Les smartphones sont-ils l’avenir de la banque ?

D’après une étude de la Banque de France en 2015, 75% des Français réalisent leurs achats sur Internet et par le biais de paiements dématérialisés. Après l’essor exponentiel des banques en ligne, le temps des banques mobiles serait-il venu ?

Depuis maintenant plus d’une décennie, nous assistons à la folle progression et au succès des banques en ligne. Hello Bank, BforBank, Fortunéo… ont su attirer des millions de consommateurs. Nouvelles formules, davantage de flexibilité et de transparence sont les atouts de ces enseignes plébiscitées par leurs clients. Cependant la limite des banques en ligne tient dans leur statut de filiale de banques traditionnelles. Au contraire, l’émergence du mobile banking – banques mobiles – sont complètement indépendantes des enseignes bancaires déjà présentes sur le marché. De cette manière, elles garantissent un tout nouveau rapport du client à sa banque.

Offre sur smartphone

Les banques mobiles sont disponibles uniquement sur smartphone. Nous le rappelons, plus de 70% de Français possèdent un téléphone mobile digital. Comme des milliers d’autres Français, votre réflexe est peut-être aujourd’hui de consulter votre compte bancaire sur votre smartphone. A moins que ce soit de consulter des horaires de bus, faire un achat ou encore faire un virement à un proche. Derrière ces gestes simples du quotidien, se cachent un tout nouveau mode de vie et de consommation. Le smartphone est-il l’avenir du commerce ? L’avenir des banques ?

Le comportement dit “mobile first” ont incité les entreprises à innover et inventer une nouvelle relation-client. C’est le pari que se sont notamment lancés les néo banques, banques 100% mobile. En général elles sont issues de start-ups innovantes. Elles connaissent néanmoins une toute nouvelle concurrence, en provenance de grands groupes commerciaux comme Carrefour ou Orange. Ils se lancent à leur tour sur ce marché à fort potentiel avec des offres bancaires à prix ultra compétitifs.

Les premiers noms de néo banques sont N26, Lydia, Revolut etc. Vous avez probablement entendu parler de leurs nouvelles formules bancaires et des alternatives exceptionnelles qu’elles proposent. Toutes ces enseignes 100% mobile proposent des cartes bancaires internationales, une application mobile de tenue de compte et une simplicité d’utilisation défiant toute concurrence. Les grands noms du web se sont également vite positionnés sur le marché via leurs marques Paypal, AndroidPay ou encore ApplePay.

banques mobiles smartphone

La fin de la carte bancaire ?

La carte bancaire – moyen de règlement préféré des Français – tend à être remplacé par le paiement par mobile. En effet le paiement sans contact a connu un succès fulgurant ces dernières années. A tel point que le plafond vient d’être remonté de 20 à 30€ le 1er octobre dernier. Pour rappel en 2017, environ 1 milliard de transactions devraient être réalisées par paiement sans contact en France. Selon une étude de la Banque de France, un tiers des règlements inférieurs à 20€ sont réalisés sans contact (sans taper de code). C’est un succès exceptionnel quand on sait que seules 70% des cartes bleues en circulation sont équipées de cette technologie. Et seulement 41% des commerçants en France.

Le smartphone devrait dès l’an prochain faire exploser les frontières de ses possibilités. Celles-ci dépassent déjà largement le simple domaine de la téléphonie. En 2018, le smartphone devrait rassembler en son sein non seulement les cartes de bus ou de cantine mais aussi les cartes d’identité.

Les limites du mobile banking

Encore novice sur le marché, le mobile banking se limite pour le moment à l’offre de comptes courants. Cela peut être un handicap pour certains experts. Benoit Grisoni, directeur général adjoint la banque Boursorama, déclare “Les clients ont besoin que leurs établissements de référence répondent à l’ensemble de leurs besoins financiers”.

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.