Comment sont calculés les tarifs des mutuelles santé ?

Toute personne qui constate les insuffisances du système d’assurance-maladie français se rend compte du fait qu’elle doit choisir une mutuelle. Le choix d’une mutuelle constitue le plus souvent la seule solution pour bénéficier d’une prise en charge satisfaisante des frais de santé. Le tarif d’une mutuelle constitue toujours un critère essentiel pour le choix. Ce tarif varie en fonction de différents critères, mais il est possible de profiter d’un bon rapport qualité-prix en choisissant judicieusement son assureur santé.

Quel est le prix d‘une bonne mutuelle ?

tarif-bonne-mutuelle Un tarif de mutuelle est fixé notamment en fonction des garanties demandées par l’assuré. Ainsi que des risques qui peuvent résulter de la pratique de ses loisirs ou de ses sports préférés.
Les responsables des mutuelles tiennent également compte du nombre de personnes constituant le foyer de l’adhérent. Une famille constituée de quatre ou cinq personnes représente forcément un risque potentiel plus important qu’un célibataire.

De plus, le tarif peut varier en fonction du lieu où réside l’adhérent, même si cela peut être surprenant. Ceci résulte du fait que la consommation médicale n’est pas la même dans toutes les régions :

  • Un couple de retraités Seniors paie en moyenne une cotisation dépassant légèrement 210 € par mois, ce qui lui permet de profiter des garanties renforcées pour ses dépenses de santé. Mais la cotisation mensuelle peut atteindre près de 235 € dans les Alpes maritimes alors qu’elle est inférieure à la moyenne nationale dans l’Ain ou en Loire-Atlantique.
  • En ce qui concerne un travailleur non salarié ayant une quarantaine d’années, il paie en moyenne 35 € par mois. Les tarifs sont plus élevés en Île-de-France et dans le Sud-Est.
  • Une famille ayant de jeunes enfants paie en moyenne un peu moins de 1100 € chaque année pour bénéficier de garanties correctes. Les primes les plus élevées sont constatées en Île-de-France, dans le Nord ainsi dans le Languedoc et en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Par ailleurs, on a constaté d’importantes hausses de tarif mutuelle depuis quelques années. Depuis 2006, le tarif des mutuelles complémentaires santé payé par un adhérent a augmenté de 40 % en moyenne. Cette augmentation du tarif de mutuelle s’explique en premier lieu par les frais de gestion et par les taxes.

D’autre part, le vieillissement de la population et la nécessité de prendre en charge des soins plus performants, mais aussi plus coûteux ont dû être répercutés sur les prix de chaque mutuelle.

Le profil

Comme tout assureur, une mutuelle calcule son tarif de mutuelle en fonction du risque qu’elle prend. En conséquence, un prix mutuelle est calculé en fonction de votre âge, de votre sexe, de votre lieu de résidence et parfois de vos antécédents médicaux. En effet, si vous avez 70 ans ou plus, vous aurez davantage de besoins de soins qu’une personne d’une trentaine d’années. En outre, une femme doit souvent payer une prime plus élevée qu’un homme ayant le même âge, car elle des besoins de soins spécifiques et il faut prendre en compte le risque de maternité. Par ailleurs, la consommation médicale varie en fonction des zones géographiques. Les mutuelles sont donc conduites à tenir compte de cet élément.

Enfin, si vous êtes un nouvel adhérent, certaines mutuelles vous demandent de remplir un questionnaire médical, car elles tiennent à prendre en compte vos antécédents de santé pour calculer les primes que vous devrez payer. Parfois, elles exigent un examen clinique, voire des analyses.

Les frais de gestion et d‘acquisition

La hausse des frais de gestion des mutuelles explique en partie la hausse des cotisations constatées depuis une quinzaine d’années. En 2016, ces frais de gestion se sont élevés à plus de 7 milliards d’euros pour l’ensemble des mutuelles. Les frais de prospection et de publicité ont représenté près de 39 % de ce total.

Toutefois, le poids de ces frais est très variable sur les organismes. En effet, en ce qui concerne les mutuelles les mieux gérées, les frais de gestion représentent à peine plus de 9 % des cotisations demandées aux adhérents. Pour les mutuelles dont la gestion est la moins efficace, les frais de gestion représentent plus de 40 % des recettes.

Ceci démontre à quel point il est important de comparer minutieusement les offres des mutuelles avant d’en choisir une.

Tarif de la mutuelle en fonction du régime d‘imposition

Une mutuelle peut être conduite à tenir compte de votre régime fiscal et social pour calculer le tarif mutuelle qu’elle va vous demander. En effet, les prestations du régime de sécurité sociale obligatoire ne sont pas forcément les mêmes pour un salarié ou pour un retraité que pour un travailleur indépendant.

