Orange Bank attendra la fin de l’été

Annoncé depuis longtemps pour la date du 6 juillet 2017, le lancement tant attendu d’Orange Bank n’aura pas lieu. Tout du moins, pas avant plusieurs mois supplémentaires, afin de peaufiner certaines détails. L’annonce, rendue publique par la voix de Stéphane Richard, PDG du célèbre opérateur téléphonique, n’a pas tellement surpris les observateurs.

De grandes attentes pour Orange Bank

L’entité Orange Bank, filiale du grand groupe télécom éponyme, a beaucoup fait parler d’elle depuis le début de l’année. Elle est en effet l’un des potentiels “game breakers” du marché de la banque en ligne : le marché est pour l’instant assez ronflant malgré l’actualité chargée (que nous relayons dans ces articles sur BanquesEnLigne.org). Six grandes banques en ligne se partagent l’essentiel du marché : ING Direct, BforBank, Hello Bank, Monabanq, Fortuneo et Boursorama. Des FinTechs telles que le Compte Nickel, Qonto, N26 et bien d’autres viennent compléter le tableau.

Si la concurrence est déjà rude, les acteurs de grande taille ne se bousculent pas au portillon pour venir bouleverser le marché national. Enfin ça, c’était avant l’arrivée d’Orange Bank. En effet, l’entreprise dispose déjà d’une excellente couverture dans l’opinion publique – plus d’un Français sur trois en avait déjà entendu parler en février 2017. Elle dispose aussi de l’énorme base client d’Orange pour assurer ses campagnes de promotion, et recruter sa clientèle parmi une base de consommateurs déjà sensibilisés (voire fidèles) à Orange : l’entreprise dispose d’un véritable gisement de 30 millions de clients mobiles. Enfin, le mastodonte financier que représente Orange pourrait soutenir Orange Bank pendant un bon moment, le temps que la filiale se mette vraiment à flots et devienne rentable.

Orange Bank - lancement retardé

Une volonté de ne pas précipiter les choses

“Nous allons prendre le temps nécessaire, car nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir le moindre bug.” Cet aveu de Stéphane Richard à Paris Match montre bien l’importance qui est donnée à Orange Bank : le lancement doit être parfait. Dans le secteur bancaire, le moindre détail ou la moindre faille de sécurité peut coller pour longtemps une image d’amateurisme, et faire fuir la clientèle.

Prévue pour mi-mai, puis reportée à début juillet, Orange Bank va donc passer deux mois supplémentaires en phase de test. Elle sera lancée à la rentrée 2017, si aucun retard supplémentaire ne vient plomber le calendrier. Orange compte faire de sa banque 100% en ligne un outil de rétention de sa base d’abonnés, ainsi qu’un relais de croissance capable de concurrencer des groupes bancaires établis, qu’ils soient récents (banques en ligne, FinTechs) ou plus traditionnels (banques de réseau).

Fabien Courant
 

Passionné du monde de la finance, rédacteur en chef de BanquesEnLigne.org