Qu’est-ce que l’Open Banking, et quels sont ses enjeux ?

Il ne se passe pas un mois sans qu’une nouvel anglicisme fasse son irruption sur le devant de la scène. Après les FinTechs, la blockchain et autres expressions liées au profond renouvellement du secteur bancaire, c’est au tour de l’Open Banking de faire son apparition. Mais que désigne exactement cette expression, et pourquoi est-elle importante ?

open banking - illustration

Qu’est-ce que l’open banking ?

Ce terme, que l’on pourrait traduire par “système bancaire ouvert”, désigne le fait pour des banques de partager les données qu’elles ont à leur disposition avec d’autres services bancaires. Cette nouvelle révolution technologique permet de mettre en lien des banques avec un large écosystème de services financiers.

Cette expression est assez dérangeante car le monde de la banque est généralement associé à la fermeture, la sécurité et l’imperméabilité : les meilleurs moyens de protéger son argent efficacement.  Dans les faits, l’open banking suppose deux niveaux de lecture. Le premier concerne la mise à disposition de données qui ne concernent pas des individus, à savoir des emplacements d’agences bancaires et ou de distributeurs par exemple. Le second, quant à lui, est l’ouverture de l’utilisation des données clients, sous conditions, à des acteurs bancaires et professionnels tiers. Ce sont des informations sur les virements, les opérations bancaires quotidiennes, etc …

Le partage de données est bien souvent rendu possible par des API (Application Programming Interface), des interfaces de programmation qui permettent de faire le lien entre une base de données et un programme tier. Ce sont par exemple ces API qui permettent

À quoi est-ce que cela va servir ?

Tout l’intérêt de l’open banking réside dans la vivacité des FinTech, qui développent des services pour améliorer le rapport entre le consommateur et sa banque au quotidien. Tout comme l’exploitation du Big Data a été un virage massif dans la logique marketing, l’open banking permettra d’exploiter la véritable mine d’or que représentent les données bancaires, afin de développer des services qui correspondent parfaitement aux besoin du consommateur. Des services de suivi et de coaching en gestion financière existent déjà : Linxo et Lydia sont, par exemple, très bien implantés sur le marché. Leur existence repose sur l’ouverture des systèmes d’information bancaires des grands établissements traditionnelles et des banques en ligne.

open banking - coffre fort

Y a-t-il un quelconque danger dans cette tendance ?

On entend de plus en plus souvent parler d’actes délictuels sur Internet : phishing, “rançongiciels”, chevaux de Troie et autres logiciels malveillants sont de plus en plus performants, et se développent indubitablement. La montée de l’inquiétude est donc justifiée. Le fait d’ouvrir le système sur l’extérieur entraînera sûrement l’ouverture de failles de sécurité, que d’aucuns tenteront d’exploiter.

Certaines banques se cachent derrière le risque sécuritaire, afin de reculer la disparition de la rente dans laquelle elles sont installées. Avec l’open banking, c’est l’ensemble du système bancaire qui doit sortir de sa zone de confort, dans l’optique de dégager de nouveaux revenus potentiels. La sécurité des installations est une préoccupation majeure, certes, mais elle sera sûrement surmontée grâce aux technologies qui voient le jour en ce moment, blockchain en tête.

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.