Bonne nouvelle pour les emprunteurs : les taux de crédit immobilier restent bas

2017 était l’année des crédits immobiliers plafonnant à des taux historiquement bas. Bonne nouvelle en ce début 2018 ! Pas de hausse des taux de crédits immobiliers annoncée.

Une année 2017 record

2017 a été l’année de l’investissement immobilier. Il a été largement favorisé par le maintien de taux d’intérêts historiquement bas, permettant la relance de ce marché et encourageant notre économie. Selon une étude de SeLoger.com, le bilan de l’année s’avère très positif.

Quelques chiffres sur l'investissement immobilier en 2017
  • 986 000 transactions immobilières ont été réalisées dans l’année
  • 3 millions : c’est le nombre d’acquéreurs de biens immobiliers sur l’année. Un véritable record !
  • 2 millions : c’est le nombre de vendeurs de biens immobiliers en 2017
  • 17 % a été la hausse des transactions immobilières
  • 4 313 € : c’est le revenu mensuel moyen des acheteurs de biens immobiliers en 2017 (avec une hausse de 2% par rapport à 2016)

Un rythme en dents de scie

2017 fut donc marquée par le maintien de bas historiquement bas, comme nous l’avons vu. Toutefois si le début de l’année 2017 a été particulièrement florissant, avec un record en avril, l’automne a été sous le signe de l’attentisme (taux de transactions stable) et un léger ralentissement à l’hiver 2017. En ce début de nouvelle année 2018, la tendance devrait rester à une certaine stabilité. Le marché attend une légère hausse des taux de 0,2 points en moyenne en général. Les prix des biens quant à eux devraient progresser sur l’année de 1%. C’est très honorable et devrait s’inscrire dans la continuité de la relance de l’économie par l’investissement immobilier.

Certains événements devraient influer sur l’évolution du marché :

  • Le projet de loi des finances 2018. Porté par Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances, le projet de loi des finances 2018 inclut notamment la suppression d’aides à l’accession.
  • La loi sur l’évolution du logement et aménagement numérique (mars 2018). Le recentrage du Prêt à Taux Zéro ainsi que la réforme de la loi Pinel impacte 60% des primo-acquérant par exemple.
  • Le vote de la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur

Les taux d’intérêts devraient plafonner à 2% en taux fixe sur des emprunts de 20 ans (contre 1.2% en 2017) au premier trimestre 2018. Cela intervient dans le cadre de la politique de relance menée par la BCE – Banque Centrale Européenne. Celle-ci avait annoncé courant 2017 une hausse des taux directeurs en cas d’inflation . Ce qui est une bonne nouvelle ! C’est signe de bonne santé économique !

taux immobiliers très bas en 2018

Des taux très favorables

Parlons concret. A ce jour, le taux moyen d’emprunt pour un bien immobilier est de 1,2% pour un emprunt de 10 ans. Il atteint 1.65% pour les prêts sur 20 ans et devrait monter jusqu’à 2%. Enfin pour les prêts à longue durée de 25 ans ou plus le taux est d’à peine 1,9% ! Les courtiers peuvent même décrocher un contrat allant jusqu’à 0,8% de taux pour un emprunt de 10 ans. C’est pour dire qu’à quel point le marché est favorable aux investisseurs immobiliers depuis un an ! Toutefois ces taux restent supérieurs à ceux pratiqués lors du dernier trimestre de 2016.  Fin 2016 les taux tournaient en moyenne autour de 1,5 % pour un prêt de 20 ans.

La tendance économique se maintient ultra favorable à ces taux bas pour tous les investisseurs et emprunteurs immobiliers. Le gouvernement maintient les taux d’emprunt proches des taux planchers (taux minimum d’emprunt) pour encourager la relance de l’investissement et de l’économie. De plus la concurrence active que mènent tous les établissements de crédits sont favorables au maintien bas de ces taux afin de capter le plus de clients possible en 2018.

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.