En conséquence, si vous êtes soumis au régime des bénéfices industriels ou commerciaux ou des bénéfices non commerciaux et si vous désirez profiter du même niveau du prise en charge qu’un salarié, vous devrez souvent payer un prix mutuelle un peu plus élevé.

Toutefois, si votre contrat répond aux conditions prévues par la loi Madelin, vous pouvez déduire les cotisations versées de votre bénéfice imposable.

Les garanties souscrites

Le tarif d’une mutuelle complémentaire santé dépend bien évidemment des garanties demandées par l’assuré. Une mutuelle ne peut pas se contenter de cotisations basses pour un couple avec trois enfants qui demande par exemple une prise en charge intégrale des frais réels pour une hospitalisation dans une clinique demandant des tarifs atteignant 400 % du tarif de convention de la sécurité sociale.

Il en est de même si vous demandez une prise en charge intégrale de vos frais d’optique ou d’un traitement orthodontique.

En comparant les devis des mutuelles

La comparaison des devis de plusieurs mutuelles constitue la première démarche que vous devez effectuer si vous tenez à bénéficier d’un tarif raisonnable et d’une couverture satisfaisante. Cette comparaison permet en premier lieu d’éliminer les mutuelles qui réclament des prix excessifs à cause d’une gestion trop coûteuse et inefficace.

Elle peut se faire en effectuant une démarche très simple qui consiste à utiliser un comparateur de mutuelles. Ce type de comparateur vous permet notamment de faire une première sélection consiste à retenir les offres adaptées à votre situation. Ainsi, si vous êtes une femme et si vous indiquez que vous avez 60 ans, vous n’aurez pas à prendre connaissance des contrats proposant une couverture renforcée des frais de grossesse et de maternité.

Ensuite, vous pouvez examiner à tête reposée les offres qui vous sont présentées.

Ne pas payer pour des garanties supplémentaires non utiles

Vous devez à tout prix éviter dans la mesure du possible de cotiser pour des garanties tout à fait superflues dans votre cas personnel. Ainsi, si vous êtes un homme qui se contente de pratiquer des activités physiques ne comportant aucun risque de blessure, vous n’avez pas intérêt à choisir une mutuelle qui prend en charge les blessures résultant de la pratique de la boxe ou du rugby. Il en est de même en ce qui vous concerne si certains sports sont contre-indiqués dans votre cas.

D’autre part, si vous êtes jeune et si votre médecin pense que vous ne risquez pas d’avoir des problèmes de vision, vous n’avez pas forcément intérêt à choisir une mutuelle offrant des remboursements élevés pour les frais de correction visuelle.

Il est donc astucieux de demander l’avis de votre médecin traitant pour savoir quels sont les risques médicaux pour lesquels vous avez intérêt à demander une garantie renforcée.

Être éligible aux aides de l‘État

Si vos ressources sont faibles ou modestes, sachez que les pouvoirs publics ont créé une aide à l’acquisition d’une couverture maladie complémentaire. Cette aide peut être versée à un couple de personnes vivant en France métropolitaine dans la mesure où le total des ressources que les deux membres du foyer ont perçues pendant les 12 mois qui précèdent la demande ne dépassent pas 17840 €. Les plafonds sont légèrement supérieurs pour les personnes domiciliées dans les départements d’outre-mer.

Le montant de l’aide s’élève à 200 € par an pour une personne ayant entre 16 et 49 ans. Pour les personnes ayant plus de 60 ans, il s’élève à 550 € par an.

Des garanties individuelles

Les garanties individuelles peuvent être intéressantes pour vous si vous recherchez une couverture bien adaptée à vos attentes.

Elles peuvent être proposées par certaines mutuelles qui offrent des garanties de base communes à tous leurs adhérents. Ces garanties de base peuvent être complétées par des options que vous choisissez en fonction de vos besoins spécifiques. Ainsi, si une mutuelle propose une option prévoyant un haut niveau de prise en charge des frais d’optique, cette option peut vous convenir à merveille si vous êtes myope.

En outre, une mutuelle qui propose une option incluant une très bonne couverture des frais consécutifs à une fracture ou à d’autres traumatismes vous conviendra tout à fait si vous êtes un adepte du sport en général.

Quelle est la meilleure mutuelle santé rapport qualité prix ?

Afin de trouver un bon prix pour votre complémentaire santé, nous vous invitons à consulter notre dossier complet sur le sujet, ou à trouver les meilleurs devis auprès des assureurs avec notre comparateur ci-dessous. C’est gratuit, sans engagement et cela ne prend pas plus de 10 minutes.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.