisseurs prudents qui cherchent une grande diversification sans multiplier les positions.

Les contrats d’assurance vie avec un profil plutôt offensif (niveau de risque plus important) intègrent généralement des ETF pour dynamiser un portefeuille avec le maximum de sécurité possible.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Quelles études faire pour devenir trader ?

Voyons quelles sont les études préconisées pour devenir trader et se lancer dans un des nombreux métiers qu’englobent cette dénomination.

Devenir trader en intégrant une école d’ingénieur

Cela est sans nul doute la meilleure méthode pour devenir trader. Surtout en France après avoir fait un parcours réussi dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE).

Passons en revue les écoles prestigieuses pour faire des études pour devenir trader dont sont sortis les plus grands traders français :

  • Ecole Polytechnique
  • Ecole Centrale (à Paris ou à Lyon)
  • Ecole des Mines
  • Supélec
  • Télécom Paris
  • Les Arts et Métiers

Les diplômés de ces établissements sont des profils très recherchés puisque les formations dispensées sont reconnues pour leur rigueur et le développement des capacités de travail et d’analyse. Ce sont des qualités essentielles pour devenir un trader efficace. 

Cependant, obtenir un diplôme de l’une de ces écoles du groupe A n’est pas une nécessité absolue. Les institutions susceptibles de les embaucher font partie d’un petit groupe d’élite. Bien d’autres pistes et de métiers sont accessibles par des parcours différents.

Citons par exemple les formations d’établissement spécialisé en informatique constituent l’assurance d’avoir un profil très attractif pour les employeurs qui recrutent sur un desk. Chaque formation est accessible avec un BAC.

etudes trading

Devenir trader après une école de commerce

Les traders, ayant suivi une formation dans une école de commerce après avoir obtenu le bac, présentent un autre profil très attractif pour les recruteurs qui sont à la recherche de traders de flux et de traders – vendeurs. Le secteur de la banque d’affaires en tête. Nous retrouvons de grands noms des écoles de commerce dans cette liste :

  • HEC (Hautes Etudes Commerciales)
  • L’ESSEC (École supérieure des sciences économiques et commerciales)
  • EMLyon (anciennement ESC à Lyon))
  • L’ESCP Business School (anciennement ESC à Paris)
  • L’EDHEC Business School (basée à Paris, Lille ou Nice)

Au fil des années, suite à l’accélération de la mondialisation, il a été constaté que les profils internationaux sont les mieux lotis. Principalement, les traders spécialisés dans les pays émergents et les langues asiatiques.

Les diplômés des Universités peuvent connaître de belles carrières. Leurs compétences sont en grande partie convoitées pour les postes de recherche.

Quelles sont les formations pour devenir trader ?

Présentons à présent les formations reconnues pour devenir trader avec un niveau d’attractivité élevé :

  • Chartered Financial Analyst ou CFA
  • Masters of Business Administration ou MBA

CFA (Chartered Financial Analyst)

Le CFA est sûrement le diplôme officiel qui est le plus reconnu mondialement. S’agissant des diplômes officiels, il y a le Chartered Financial Analyst (CFA). Il atteste concrètement des connaissances des marchés financiers du titulaire.

Il faut 3 ans pour l’obtenir avec un examen annuel. La grande particularité du Chartered Financial Analyst est que l’acquisition de compétences est fortement autodidactique. Cette formation pour devenir trader reflète plutôt bien la réalité en Bourse. Les notions théoriques ne viennent que consolider et confirmer des décisions orientées par l’expérience et la pratique.

Avec de l’implication personnelle et de la rigueur, il est parfaitement possible d’obtenir son CFA en parallèle d’un parcours d’étude plus classique. C’est une excellente occasion de démontrer sa motivation, ses ambitions et sa capacité à se dépasser. La pugnacité et la ténacité sont 2 qualités essentiels pour devenir trader.

Précisons que l’examen est en anglais. C’est un autre prérequis pour avoir une totale maîtrise de son portefeuille en Finance puisque c’est la langue officielle des marchés financiers. L’autre pan concerne les compétences en mathématiques appliquées aux domaines financiers.

Ces compétences spécifiques pourraient être testées lors d’un entretien chez un employeur.

