Paiements : le cash est encore bien présent !

Malgré les rumeurs et les idées répandues, l’argent liquide a encore bel et bien sa place dans l’économie. Les espèces restent l’un des moyens de paiement préférés des Français. Avec une dématérialisation des paiements de plus en plus popularisée, quel est l’avenir de l’argent liquide ?

Espèces VS Carte bancaire

Malgré la préférence des Européens pour la carte bancaire, l’argent liquide a encore toute sa place dans notre économie. En effet une récente étude de la Banque Centrale Européenne (BCE) démontre que l’utilisation de l’argent liquide n’est pas en déclin en Europe.

Pourtant certains pays connaissent un phénomène dit de cashless society. C’est-à-dire une société dont tous les paiements (ou presque) sont dématérialisés. Où les espèces représentent moins de 30% des moyens de paiements utilisés. On pense bien sûr aux pays scandinaves comme la Suède et la Norvège.

Une véritable guerre de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme est menée par l’Union Européenne. Les institutions mènent la vie dure aux espèces en renforçant les contrôles et les plafonds de retrait. Cela bien entendu contribue à l’utilisation plus courante de la carte bancaire. Celle-ci est perçue comme plus rassurante et plus sécurisée.

Le liquide limité aux petits montants en France

En France 68% des transactions quotidiennes (café, restaurant, transports, courses, téléphone, etc.) sont réalisées en argent liquide. En effet ceux-ci sont de petits montants. Les espèces sont plus utilisées pour de petits montants que pour des sommes importantes.

Ce phénomène est cependant de plus en plus concurrencé par l’arrivée du paiement sans contact. Le plafond de ce type de paiement a d’ailleurs été récemment élevé à 30€ contre 20€ auparavant. Or 2 paiements effectués sur 3 a un montant inférieur à 15 euros. On pense également au paiement mobile qui vient accentuer la concurrence des espèces et du sans contact.

En France seulement 28% des transactions payées sont réalisées en espèces. C’est un des taux les plus bas d’Europe. Un autre signe confirmant cette tendance. En France un consommateur retire en moyenne 29€ au distributeur. La moyenne européenne est à 65€ aux distributeurs. De même seulement 15% des répondants à l’étude de la BCE gardent de l’argent liquide chez eux contre 40% des autres Européens.

L’argent liquide va-t-il disparaître ?

Une idée est très répandue : l’idée d’une société sans argent liquide ou presque. Une économie 100% dématérialisée. Cette idée est-elle viable ? Ou seulement possible ?

Pourtant la demande à la Banque de France d’émission de billets d’euros a augmenté de 10% ces trois dernières années ! Une preuve que les Français ont encore pleine confiance dans l’argent liquide !

De plus les espèces sont le seul moyen de paiement des consommateurs qui soit encore (presque) gratuit. Les retraits ne sont facturés qu’à l’étranger ou en dehors des agences de la banque mère du consommateur. Par ailleurs de nombreuses banques, notamment des banques en ligne, proposent des contrats très avantageux pour les Français à l’étranger.

Enfin les nouveaux billets de banque sont assez technologiques. Disposant de nombreuses sécurités de contrôle, les billets émettraient des signaux que l’on peut même entendre grâce à des capteurs !

L’argent liquide n’a pas dit son dernier mot.