Meilleur PEA de 2020 : Guide et Comparatif

Pour les particuliers qui envisagent d’investir en Bourse, l’ouverture d’un PEA constitue une solution à sérieusement considérer. Le Plan épargne en actions présente, en effet, différents avantages dont celui de faire bénéficier à son titulaire d’une fiscalité attractive dès lors que l’investissement se fait exclusivement sur des actions européennes.

Si de nombreux organismes bancaires comptent le PEA au sein de leur offre, force est de constater que les conditions associées ne se valent pas entre elles tout comme leur capacité à satisfaire l’investisseur. Pour identifier la meilleure offre de 2020 en matière de PEA et en découvrir davantage sur ce compte-titre particulier, il convient de lire attentivement ce qui va suivre.

Top 3 des PEA en 2020

Tout particulier qui souhaite investir en Bourse a tout intérêt à ouvrir un PEA. Toutefois, il est plus que conseillé de comparer les différentes offres entre elles et ne surtout pas se limiter aux seules performances affichées. Pour faire le bon choix et identifier l’organisme proposant le produit le plus compétitif en terme de frais et de performance, voici ci-dessous les 3 meilleurs PEA en 2020.

logo bforbank logo fortuneo logo boursorama
Notre note 4.5 4.3 4.4
Offre de bienvenue Frais de transfert remboursés dans la limite de 2.000 €* 100 ordres offerts** Remboursement de vos frais de transfert X2***
Droits de garde et Frais de tenue de compte
Plafond de versement 150000€ 150000€ 150000€
Dépôt minimum 1000€ 100€ 100€
Coût minimum d'un ordre 2.5€ 1.95€ 1.99€
Notre avis Un PEA de qualité donnant accès à de très nombreuses places boursières Un portail de gestion simple et efficace avec des aides à la décision judicieuses et un système de profil de PEA pour s'adapter à vos besoin. Un PEA parfait pour les débutants comme pour les initiés grâce au système de profils variés proposé par Boursorama
* : voir conditions de l’offre sur bforbank.com
** : voir conditions de l’offre sur fortuneo.fr
*** : voir conditions de l’offre sur boursorama-banque.com

femme analysant un graphique boursier sur son PC

Fonctionnement du PEA

Avant d’ouvrir un Plan d’épargne en actions, il est vivement recommandé de comprendre son fonctionnement. En premier lieu, il faut savoir que ce compte-titre réservé aux particuliers va pouvoir intégrer aussi bien des valeurs françaises qu’européennes.

Au sein d’un PEA, il est ainsi possible d’investir dans des actions d’entreprises européennes et dont le siège est localisé dans l’UE mais également dans des OPCVM détenant plus de 75 % d’actions européennes. Il sera aussi possible d’investir dans certains ETF composés en majorité de valeurs européennes.

Pour se doter d’un portefeuille diversifié, le PEA est attractif à bien des niveaux bien que ce dernier limite ses valeurs éligibles à l’Europe exclusivement. Toutefois, cette limitation géographique est plus que compensée par des dispositions fiscales très avantageuses puisque les plus-values de cession ainsi que les dividendes bénéficient d’une exonération d’impôt à la condition que le titulaire du PEA conserve ce dernier pendant une durée minimale de 5 ans. Autre caractéristique du PEA à connaître, l’application de la fiscalité ne sera effective qu’au moment du retrait des fonds. Le taux d’imposition applicable aux dividendes et aux plus-values dépendra de la durée du PEA. De même, ce dernier sera systématiquement clôturé à la suite de tout retrait survenant avant ses 8 années d’existence.

Plafond du PEA

En matière de plafond, le Plan épargne en actions est limité à 150 000 € même s’il n’existe aucune limitation concernant le montant de l’encours. Le montant détenu sur le PEA pourra générer d’importantes plus-values sans la moindre limitation. Il faut toutefois souligner qu’il n’est pas possible de détenir plus d’un PEA par personne et le titulaire de ce compte-titre particulier devra obligatoirement être domicilié fiscalement en France.

A titre de comparaison, le PEA-PME, qui est exclusivement réservé aux PME européennes, et qui peut être ouvert en complément du PEA dans le cadre de ses investissements en Bourse, dispose d’un plafond de versement de 75 000 € qui s’ajoutera au 150 000 € de plafond du PEA particulier.

Modes de gestion

A l’occasion de l’ouverture d’un PEA, il existe principalement trois modes de gestion de ses encours :

La gestion « libre »

Il s’agit sans nul doute de la gestion la plus souvent utilisée par les investisseurs. Dans le cadre de ce mode de gestion, le titulaire du Plan épargne en actions va lui-même décider de l’allocation de ses actifs et se chargera également des arbitrages à réaliser à partir de sa propre analyse du marché boursier. Avec la gestion libre, c’est l’investisseur qui décidera l’achat ou la vente des titres détenus au sein de son portefeuille.

