Quelle mutuelle étudiante choisir ?

Entrer à l’université c’est faire un pas vers la vie professionnelle, vers les responsabilités et bien entendu vers l’autonomie. C’est le moment où il faut penser à faire des choix stratégiques pour son avenir. Dès le début de l’année, il faut choisir sa carrière, ses cours et même ses groupes d’amis. De la même manière, il est très important d’opter pour une mutuelle étudiante afin de disposer d’une bonne couverture sociale.
Car on ne peut rien apprendre si l’on n’est pas dans de bonnes dispositions. Certains pensent que la sécurité sociale suffit. Mais ce qu’il faut comprendre, c’est qu’elle a déjà bien suffisamment à faire avec les remboursements spécifiques aux étudiants pour encore leur garantir une couverture complète, notamment en ce qui concerne la santé. De ce fait, il est très important de souscrire aux cotisations de la mutuelle.
Cela n’est pas toujours évident pour les étudiants, qui statuent souvent sur le montant à cotiser. Quelle mutuelle étudiante serait en accord avec leur situation et pourrait s’adapter à leurs besoins ? 

Le choix de votre mutuelle si vous devenez étudiant en 2019

Ce qu’il faut comprendre avant tout, c’est que la mutuelle est différente de la sécurité sociale. C’est un organisme chargé de couvrir les divers remboursements des étudiants qui ne sont pas pris en charge par la Sécu. Car, étant citoyen français, l’étudiant est obligatoirement sous le régime de la Sécu. Le fait est que pendant les années écoulées, il a sûrement profité des mutuelles de ses parents. Mais une fois à l’université, il va devoir se charger de ses propres cotisations. C’est pour cette raison que jusqu’ici, toutes les universités proposent une Sécurité sociale étudiante. Il est fréquent de voir des flyers relatant les conditions de souscription pour telle ou telle mutuelle.

La mutuelle étudiante est-elle obligatoire ?

Parce que c’est l’université qui propose, les étudiants pensent qu’ils ne sont pas obligés d’y souscrire. Ceci est d’autant plus vrai quand le montant de la cotisation est trop élevé pour eux. Ils préfèrent donc garder le régime de la Sécu sociale et prétendre qu’ils ne pensent pas aller chez le médecin tout le temps, encore moins chez le dentiste pour des soins bucco-dentaires ou chez l’opticien pour acheter des paires de lunettes. Mais ce qu’il faut comprendre, c’est que protéger sa santé n’est pas un choix. Les visites chez le médecin ne sont pas sur commande et l’on ne peut prédire que l’on sera tout le temps en bonne santé. Alors, quoi qu’on en dise, la mutuelle est obligatoire pour tous les étudiants.

Pourquoi y souscrire ?

On est conscient du fait que c’est une obligation de souscrire à cette mutuelle réservée aux étudiants. Mais il est aussi important de comprendre que le but de cette manœuvre est d’apporter une aide complémentaire aux étudiants. Elle rembourse en tout ou en partie les frais médicaux que le régime général ne couvre pas, surtout ceux liés aux soins dentaires et optiques, pour lesquels celui-ci propose des remboursements trop faibles.

Or, en plus de cela, les honoraires des médecins ne sont pas conventionnés. Les bons traitements coûtent à présent une fortune, puisqu’elles impliquent parfois l’utilisation des nouvelles technologies et des médicaments innovants. N’étant plus à la charge de leurs parents, pour la plupart, les étudiants doivent se débrouiller pour s’en sortir au mieux avec le prêt étudiant. Voilà pourquoi la mutuelle s’impose comme une solution de choix. Toutefois, jusqu’ici, le montant de la cotisation était vraiment élevé (en moyenne, 217 euros par an). Mais les nouvelles réformes du gouvernement pour le compte de la rentrée 2018-2019 devraient grandement changer les choses.

Le choix de votre couverture santé si vous êtes actuellement étudiant

mutuelle-etudiante-couverture-sante Depuis cette année, la question de la souscription à une mutuelle étudiante ne se pose plus. La sécurité sociale étudiante va disparaître au profit d’une simple affiliation au régime général. Les étudiants ne sont plus obligés de réfléchir quant au choix d’une mutuelle adaptée à leurs conditions. Ils n’auront d’ailleurs même plus à se demander s’il faut s’affilier à elle ou pas. Ils seront juste rattachés au régime général. Ainsi, tout nouvel étudiant âgé de plus de 16 ans et régulièrement inscrit dans une université agréée, versera une contribution annuelle partagée entre l’université et les Centres Régionaux des Œuvres Universitaire et Scolaires (Crous). Cette contribution sera de 90 € (moins chère que celle de la mutuelle étudiante 2018). Elle va servir pour les actions sociales, culturelles, sportives, etc. Pour le compte de cette année 2019, les nouveaux n’ont plus besoin de changer de régime d’assurance maladie obligatoire. Ils peuvent garder celui de leurs parents. Par contre, ils seront affiliés en tant qu’assuré autonome en ce qui concerne le remboursement des autres frais. La mutuelle étudiante pas cher offre beaucoup plus d’avantages et ne nécessite aucuns frais d’inscription. Elle est gratuite. De plus, les nouveaux étudiants n’auront à entreprendre aucune démarche puisque la mutuelle étudiante 2019 est considérée comme une continuité de la souscription à la sécu sociale.

