• Home
  • Pourquoi investir en Crowdlending ?

Pourquoi investir en Crowdlending ?

Le crowdlending est un nouveau moyen d’investir dans les PME et l’économie réelle tout en profitant d’un rendement intéressant. L’investisseur passe par une plateforme digitale de financement participatif pour prêter directement de l’argent à des PME sélectionnées. Pour les TPE/PME, c’est une nouvelle source de financement, autre que les banques. Pour l’investisseur, c’est un moyen de soutenir l’économie réelle tout en profitant d’une rentabilité brute pouvant atteindre 10 %. Aujourd’hui, les plateformes de crowdfunding française sont de plus en plus nombreuses. Il est donc important de bien les choisir.

Les 5 meilleures plateformes de financement participatif de crowdlending

Plateforme Avantages clés Projets (depuis janvier 2019) Prime de bienvenue
logo-plateforme-october-crowdlending Clôture très rapide des projets
Co-investissement avec des institutions
Permet une réelle diversification et optimisation du rendement
Secteurs d'activités très variés
De 4 à 9 %
De 30 000 à 1 500 000 €
De 3 à 84 mois
Taux fixés par analyste
20 €
Dès 500 € investis
logo-plateforme-lendopolis-crowdlending Nombreux projets
Partenaire de l'Ordre des Experts-Comptables
Très bonne ergonomie
Transparence des frais
De 5 à 10,5 %
De 10 000 à 400 000 euros
De 12 à 60 mois
Taux fixés par analyste
20 € dès
Dès 200 € investis
logo-plateforme-bolden-crowdlending Packs financeurs
Investissement automatique
Système de bon de caisse pour prêter sans limite de montant
Tableau de bord investisseur
De 4 à 12 %
De 20 000 € à 200 000 euros
De 12 à 48 mois
Taux fixés par analyste
30 €
Dès 250 € d'investissement
logo-plateforme-credit-fr-crowdlending Risques très limités
Assurance décès-incapacité pour l'emprunteur
Projets fréquents
Tous les projets sont financés grâce au co-investissement de Crédit.fr
De 3,4 à 8,7 %
De 20 000 à 200 000 euros
De 36 à 60 mois
Taux fixés par analyste
20 €
Pour 100 euros investis
logo-plateforme-les-entrepreteurs-crowdlending Dépôt de garantie en cas de défaut de paiement de l'entreprise
Très nombreux moyens de communication avec la plateforme
Affichage du % de participation du Cercle Proche
Interface très pratique
De 4 à 10 %
De 20 000 à 200 000 euros
De 12 à 60 mois
Taux fixés par analyste
20 €
Pour les premiers 200 € prêtés

Comment investir sur une plateforme de crowdlending ?

Le crowdlending est un mot qui vient de l’anglais « crowd », la foule, et de « lending », le prêt. C’est un crédit participatif basé sur la participation d’un grand nombre de personnes au financement participatif d’un projet d’entreprise (ou de particuliers). C’est un prêt rémunéré fait par des particuliers qui veulent épargner à des entreprises qui cherchent un financement.
Pour pouvoir investir, il faut s’inscrire sur une plateforme et compléter son profil d’investisseur. Il est possible d’investir directement ou via une société. Il y a des plateformes spécialisées ou généralistes ; le taux peut être fixé ou déterminé par l’emprunteur ou les prêteurs ; il peut y avoir une prime de bienvenue, une assurance… Il est important de vérifier les financements déjà en cours et le taux de défaut constaté.

Sélectionner un projet

C’est la plateforme qui sélectionne les projets et qui négocie les conditions financières proposées aux prêteurs. Chaque projet doit être détaillé et la plateforme doit donner des indications sur le niveau de risque et la diversification. C’est elle qui gère la relation entre l’emprunteur et le prêteur.
Avant d’investir, il est important de bien choisir sa plateforme car les cibles et les marchés sont différents de l’une à l’autre. Certaines proposent des rémunérations très intéressantes mais avec des dossiers aux risques plus élevés. Il faut également considérer les durées d’emprunt car une durée plus longue va permettre une rémunération plus élevée et inversement.
Dans tous les cas, depuis 2014, les plateformes de crowdfunding française doivent posséder un agrément de l’Organisme pour le Registre Unique des Intermédiaires en Assurance (ORIAS). Le seuil de collecte est fixé à 1 million d’euros par an et chaque particulier ne peut investir plus de 2 000 euros par projet par an.
Chaque fiche de projet de financement entreprise indique le montant attendu, la durée du remboursement, le délai pour l’obtention des fonds. On a également des informations sur l’entreprise et sur le projet lui-même. Le niveau de risque est généralement spécifié.
Il est intéressant de choisir plusieurs plateformes de crowdlending en France afin de profiter des atouts de chacune. Certaines sont leaders dans le secteur de l’immobilier (comme Anaxago ou Wiseed), d’autres sont spécialisées dans les projets écologiques alors que Prexem propose des fonds de protection pour compenser tout ou partie des pertes en capital du prêteur.
Il faut choisir son, ou ses projets de financement participatif, en fonction de ses objectifs, de la fiabilité de l’emprunteur, de son intérêt pour ce concept innovant.
Reste ensuite à alimenter le compte par virement ou par carte bancaire. L’investisseur peut alors faire sa proposition de financement.
À partir du moment où la campagne de financement est mise en place, le prêteur examine librement le projet. Il peut le financer en prêtant de 20 à 2 000 euros. Lorsque le montant total est atteint, l’emprunteur rembourse les prêteurs avec les intérêts. Ces derniers peuvent aller de 3 à 12 % selon les plateformes et les projets. Soit le taux est défini par l’emprunteur, soit il est négocié, soit il est choisi par les prêteurs.
Si un investissement participatif n’est pas suffisant à la fin du délai prévu, l’opération est annulée et l’investisseur est crédité du montant investi.