La gestion sous mandat

Encore peu utilisée par les particuliers, la gestion sous mandat va consister à donner délégation à un spécialiste pour la gestion de son PEA. Généralement destinée à des particuliers aisés et qui disposent d’encours importants, la gestion sous mandat du PEA est toutefois en phase de démocratisation avec des tarifs de moins en moins onéreux.

La gestion conseillée

Réservée à des investisseurs ayant une fine connaissance de la Bourse, la gestion conseillée va consister dans la transmission au titulaire du plan épargnes en actions d’une allocation d’actifs que ce dernier pourra librement utiliser. Ce type de gestion est proposé par des conseillers en investissement financier.

Pourquoi choisir d’ouvrir un PEA ?

Le PEA est un produit à sérieusement envisager pour la fructification de son épargne. Voici les principaux atouts de ce dernier à prendre en compte avant toute ouverture.

Un outil idéal pour l’investissement sur les marchés

Le plan épargne en actions peut être ouvert dans la plupart des banques, traditionnelles ou en ligne. Cette démarche se caractérise par sa grande simplicité.

Une disponibilité permanente des fonds placés

L’intégralité des fonds placés sur un PEA est disponible à n’importe quel moment. Le titulaire de ce compte-titre peut puiser à sa guise dans son compte-espèces ou décider la vente de ses titres. Il est toutefois nécessaire de souligner que l’attractivité fiscale du PEA dépend en grande partie de sa durée de détention dont le seuil minimum est de 5 ans.

Une fiscalité très attractive

Le PEA offre des avantages fiscaux indéniables avec une dégressivité proportionnelle à sa durée de détention. Pour tout PEA détenu depuis plus de 5 ans, une exonération de l’impôt de plus-value ainsi que des prélèvements sociaux sera appliquée.

Un produit boursier accessible aux néophytes

Pour réaliser des investissements à moyen et à long terme sans pour autant être un expert des marchés actions, le PEA permettra de se constituer un portefeuille d’actions issues de sociétés européennes et de les conserver dans la durée.

Par rapport à d’autres types de placements tels que le compte-titre ou l’assurance-vie, le PEA possède des avantages indéniables. Par rapport au compte-titre, le PEA offre des réductions fiscales plus importantes dès lors que la durée minimale de détention est respectée. Par rapport à l’assurance-vie dont la durée de conservation minimale est de 8 ans, le PEA n’impose que 5 ans pour profiter pleinement de ses dispositions avantageuses.

vue rapprochée d'un relevé de compte PEA

Comparatif des meilleurs PEA disponibles

Avant d’ouvrir un PEA auprès d’un organisme, bancaire ou non, il convient d’analyser certains critères clés tels que les tarifs appliqués, l’accessibilité aux places boursières ainsi que la qualité de l’interface. Pour être sûr de faire le bon choix, il est primordial d’analyser les PEA actuellement disponibles dont ceux figurant ci-dessous :

logo bforbank

PEA BforBank

Comme bien d’autres organismes bancaires, la banque en ligne BforBank propose son propre PEA qui figure parmi les plus intéressants en 2020. En plus d’une tarification simplifiée à l’extrême avec l’absence de droits de garde, de frais de tenue de compte et d’abonnement, le PEA de BforBank génère des frais de courtage très réduits, qu’il s’agisse des ordres inférieurs à 1000 € (2,5 €), des ordres compris entre 1000 et 3000 € (5 €) ou encore des ordres supérieurs à 3000 € (0,13% du montant avec des frais minimum de 10 €).

L’ouverture d’un PEA chez BforBank offre un accès privilégié aux marchés français comme étrangers sur plus de 15 places disponibles, à une gamme complète d’instruments financiers (OPCVM, actions, trackers, etc …) ainsi qu’à 2000 fonds sans droits d’entrée et proposés par plus de 80 entreprises françaises comme étrangères.

Pour permettre à chaque titulaire de PEA d’élaborer sa stratégie d’investissement en bourse selon ses objectifs, la banque en ligne met à sa disposition différents outils entièrement gratuits et performants tels qu’une salle de marché à domicile permettant de suivre les cours en temps réel.

logo fortuneo

PEA Fortuneo

De son côté, la banque en ligne Fortuneo se distingue également en matière de PEA. Ce dernier ne comporte aucun frais de droits de garde, de tenue de compte et affiche des frais de courtage réduits à leur maximum.

