Wirecard soupçonnée d’une fraude de près de 2 milliards

Alors qu’elle était encore récemment un des porte-étendard de la fintech allemande, la société Wirecard doit aujourd’hui faire face à un scandale. L’annonce est tombée officiellement ce lundi, près de 2 milliards d’euros manquent à son bilan. La dégringolade de son cours en bourse et la démission vendredi de son dirigeant n’augurent donc rien de bon pour son avenir.


Il aura fallu attendre le communiqué du Conseil d’Administration de Wirecard ce lundi pour confirmer la chose. Dès la fin de semaine dernière l’entreprise dévoilait que 1.9 milliards d’euros inscrits au bilan n’étaient tout simplement pas justifiables. Et l’annonce d’aujourd’hui le confirme, cette somme n’a probablement pas existé. Des enquêtes internes sont de fait prévues pour tenter d’y voir plus clair sur cette somme frauduleuse. On parle déjà de falsification de documents et de signatures contrefaites pour tromper les auditeurs.

Les premières données indiquaient que la somme était détenue par des tiers situés aux Philippines. Cependant, il a été impossible d’effectivement démontrer leur existence. Les banques concernées ont déclaré qu’en aucun cas cette somme ne leur était parvenue. La Banque Centrale des Philippines les a par ailleurs appuyées en confirmant que cette somme n’était tout simplement pas entrée dans le système financier philippin.

Avec la mise en lumière des premières anomalies, le fondateur et CEO historique de Wirecard, Markus Braun, a soudainement démissionné vendredi dernier. S’il était déjà visé par la justice pour de précédentes affaires de manipulation de cours, cette décision risque de le rapprocher encore un peu plus des tribunaux. Le gestionnaire de fond allemand DWS a d’ailleurs d’ores et déjà prévu de porter plainte contre Wirecard et Markus Braun.

La fin de l’état de grâce ?

2019 avait déjà été difficile pour Wirecard, avec plusieurs irrégularités pointées du doigts, et la société avait commencé un travail sur sa transparence. Cette affaire risque de réduire à néant des années de croissance, avec une potentielle fuite des clients. De plus, Wirecard pourrait se voir retirer de nombreuses lignes de crédit tant que ses comptes n’auront pas pu être certifiés.

En 4 séances l’action Wirecard est passée de 104€ à 16€. Les prochains jours et le début d’enquêtes nous en diront probablement un peu plus sur ce scandale qui s’annonce comme un des plus important de ces dernières années.


Créée en 1999, la société Wirecard était à l’origine un intermédiaire pour les paiements en ligne. Elle a par la suite évoluée pour proposer à ses clients des lignes de crédits et des cartes de paiements. Sa solidité en tant qu’établissement financier lui a permis de nouer de nombreux partenariats en Allemagne, comme avec N26 jusqu’en 2016, ou encore à l’étranger, avec Orange Cash ou Rakuten.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.