Jerome Powell désigné pour prendre la tête de la Réserve fédérale américaine

Donald Trump a su prolonger le suspens quant à la désignation du prochain président de la banque centrale des Etats-Unis. Après l’annonce vague d’un calendrier non-respecté, des déclarations ubuesques relatives à l’économiste John Taylor ou encore Janet Yellen l’actuelle présidente de la Fed, Donald Trump a finalement dévoilé un nom. Jeudi 2 novembre, le président des Etats-Unis d’Amérique a désigné Jérome Powell pour prendre la tête de la Fed. Celui-ci prendra la suite de Janet Yellen en tant que Président de la Fed dès le mois de Février 2018. 

Donald Trump explique son choix : « Il a su forger un consensus autour des politiques monétaires et financières saines auxquelles il est attaché. Je suis confiant dans le fait que Jay a la sagesse et le leadership pour guider notre économie. » La désignation de Powell à la tête de la première banque centrale du monde pour les 4 prochaines années doit encore être validée par le Sénat. Cette confirmation est néanmoins qu’une simple formalité puisque le pedigree professionnel Powell suscite les faveurs de tous les fronts politiques.

Powell a une opinion plutôt centriste quant aux questions monétaires du pays. Donald Trump lui a confié la mission de rassurer les marchés financiers, dont le moral est en berne. Cette désignation marque la fin de l’ère Yellen. En effet, Janet Yellen a été à la tête de la Fed sous les deux mandats d’Obama.

Powell sous toutes les coutures

Jerome Powell est un ancien juriste de 64 ans qui s’est converti en banquier d’investissement. Il a ensuite fait fortune dans la finance. Powell a notamment occupé l’un des 7 postes de gouverneur de la Fed sous Obama après avoir occupé l’un des plus hauts postes de l’institution monétaire américaine pendant le mandat de G. W. Bush.

Jerome, surnommé Jay Powell, est un symbole du compromis dans la sphère financière et politique américaine. Il a su s’attirer les bonnes faveurs à la fois des républicains mais aussi des démocrates. Inscrit au parti des Républicains, il n’est cependant pas un proche de Trump. Il est davantage classé parmi les dites « colombes » qui soutiennent la politique actuelle de taux d’intérêts faibles menée par la Fed; plutôt que parmi les dits « faucons » qui appellent à un redressement plus rapide des taux.

Powell président Fed

Un choix modéré

Monsieur Powell n’a depuis quelques années plus pris position opposée à la politique de relèvement des taux d’intérêts menée par Janet Yellen. Cette politique de relèvement progressif favorise la croissance de l’économie et la hausse de l’inflation. Powell estime de son côté que le relèvement des taux d’intérêts devrait se faire de manière plus prudente car il juge la montée de l’inflation insuffisante.

« Après une décennie tumultueuse, l’économie est désormais proche du plein emploi et de la stabilité des prix. Les problèmes qu’avaient prédit certains consommateurs ne se sont pas concrétisés. Une politique accommodante n’a pas généré une inflation élevée, ni une croissance excessive du crédit. » a t-il déclaré cette année.

Powell fait figure d’un choix prudent et modéré pour diriger la politique monétaire de la première banque centrale mondiale. Trump a notamment chargé Powell d’assouplir la réglementation financière mise en vigueur après la crise des subprimes de 2007-2009.

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.