MBA, Masters of Business Administration

Le MBA est un diplôme destiné aux personnes issues d’un secteur d’activité différent de la Finance avec une solide carrière derrière elles. C’est la principale différence avec le CFA. L’énorme avantage du MBA est qu’il constitue une preuve manifeste d’un profil avec une orientation internationale dans les gestion des affaires d’une entreprise.

C’est le parcours idéal pour tous ceux qui envisagent une reconversion professionnelle dans le domaine des marchés financiers, de la Bourse et du trading. Autre avantage non négligeable : si jamais, si en cours de formation, l’étudiant change d’avis, les compétences managériales acquises sont un véritable tremplin pour l’avancement. Tout domaine d’activité confondu.

Le Masters of Business Administration présente un dernier atout de taille. Là où le CFA s’étudie en grande partie seul, le MBA est une excellente opportunité de se constituer un réseau professionnel et financier solide. Il est essentiel d’anticiper au maximum les choses pour continuer à grandir ou se réinventer professionnellement.

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Détenir un portefeuille personnel d’actifs

Cela peut paraître évident pour beaucoup. Pourtant, c’est un élément essentiel à rappeler pour consolider notre avis sur les manières efficaces de devenir trader. Il y a des grandes chances qu’un employeur dans la Finance demande au candidat s’il détient un portefeuille d’actifs et d’en connaître la situation :

  • Capital investi
  • Performances réalisées
  • Stratégies employées
  • Objectifs visés

Etre trader fait partie des métiers où l’implication personnelle est essentielle pour démontrer ses capacités à gérer son propre argent et ses émotions. Cela peut faire la différence lors d’un recrutement par un employeur qui souhaite confier ses fonds propres.

Est-il possible de devenir trader sans diplôme ?

C’est le rêve de beaucoup. Etre trader indépendant sans être titulaire d’un diplôme qualifiant. Mais est-ce que cela est réellement possible ?

Nous avons un avis favorable à ce parcours. Internet a démocratisé le monde de la Finance et le nombre d’ouverture de comptes de trading en ligne explose depuis une dizaine d’années. Voyons les différentes pistes sérieuses pour se former en ligne en matière de trading :

  • Consulter des vidéos spécialisées sur les marchés financiers
  • Lire des ouvrages écrits par des traders professionnels
  • Utiliser un compte démo disponible chez tout broker grand public pour s’entraîner gratuitement avec un capital fictif
  • Suivre une formation progressive chez son courtier ou sur un site spécialisé (ex: blog expert)
  • Acheter une formation payante qui ne délivre pas de diplôme officiel

Une autre méthode est conseillée pour les traders débutants : le copy trading. Un broker comme eToro dispose d’outils spécifiques au copy trading : une réplication automatique des positions ouvertes par des traders référents. C’est une stratégie pratique et facile à mettre en œuvre.

Dans le même esprit, nous conseillons de suivre les conseils d’investisseurs mondialement reconnus comme Warren Buffet ou Georges Soros. Pourquoi ne pas reproduire purement et simplement leurs portefeuilles multi millionnaires ?

✔️Les avantages à devenir trader sans diplôme

  • Etre indépendant et gérer son propre argent
  • Profiter de la formation intégrée et des accompagnements dispensés par son broker
  • Investir ce que l’on veut, quel que soit l’endroit où l’on se situe

❌ Les inconvénients à devenir trader sans diplôme

  • Etre exposé à un niveau de risque très élevé
  • Ne pas pouvoir postuler à des postes qualifiés dans des entreprises financières ou institutionnelles (comme une banque d’affaires)
  • Se lancer en Bourse sans avoir les connaissances de base et les réflexes nécessaires à la bonne tenue d’un portefeuille d’actifs

Pourquoi devenir trader ?

Pour quelles raisons doit-on devenir trader ? 

Nous envisageons 2 cas de figure :

  • Une carrière de trader professionnel
  • Devenir un trader indépendant

Les motivations ne sont pas obligatoirement semblables. Malgré tout, les 2 situations partagent des points communs :

  • L’attirance d’un salaire important
  • L’apprentissage de nouvelles compétences intellectuelles

Les traders professionnels ont l’assurance d’un salaire confortable qui varient d’un pays et d’une entreprise à une autre. Un débutant peut gagner entre 4000 et 6000 euros par mois. Une étude démontre qu’en France un trader professionnel gagne en moyenne 70k€ annuels (hors bonus, primes et capital personnel investi).

