Le financement de l’économie réelle avance grâce à PretUp

Aujourd’hui, nous évoquons une nouvelle FinTech qui vaut le temps qu’on s’attarde un peu sur son parcours. Car au delà de son projet initial louable de donner un coup de pouce à l’économie réelle, la start-up affiche une croissance tout à fait intéressante. PretUp est une plateforme de crowdlending entre TPE/PME et particuliers, qui remplit deux objectifs. D’un côté, elle offre aux prêteurs la possibilité de financer des projets crédibles et présentant un taux d’intérêt intéressant ; de l’autre, elle représente une source de financement fiable pour des entrepreneurs qui se voient trop souvent fermer les portes de la part des banques traditionnelles.

PretUp s’intéresse à l’économie réelle

Avec une croissance de 167% des fonds collectés par le biais du financement participatif à l’échelle mondiale, ce nouveau mode de financement attire bien évidemment de nombreux acteurs qui y voient un nouvel eldorado. Certains tirent leur épingle du jeu en adoptant un positionnement marketing différent des autres. PretUp, par exemple, a choisi de s’intéresser au financement de projets locaux : les prêteurs financent en priorité des projets régionaux ou nationaux, dans la limite de 2 000€ par projet soutenu. Le nombre de projets qu’un prêteur peut soutenir est, quant à lui, illimité en théorie.

Ces projets sont sélectionnés à l’issue d’un processus complet et poussé d’analyse des projets & sociétés qui souhaitent passer par les services de PretUp. C’est pourquoi depuis sa création en 2014, la plateforme n’a présenté « que » 133 projets, pour environ 4 millions d’euros empruntés au total. Sur l’année 2015, ce sont plus d’une dizaine de projets qui ont été financés par le biais du crowdlending.

Du côté du particulier, c’est très simple : il ne règle aucun frais, et il est totalement autonome dans sa démarche et les investissements qu’il choisit de réaliser. En moyenne, il jouit d’un taux d’intérêt brut de 8,25%, qui reste bien supérieur à la rémunération proposée par l’épargne classique. Le remboursement est mensualisé, et débute dès le mois qui suit la contraction du prêt. Il est donc possible de réengager son épargne sur d’autres projets très vite, sans avoir besoin d’attendre la dernière échéance du prêt précédent.

PretUp - illustration

Une réponse intéressante aux problèmes économiques actuels

Pendant les années concomitantes aux crises des subprimes et de la dette, on a beaucoup entendu parler de la difficulté pour les entrepreneurs d’accéder à l’emprunt. PretUp permet, aux côtés d’autres FinTechs émergentes, de recréer ce lien entre les entreprises et le financement. Pour certaines sociétés mal financées, c’est une véritable aubaine : aucune caution ou garantie n’est demandée à l’entrepreneur, qui bénéficie à la fois de financements et de visibilité pour son projet pendant 30 jours sur la plateforme. Peu importe le secteur d’activité, les financements peuvent se chiffrer de 2 000 à 100 000€, sur des durées allant de 6 à 48 mois.

Fort de sa croissance de très bonne augure, PretUp pourrait bien proposer de nouveaux types de services, tels que des crédits à la consommation. Grâce à sa base de prêteurs inscrits qui comptabilise déjà plus de 5 000 entrées, PretUp va persévérer pour toucher un nombre toujours plus grand de clients, particuliers comme entreprises.

 

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.