A titre d’illustration, chaque ordre inférieur à 500 € sera facturé 1,95 €. Les ordres inférieurs ou égaux à 10 000 € le seront à hauteur de 9,50 € et ceux supérieurs à 100 000 € à 6,50 €. Les frais dépendront également du nombre de transactions mensuelles effectuées ou sur une période de 3 mois. Ainsi, les frais s’élèveront à 0,12 % pour un minimum de 30 transactions mensuels ou de 90 sur les 3 derniers mois et de 0,10 % pour un minimum de 100 transactions mensuels ou de 300 sur les 3 derniers mois.

De plus, Fortuneo applique 4 types de tarifs de courtage parmi les moins onéreux actuellement (Optimum, trader actif, trader 100 ordres, 0 courtage).

Tout comme BforBank, la banque en ligne propose, à l’occasion de l’ouverture d’un PEA, différents outils de trading en temps réel gratuits et particulièrement performants (passage d’ordre rapide, streaming, analyses techniques, etc …).

logo boursorama

PEA Boursorama

Pour clôturer ce trio de tête des meilleurs PEA de 2020, celui proposé par Boursorama mérite également d’être distingué. Parmi les atouts de ce PEA figure notamment des tarifs adaptés à chaque profil d’investisseur avec des ordres accessibles dès 1,99 €.

Outre l’absence de frais d’entrée, de droit de garde ou encore d’abonnement, le titulaire du PEA de la banque en ligne n’aura aucun frais d’inactivité. Boursorama propose aussi une garantie « ordre exécuté ou remboursé » assurant la conformité de l’exécution des ordres du client.

De plus, Boursorama met à la disposition des investisseurs son propre portail qui donne accès aux informations boursières les plus pertinentes ainsi qu’à différents services de haute qualité tels que le flux d’information Reuters et Dow Jones ou encore la cotation en temps réel streaming.

De même, les outils de trading proposés par Boursorama permettront à chaque type d’investisseurs d’élaborer au mieux sa stratégie d’investissement : Trading Board, ProRealTime et Direct Emetteurs.

Les PEA des autres banques en bref

Comparer les PEA peut s’avérer très profitable pour toute personne souhaitant investir en bourse. Là aussi, les performances affichées par le PEA considéré ne peuvent suffire comme seul critère de sélection. La politique tarifaire appliquée ou encore les conditions de clôture sont d’autres données à prendre en compte.

D’autres PEA que ceux précédemment décrits se révèleront tout aussi intéressants selon le profil de l’investisseur. A titre d’exemple, le PEA Crédit Agricole sera idéal pour les particuliers souhaitant dynamiser leur épargne. Avec un versement minimal obligatoire de seulement 15 € et la possibilité de programmer des versements réguliers dès 45 € mensuels, ce PEA mérite une grande attention.

Autres PEA à l’attrait incontestable, le PEA Crédit Mutuel ainsi que le PEA Caisse d’Epargne sauront également séduire les épargnants souhaitant diversifier une partie de leur épargne tout en acceptant une part de risque. A noter que les dispositions de ces PEA sont identiques, conformément à la loi (investissement sur des valeurs européennes exclusivement, accessibilité dès 18 ans, plafonds de 150 000, etc …).

Fiscalité du PEA : de nombreux avantages

Au même titre que l’assurance-vie, le PEA constitue une niche fiscale particulièrement attractive parmi les différents produits de placement financier. L’un des principes de base est que l’application de l’imposition ne sera effective qu’au moment où les fonds seront retirés. Tant que ces derniers restent sur le PEA, aucune déclaration aux impôts ne sera à effectuer y compris en cas de vente d’actions. Voici les principaux avantages fiscaux du PEA :

La possibilité de réinvestissement des plus-values et dividendes

Compte-tenu du fait que les plus-values et les dividendes ne sont pas imposées tant que les fonds sont détenus sur le PEA, son titulaire aura l’opportunité de réinvestir ces dernières.

Une imposition proportionnelle à l’âge du PEA

La fiscalité qui s’appliquera lors du retrait des fonds du PEA va dépendre de l’âge de ce dernier. En cas de retrait à moins de 5 ans de détention, l’impôt sur le revenu s’élèvera à 12,8 % et les prélèvements sociaux à 17,2 % pour un impôt total de 30 %. En cas de retrait après 5 ans de détention du PEA, l’impôt sur le revenu sera respectivement de 0 %, 17,2 % et donc de 17,2 % au total.

Des impôts et prélèvements sociaux seulement prélevés sur les gains et les retraits

Pour le PEA, l’imposition ne se fera exclusivement qu’à la sortie et sur les plus-values réalisées.

Un assouplissement des règles du PEA grâce à la loi PACTE

Promulguée en 2019, la loi PACTE a considérablement modifiée les règles applicables au PEA et en faveur de son titulaire. Ainsi, il est désormais possible d’effectuer des retraits sans clôture automatique de ce dernier. De plus, après les 5 ans de détention, l’exonération de l’impôt sur les plus-values est complète. Autre évolution majeur liée à la fiscalité, un couple soumis à une imposition commune peut ouvrir 2 PEA.

