Les Français sont de moins en moins fidèles … à leur banque.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est une aubaine pour les FinTechs. Une enquête de l’IFOP, réalisée pour la FinTech Anytime, met en lumière cette infidélité croissance des Français à leur bonne vieille banque traditionnelle. Ils sont de plus en plus nombreux à leur préférer des FinTechs plus agiles, et attractives financièrement : 25% se disent prêts à franchir le pas, et changer de banque pour profiter de ces services financiers digitaux. Ce sondage corrobore les résultats d’une enquête publiée récemment par le cabinet Deloitte, sur le même sujet. La fidélité, nouveau talon d’Achille de la relation entre les Français et leurs banques ?

fidélité banque en ligne - illustration 1

Des comptes bancaires multiples

En 2017, ce sont près de 33% des Français qui possèdent un compte dans plusieurs banques. Un chiffre qui est susceptible d’augmenter, de même que le nombre de comptes personnels par individu. C’est ce que pensent 59% des sondés de l’enquête IFOP, dont une grande majorité préfère recourir aux services bancaires en ligne, plus pratiques et rapides. La flexibilité est aussi l’un des arguments prépondérants, qui pousse aujourd’hui les consommateurs dans les bras des FinTechs. Dans ce contexte, la fidélité à un seul et unique service est contre-intuitive pour le consommateur, qui va plutôt chercher à maximiser son intérêt personnel … surtout dans l’univers des banques, qui demeure très impersonnel malgré ses efforts récents.

Pouvoir varier ses hébergements

C’est l’un des traits de consommation que la loi Macron a probablement accéléré : plus de 2 consommateurs multi-bancarisés sur 3 choisissent d’héberger leurs comptes dans plusieurs banques. Les principaux intéressés cherchent à gérer de la manière la plus simple possible leurs comptes bancaires multiples, et les services en ligne permettent d’acquérir cette flexibilité extrême. Ce non-attachement à une banque particulière est notamment exacerbé pour les plus jeunes clients, ceux qui ont moins de 35 ans. Ils sont moins de 50% à conserver la même banque pendant plus de 10 ans d’affilé.

fidélité banque en ligne - compte joint

Les comptes joints se raréfient

Dommage collatéral du recul du mariage et de la précarisation de certaines relations de couple : seulement 28% des Français de moins de 35 ans partagent un compte avec leur conjoint(e). Toutes classes d’âge confondues, ce chiffre monte à 50% ! Face à cette modification des comportements de consommation, beaucoup de Français préfèrent avoir recours à des comptes en ligne, dont l’ouverture est beaucoup moins fastidieuse. Grâce à la flexibilité permise par les nouveaux services financiers digitaux, il est beaucoup plus facile de disposer d’un pot commun, très utile pour les dépenses communes du foyer, et conserver aussi des comptes séparés pour d’autres types de dépenses.

Au coeur de cette profonde restructuration du marché autour de la transformation numérique, certaines banques pourraient donc tirer leur épingle du jeu grâce à cette mobilité accrue, notamment car les Français sont de grands adeptes de la banque en ligne. On a un peu l’impression qu’une profonde recomposition du paysage bancaire va se jouer dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.