Un trader indépendant peut être motivé par des raisons plus psychologiques comme l’image sociale de gagnant voire de risque tout qui peut tout s’offrir. Nous ne sommes pas certains que cela soit la meilleure des motivations.

En règle générale, le principal attrait réside dans l’obtention de l’indépendance financière en générant des revenus réguliers suffisant pour couvrir toutes les dépenses du foyer et améliorer son niveau de vie. Le tout depuis chez soi ou partout ailleurs dans le monde à partir d’une connexion Internet.

Devenir trader : les risques à connaître

Ce métier n’est pas dénué de risques. Ils émanent de plusieurs sources :

  • Les risques du trading sur ses finance
  • Les risques du trading sur sa santé
  • Les risques inhérents aux marchés financiers

Le risque financier

  • Investir de l’argent indispensable au fonctionnement de son foyer
  • Engager un capital emprunté (à la banque ou à un tiers). Il n’y aucune garantie de pouvoir rembourser la somme empruntée. Faire du trading avec des dettes est fortement déconseillé
  • Piloter son portefeuille avec ses émotions : miser gros et perdre gros / gagner beaucoup et vouloir investir beaucoup plus

Le risque médical

Le trading est une activité très cérébrale qui demande énormément de concentration. Après une longue journée sur son écran, cela peut s’avérer très éprouvant. Si nous ajoutons le stress d’investir des fonds personnels ou non avec le risque réel de les perdre, la situation peut vite se transformer en burn out.

Il est important de surveiller son sommeil, de s’accorder des pauses régulières quitte à rater l’opportunité du siècle et de conserver une hygiène de vie saine. En ne suivant pas ses conseils simples, un trader surmené peut être victime de :

  • Hypertension artérielle
  • Sensibilité émotionnelle exacerbée
  • Baisse des défenses immunitaires

Le risque de la Bourse

Il est connu que les marchés financiers sont capricieux et volatils. Personne ne peut battre le marché sans s’exposer à des pertes importantes qui peuvent conduire à la faillite. Se former permet de faire une analyse fine des signaux de trading, prendre des meilleures décisions et optimiser ses chances de gains.

Nos 5 conseils pour devenir trader 

  • Se former soi-même ou suivre une formation scolaire
  • Etablir un plan de trading
  • Suivre un money management strict
  • Se spécialiser avant de se diversifier
  • Gérer ses émotions en toutes circonstances

67% des comptes des investisseurs de détail perdent de l’argent lorsqu’ils tradent des CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Conclusion : comment devenir trader ?

Devenir trader est en somme assez simple sur le papier. Des écoles de renom proposent des parcours qualifiants ouvrant les portes du monde des affaires. Internet propose des solutions de formation sérieuses et suffisamment riches pour se lancer sereinement.

Les salaires attractifs et l’utilisation de compétences bien spécifiques sont des attraits très motivants du métier de trader. Cependant, il est essentiel de se questionner en amont des réelles motivations qui poussent à devenir trader.

C’est un métier exigeant avec une dose de stress vraiment importante, même en s’imposant des règles d’investissement strictes. C’est une course contre le temps, les marchés et la recherche de profitabilité. Qu’elle soit celle de son entreprise ou de ses finances personnelles.

La toute première chose est de choisir un broker de confiance pour débuter en Bourse en toute sécurité. eToro, par exemple, est une plateforme fiable, régulée et sérieuse qui propose du trading social.

FAQ sur Devenir trader

Quel est le salaire d’un trader ?

En France, un trader débutant est payé entre 4000 et 6000 euros mensuels (hors bonus et investissement personnel). En moyenne, un trader français gagne environ 70k euros annuels.

Quelles études pour devenir trader ?

Les 2 voies royales sont les écoles d’ingénieur et les écoles de commerce. Pour devenir un trader indépendant, une formation personnelle autodidactique est tout à fait envisageable. Les diplômes reconnus sont le CFA et le MBA.

Comment devenir trader ?

Le plus rapide pour devenir trader est d’ouvrir un compte chez un broker régulé digne de confiance, de faire vérifier son compte, de déposer des fonds et d’ouvrir ses premières positions.