Graphiques boursiers sur une tablette et un écran de PC

Ouvrir un PEA et commencer à l’utiliser

Ouvrir un PEA en vue d’investir sur les marchés boursiers est une démarche facile et rapide mais dont il convient de connaître les détails ainsi les pièces justificatives à fournir. De même, une fois l’ouverture réalisée, les modalités pratiques pour commencer à acheter des actions méritent d’être détaillées.

Comment ouvrir un PEA ?

L’ouverture d’un PEA est possible auprès d’une banque ou d’une compagnie d’assurance. La démarche est d’une grande simplicité puisqu’il suffit de respecter certaines conditions dont les suivantes :

  • Etre une personne physique résident fiscal français
  • Un seul PEA par contribuable (à la différence d’un compte-titre classique
  • Un maximum de 2 PEA par foyer fiscal

Pour ouvrir un PEA, le demandeur devra fournir les pièces justificatives suivantes :

  • Pièce d’identité en cours de validité
  • Un justificatif de domicile
  • Un relevé d’identité bancaire

Indépendamment de l’organisme sélectionné pour ouvrir un PEA, un versement initial sera exigé et d’un montant minimal variable en fonction de l’établissement.

Comment passer ses premiers ordres ?

Malgré une complexité apparente, l’investissement en bourse est une démarche accessible au plus grand nombre. Dès l’ouverture du PEA et le versement initial effectué, l’investisseur devra dans un premier temps se familiariser avec l’interface web de l’organisme.

Ceci fait, il sera alors temps de commencer à passer des ordres. Cette démarche s’articule en plusieurs étapes détaillées ci-dessous :

  1. Sélection de l’action souhaitée : L’investisseur devra renseigner soit le nom de l’action, soit le code ISIN associé. L’interface déterminera instantanément si l’action est éligible au PEA ou pas.
  2. Préciser le Sens : Renseigner s’il s’agit d’un achat ou d’une vente d’action.
  3. Type de règlement : Choix entre le paiement au comptant ou via un service de règlement différé (SRD).
  4. Quantité de titres : L’investisseur détermine le nombre de titres souhaités
  5. Type d’ordre pour déterminer le prix d’achat : L’investisseur a la possibilité d’acheter au cours proposé au marché ou de proposer un prix « plafond ».

Il faut préciser que pour chaque ordre effectué, le titulaire du PEA devra s’assurer que le nombre d’actions sélectionnées et leur coût global ne dépassent pas les fonds détenus sur le compte espèce du PEA.

Dès l’exécution de l’ordre, le prélèvement des frais associés est effectué.

PEA PME : les différences avec un PEA classique

Créé en janvier 2014 par la loi de finances, le PEA-PME permet notamment de réaliser des investissements dans les petites et moyennes entreprises ainsi que dans les entreprises de taille intermédiaire (ETI).

Dans le domaine fiscal, le PEA-PME affiche les mêmes atouts que le PEA. Toutefois, dès lors que l’on s’intéresse aux distinctions entre ces deux produits, il est possible de noter la différence de plafond. Si celui du PEA est de 150 000 €, le plafond du PEA PME est de 75 000 € (versements). Le PEA PME doit donc être vu comme un complément du PEA et va permettre au particulier de verser jusqu’à 225 000 €. Ces deux types de PEA sont donc cumulables.

Le PEA PME ne permet d’investir que dans les PME européennes à la condition que ces dernières soient éligibles à ce dispositif.

PEA ou Compte Titre ?

Qu’il s’agisse du PEA ou du compte-titre, chacun de ces produits d’investissement permet d’effectuer des dépôts d’actions et de s’adonner au trading. Toutefois, il existe des différences fondamentales entre ces derniers.

Le compte-titre permet de réaliser des investissements dans des supports bien plus nombreux que le PEA. De même, si le PEA ne donne accès qu’aux entreprises européennes, le compte-titre n’a pas cette limitation et offrira à l’investisseur l’opportunité d’acheter et de vendre des actions d’entreprises françaises et également internationales.

Autre distinction importante entre le PEA et le compte-titre, les avantages fiscaux sont plus attractifs avec le PEA à la condition de respecter scrupuleusement les conditions de détention.

Toutefois et contrairement au compte-titre, les fonds placés ne peuvent pas être retirés aussi facilement avec le PEA.

Autre bémol pour le PEA : son plafond de 150 000 € qui dissuadera les investisseurs ayant des montants très élevés à placer.

Trouvez le placement qui vous correspond

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.