Apple Pay sera disponible pour les clients Fortuneo d’ici fin 2017

“Nous sommes ravis d’annoncer l’ajout prochain d’Apple Pay à notre offre bancaire”. C’est par ces mots que Grégory Guermonprez, directeur de Fortuneo France, a officialisé l’arrivée de la solution de paiement développée par la marque à la pomme sur les terminaux mobiles de ses clients qui le souhaitent.

Fortuneo se dote d’un service avant-gardiste

Arrivé en France le 19 juillet 2016, l’Apple Pay est un service qui permet aux possesseurs d’iPhone de régler leurs achats sans contact et sans limite de montant sur la transaction, grâce au capteur d’empreinte digital qui est intégré dans le téléphone. Ce service est évidemment disponible pour les appareils récents, qui possèdent bien ce type de capteur : le 5S est l’iPhone le plus ancien à en être doté.

Toujours selon les mots de Grégory Guermonprez, “cette innovation répond parfaitement aux nouveaux usages des clients de la banque mobile.” Et il n’a pas tort : le concept séduit plus d’un tiers de la population française, d’après une étude réalisée par ING Direct et BVA. Un chiffre qui passe à 53% sur le segment des 18-24 ans ! Les banques et promoteurs de cartes bancaires ont déjà pris la mesure de cette demande du public, puisque presque toutes les cartes bancaires sont désormais équipées d’une puce NFC afin de payer sans contact. Visa et Mastercard visent d’ailleurs l’étape d’après, et s’intéressent de prêt au paiement via smartphone.

Apple Pay Fortuneo - illustration

Une tendance suivie par l’ensemble du marché

Le caractère futuriste du paiement mobile fait consensus au sein des banques, qu’elles soient 100% en ligne ou implantées physiquement sur le territoire. Pourtant, en France, une poignée de banques a franchi le pas : la Caisse d’Epargne a signé un contrat afin de proposer Apple Pay à sa clientèle. La Banque Populaire a également opté pour cette technologie. Enfin, Carrefour Banque a aussi annoncé la prochaine compatibilité de son compte C-Zam avec le service de paiement Apple.

Les prochaines banques qui devraient franchir le pas sont Orange Bank, dont nous attendons la sortie depuis un bon moment (après un troisième report), ainsi que le Crédit Mutuel Arkéa par le biais de Max, son assistant bancaire personnel.

Cette réticence s’explique en grande partie par la commission prélevée à chaque paiement par Apple, qui rebute un nombre important de banques. Rien n’est fixé pour l’instant, et ce point d’accroche pourrait bien évoluer dans les mois ou années qui viennent du côté d’Apple, afin de convaincre un plus grand nombre de banques de rejoindre le programme.

 

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.