Banques en ligne, mobiles, néo-banques… Qu’est-ce qui les différencie ?

Vous entendez parler de banques en ligne, de banques mobiles, de néobanques, ou de Fintechs financières… Comment se retrouver dans ce nouveau jargon linguistique financier ? Retrouvez ici notre lexique.

La révolution digitale bouleverse notre mode de consommation, notre quotidien et notre vocabulaire. Quelle est la différence entre une banque mobile et une néobanque ? Qu’est ce qu’une banque en ligne ? Comment les distinguer ? Le marché bancaire évolue à vitesse grand V, on a parfois du mal à suivre ce nouveau jargon. De nouveaux acteurs entrent sur le marché. Elle le bouleverse en proposant de nouvelles solutions au système, plus simples et surtout beaucoup moins chères.

La banque en ligne

Les premières à être entrées en jeu sont les banques en ligne. Pour la plupart rattachée à une banque mère traditionnelle, les banques en ligne sont des services bancaires proposés uniquement sur le web. Les enseignes comme BforBank, Fortuneo ou Hello bank! proposent des comptes courants ou crédits sur le modèle de leurs banques mères (BNP Paribas, Crédit Agricole, ING…) .

Elles se distinguent sur le marché par une offre tarifaire ultra compétitive. Elles prônent la quasi gratuité de la plupart des opérations bancaires de base. La souscription se fait uniquement en ligne ou sur votre mobile. Elles ne disposent pas d’agences, bien qu’Hello Bank ! profitent du réseau d’agences de la BNP, ce qui leur permet de proposer des tarifs aussi avantageux.

Leurs mots d’ordre : le client est maître de ses finances. Simplicité, flexibilité, efficacité, sécurité et transparence constituent la base de leur offre.

banque en ligne

Les banques en ligne s’adressent en particulier aux Millennials, cette génération née dans les années 1990-2000 qui a grandi à l’ère du numérique et du digital. Aujourd’hui elle revendique le droit de contrôler seule ses finances et exige une réelle transparence dans les frais bancaires. Les banques en ligne répondent à ce besoin et élargissent même leurs offres aux crédits, placements boursiers, assurances-vie ou encore des offres de comptes bancaires pour professionnels.

Elles connaissent un franc succès depuis une décennie. ING Direct, la première à s’être lancée, et Boursorama Banque comptent plus d’un million d’utilisateurs en France !

La banque mobile

Le lancement de banques mobiles a suivi de près la vague des banques en ligne. Malheureusement le succès n’a pas été au rendez-vous.

Les banques mobiles sont conçues pour être exclusivement utilisées sur smartphone. De nombreuses banques traditionnelles possèdent une offre de banque mobile, à l’image d’EKO du Crédit Agricole. Cependant d’autres acteurs commerciaux se sont également lancés sur le marché avec des offres bien plus avantageuses. Par exemple, Carrefour a lancé une offre à succès – son Compte C-Zam – ou Orange avec sa nouvelle banque mobile Orange Bank qui a déjà séduit 30 000 clients 10 jours seulement après son lancement !

Ces offres s’adressent en particulier aux plus jeunes avec des parcours clients 100% mobile, consultation de compte et souscription sur mobile, systèmes de chatbots (messagerie instantanée) avec des conseillers sur les réseaux sociaux, etc. Cependant les tarifs proposés, les interfaces et les incidents bancaires sont les mêmes que ceux que l’on retrouve dans le système traditionnel.

L’offre des banques mobiles s’est révélée finalement décevante mais continue à attirer de nouveaux clients et arrivants. Un marché au potentiel encore prometteur …

La néobanque

néobanque définitionJusqu’ici nous avons parlé de “banques”. Derrière le terme “néobanques” se cachent des acteurs reconnus davantage comme des établissements de paiement ou disposant simplement d’une licence bancaire. Les néobanques ont complètement révolutionné le modèle des acteurs bancaires classiques et ont bouleversé le système.

Ouvrir un compte en banque chez son buraliste et y obtenir une carte bancaire vous semblait inenvisageable ? C’est pourtant ce que propose Compte Nickel, qui vient de franchir la barre des 750 000 utilisateurs en 4 ans de fonctionnement. Lire notre article complet.

Les néobanques ne proposent pas exactement les mêmes services que les banques traditionnelles. Mais cela s’en rapproche. Il devient maintenant monnaie courante d’avoir une carte bancaire sans chéquier, de ne pas avoir de découvert bancaire autorisé ou encore de carte bancaire à débit différé. Ce sont les conditions des néobanques. Leur modèle économique repose sur la facturation de services coûtant effectivement de l’argent à leur banque. Les commissions bancaires ou la facturation de services qui ne coûtent rien à votre banquier est révolu !

Bien que perçues comme plus chères que les banques en ligne, elles proposent la même simplicité et rapidité d’ouverture de compte. Les applications mobiles sont aussi modernes, réactives et flexibles et les services proposés sont réellement innovants.

Les enseignes N26 (allemande) ou ApplePay (américaine) sont les plus importantes du marché.

La Fintech

Vous vous demandez ce que le terme Fintech peut bien vouloir dire ?

L’expression Fintech est une expression américaine réunissant “Finance” et “Technologie”. Il s’agit de start up qui emploient les nouvelles technologies pour proposer des systèmes financiers innovants et adaptés à nos modes de vie.

Par exemple en 2014, les Fintechs ont levé environ 152 millions d’euros en France. Sur un marché total de 2,3 milliards d’euros.

définition des fintechs

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.