Talk to Pay : la Banque Postale officialise son système de mot de passe biométrique

Alors que la CNIL a récemment autorisé 9 banques françaises à mener des expérimentations sur les services d’authentification par reconnaissance vocale, la Banque Postale déploie (avec un an de retard) sa solution de biométrie vocale. Nommée “Talk to Pay“, ce service pourrait bien s’étendre dans un futur proche à d’autres services de la célèbre banque française.

 

Talk to pay se veut accessible à tous

Dans le déploiement de solutions informatiques, la patience est souvent le maître-mot. Après avoir mené des expérimentations pendant 4 ans, et retardé le déploiement de sa solution d’une année, la Banque Postale a enfin mis son service d’authentification par reconnaissance vocale en action, ce mardi 6 juin. Accessible à partir de 5€ annuels pour les 18-25 ans et 10€ par an pour ses autres clients, ce service pourrait conquérir assez rapidement une part non-négligeable des 8 millions de clients titulaires d’une carte bancaire Banque Postale.

C’est le cabinet PW Consultants qui a mis la main à la pâte dans la réalisation de ce projet : le but est de sécuriser en priorité les paiements à distance contre les pratiques frauduleuses, grâce à la voix du propriétaire de la carte. Le petit cryptogramme inscrit au dos de nos cartes bleues (CVV), et qui nous sert à nous authentifier à chaque paiement en ligne, sera en effet désactivé dès la souscription à l’offre Talk To Pay. Il sera remplacé par un mot de passe unique pour chaque transaction, généré en utilisant la biométrie vocale.

talk to pay - illustration

Quand sécurité et transition numérique font bon ménage

Dans les faits, Talk To Pay est une avancée intéressante dans la sécurisation des transactions financières. Que ce soit sur smartphone ou sur ordinateur (via une extension de navigateur Internet dédiée), la Banque Postale offre un service qui fait office de précurseur sur le marché bancaire grand public. Cependant, l’enthousiasme est limité : l’innovation concerne la génération du petit code CVV, pas l’authentification elle-même. La saisie du code CVV est toujours requise, probablement car la précision de l’authentification vocale n’est pas assez satisfaisante.

Malgré ce point négatif, la biométrie vocale fait encore figure de procédé très innovant, d’autant plus que les assistants vocaux se livrent une guerre sans merci sur le marché de la téléphonie mobile (Siri, Cortana, Bixbi, …). La Banque Postale est consciente du saut en avant que représente cette mesure, et ne souhaite pas l’imposer de manière trop autoritaire à ses clients, qui conserveront le choix de l’adopter ou non. Nul doute que l’on n’a pas fini d’entendre parler de l’authentification par reconnaissance vocale.

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.