Pour les étudiants après la 1ère année

Les anciens étudiants, c’est-à-dire ceux qui poursuivent leurs études et qui se sont inscrits avant cette rentrée, pourront conserver leur souscription à la sécurité sociale étudiante jusqu’au 1er septembre 2019. Passé cette date, ils basculeront automatiquement vers le régime général de la Sécu. Cette décision marque la fin de toutes les autres mutuelles existantes. La LMDE et toutes les autres mutuelles régionales cesseront d’exister à partir du 31 août 2019. La mutuelle étudiante 2019 se veut la solution pour aider efficacement tous les étudiants. De plus, il ne sera plus question de se demander si elle est obligatoire ou pas. Et le montant de la contribution est abordable. Comme pour les nouveaux étudiants, les anciens n’ont aucune démarche à mener ni aucuns frais à payer avant de bénéficier de la mutuelle étudiante pas cher. Ils n’auront d’ailleurs pas besoin d’écrire une lettre de résiliation mutuelle étudiante. Pour la simple raison que le processus se fait automatiquement et que le contrat n’a pas pris fin à cause de l’organisme, mais parce qu’une réforme gouvernementale l’exige. Ainsi, tous les tracas leur sont évités. Cependant, les conditions ne sont pas les mêmes pour tous. La situation des étudiants boursiers est un peu particulière.

Pour les étudiants avec la bourse

La mutuelle étudiante 2018 des boursiers était soumise à une aide régionale de 200 €. La région avait doublé son aide pour les boursiers en ce qui concerne la complémentaire santé. Grâce à cette aide, les boursiers souscrivaient à une cotisation annuelle allant de 36 € à 276 € selon la formule dès lors que les 200 € d’aide ont été défalqués.

Mais avec la nouvelle réforme, les boursiers n’auront plus 1 centime à débourser. La contribution annuelle qui est de 90 € pour les autres étudiants est gratuite pour les boursiers. Mais comme les autres, ils seront pris en compte automatiquement pour le compte de la mutuelle étudiante 2019 sans besoin d’écrire une lettre de résiliation mutuelle étudiante.

Ajouter des options à sa mutuelle

mutuelle-etudiante-option-possible Très souvent, on pense que la mutuelle n’est valable que pour régler les frais de soins dentaires ou optiques. Pourtant, il existe plusieurs autres options auxquelles on pourrait penser afin de profiter pleinement de sa mutuelle. Il est vrai que toutes les mutuelles n’offrent pas les mêmes avantages, raison pour laquelle il faut toujours étudier les offres de plus près pour être sûr d’être suffisamment informé et profiter de tous les avantages financiers qui en découlent. En ce qui concerne la mutuelle étudiante, les étudiants inscrits au nouveau régime sont rattachés à la caisse primaire d’assurance maladie de leur lieu de résidence. En cas de déménagement, il leur suffit de se présenter à la mutuelle de la région, qui se chargera de les articuler à la sécu sociale étudiante actuelle.

Les aides pour financer sa mutuelle à l’université

Il est possible pour les étudiants d’obtenir de l’aide pour payer leur contribution. On peut prendre le cas de l’Aide Complémentaire Santé (ACS). Elle permet aux personnes qui ne sont plus rattachées au foyer fiscal de leurs parents et dont les ressources sont inférieures à 11 776 € par an de bénéficier d’une aide de 200 € pour compléter la mutuelle de leur choix. C’est une mutuelle qui prend en charge la totalité de la mutuelle étudiante si l’intéressé a opté pour un contrat de base. Certains étudiants peuvent également bénéficier de chèques santé octroyés par le conseil général de leur département. Les conseils régionaux proposent également des aides financières aux étudiants sous certaines conditions.

Comparateur de mutuelle étudiante

Il existe en ligne plusieurs comparateurs. Ce sont des plates-formes qui aident l’étudiant à prendre une décision stratégique en lui proposant des devis de plusieurs mutuelles. Ceci lui permet de déterminer selon ses besoins la mutuelle qui lui convient. Il est très important de ne pas prendre de décision hâtive, mais de soigneusement analyser tous les contours. L’idéal pour cela reste toujours d’avoir, en face de soi, les meilleurs tarifs.

Le comparateur ci-dessous offre une expérience complète qui permet de déboucher sur les meilleures offres de mutuelles étudiantes qui existent en France.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Note : les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.