Le transfert de prêt immobilier devient de plus en plus rare

Une étude du courtier Vousfinancer dévoile en novembre 2017 la difficulté grandissante de transférer son prêt immobilier d’un établissement bancaire à un autre. De moins en moins de banques acceptent cette opération de transfert. 2018 verra les tarifs bancaires augmenter, en particulier ceux de transferts. 

L’option permettant de transférer son dossier de prêt immobilier se fait de plus en plus rare. Pourtant cette transférabilité s’avérait être une option plutôt avantageuse. En période de hausse de taux immobiliers, cette option permet de conserver son prêt à taux bas en vue de l’achat d’un nouveau bien immobilier. Et de faire des économies sur ses mensualités. Cette option représentait un véritable atout concurrentiel pour les banques. Mais elle pouvait également se transformer en coût…

Seules 2 banques nationales (BNP Paribas, LCL), quelques banques en ligne et moins de 6 banques régionales (Caisse d’Epargne) proposent encore cette option. C’est un atout qu’elles n’hésitent pas à mettre en avant pour attirer les clients. Mais les autres banques sur le marché augmentent leurs tarifs de transferts de prêts à tel point qu’ils en deviennent totalement dissuasifs.

En effet une remontée des taux de crédits immobiliers est attendue dans les prochains mois. Pour anticiper cette hausse, nombreuses sont les enseignes bancaires depuis 2016 qui ont simplement supprimé cette option de transfert de leur plaquette de services. La Société Générale est la dernière en date (début 2017) à avoir supprimé l’option.

N’hésitez pas à vérifier votre contrat de prêt. Mais même si la clause est bel et bien inscrite dans votre contrat, votre banque sera-t-elle encline à vous l’accorder ? Car le prêteur dispose, finalement, du pouvoir d’accepter ou de refuser votre demande de transfert.

le transfert des crédits immobiliers rendu impossible par les banques

Comment bénéficier de cette clause ?

Aujourd’hui de nombreuses exigences, souvent irréalistes, vous permettent de bénéficier néanmoins de cette clause de transfert. La valeur du nouveau bien immobilier doit excéder la valeur du capital restant dû soumis au dit transfert. L’achat puis la revente des biens immobiliers doivent être réalisés dans un délai temporel défini au préalable. Il faut noter que la plupart des établissements bancaires exigent que ces deux opérations aient lieu le même jour. Nous vous laissons juger de leur faisabilité… Les deux logements doivent avoir la même utilisation. Il n’est pas possible de vendre votre logement principal pour acheter un nouveau logement que vous mettrez à la location. Enfin le prêt complémentaire au crédit immobilier initial, souvent nécessaire à l’achat du nouveau bien, doit être signé dans le même établissement bancaire. Et même si vous réussissiez à réunir toutes ces conditions, votre dossier est soumis à l’approbation de votre cautionnaire !

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.