Quels sont les avantages ?

Le principal avantage d’un investissement participatif est son taux brut élevé qui peut varier de 3 à 12 %. C’est nettement plus que ce que proposent les banques. On a une moyenne de 7,5 % en financement entreprise et de 9,5 % en investissement participatif immobilier. Ces taux sont des taux annuels, bruts et hors fiscalité. Ce taux brut annuel est le rendement maximal espéré et le taux de défaut final n’est pas garanti.

Les particuliers prêtent de l’argent contre un taux d’intérêt préalablement défini et tous les prêteurs sont réunis via le crowdfunding site. Il permet de financer un projet auquel on croit, de contribuer à l’économie réelle. Il n’est pas nécessaire d’avoir un conseiller puisque la proposition et la description du projet est entièrement en ligne. C’est aussi plus rapide pour faire une étude du projet.

Quels sont les risques ?

Comme pour n’importe quel produit financier rémunérateur, le crowdlending en France présente certains risques mais qui peuvent être maîtrisés :

  1. La défaillance des emprunteurs : le risque principal est de ne pouvoir récupérer ses intérêts ou de perdre le capital investi. Il est possible de répartir la somme investie sur un grand nombre de dossiers et sur différentes plateformes pour limiter ce risque. Souscrire une assurance de prêt peut être intéressant.
  2. Plus la durée de remboursement est longue, plus le risque est élevé mais plus la rentabilité sera forte.
  3. L’argent prêté reste immobilisé pendant une durée qui peut aller jusqu’à 72 mois.
  4. L’emprunteur n’est pas toujours obligé de fournir une garantie, une caution.

Il est important de privilégier les plateformes de crowdfunding française qui ont déjà fait leurs preuves ou qui ont des partenaires financiers suffisamment solides.
Il y a des risques spécifiques au financement participatif immobilier. Certains paramètres administratifs peuvent bloquer la construction et il y a des risques techniques. Ces risques sont liés aux délais de réalisations. Les risques financiers proviennent de la viabilité du promoteur.

Combien rapporte le crowdlending ?

Pour le crowdfunding un site affiche des rendements qui peuvent atteindre 12 % par an. Ce ne sont pas des rémunérations garanties, elles peuvent être assorties de risques mais la rémunération reste plus élevée que pour un placement classique. On peut tout de même affirmer que le taux de rendement interne net des plateformes est en moyenne de 6 %. Il y a de grosses différences entre le crowdfunding du site. Pour avoir un rendement optimal, il est important de diversifier son portefeuille ce qui permet également de diluer les risques.

Les plateformes de crowdlending pour épargner dans des entreprises

Lendopolis

logo-plateforme-lendopolis-crowdlendingC’est une plateforme détenue par la Banque Postale. Elle propose les contrats de prêts, les minibons et les obligations. Les projets sont très nombreux et elle a une réelle expérience. De novembre 2014 à septembre 2018, elle a financé 221 projets pour plus de 18 millions d’euros.

Les Entrepreteurs

logo-plateforme-les-entrepreteurs-crowdlendingLes Entreprêteurs assurent les prêteurs de différentes manières ce qui est rassurant. Il y a de très bons projets en ligne et l’équipe est vraiment expérimentée. Le taux est fixé par un analyste et le service client est très réactif. Les projets ont une durée de 12 à 60 mois.

logo-plateforme-pretup-crowdlendingPretUp

PretUp est une plateforme récente mais elle a déjà beaucoup de projets financés très rapidement. La durée des projets varie de 6 à 36 mois et c’est une plateforme à suivre de près. Elle offre 20 euros pour 200 euros investis.

logo-plateforme-wesharebonds-crowdlending

WeShareBonds

Elle propose une rémunération entre 4 et 10 % selon les projets. Détenue en partie par la Banque Postale, elle propose aux particuliers de co-investir aux côtés d’investisseurs professionnels. Les prêts se font à partir de 50 euros avec des taux d’intérêt non garantis jusqu’à 8 %.

logo-plateforme-prexem-crowdlendingPrexem

Prexem est une plateforme qui propose des projets de qualité. Elle est la seule à avoir mis en place un vrai fond de garantie pour pallier un défaut des entreprises emprunteuses. L’utilisation est très simple et ergonomique mais il manque parfois de projets.

logo-plateforme-credit-fr-crowdlendingCredit.fr

Les projets sont très bons et les taux plus bas que sur les plateformes concurrentes (de 3,4 à 8,7 %). La plateforme est idéale pour ceux qui misent sur la sécurité car la majorité des projets sont peu risqués.

logo-plateforme-bolden-crowdlendingBolden

Cette plateforme n’a aucun défaut de paiement depuis sa création. Elle offre un rendement moyen de 7,6 % ce qui la place légèrement au-dessus de ses concurrents. Elle propose cinq Pack Financeurs et le système de bon de caisse permet de prêter sans limite de montant.

logo-october-plateforme-crowdlendingOctober (ex Lendix)

Les projets sont très nombreux, l’équipe est expérimentée et c’est l’un des premiers acteurs français sur le secteur du financement participatif. C’est l’une des plateformes la plus rapide et les institutionnels co-investissent avec les particuliers. Elle permet une grande diversification du portefeuille.

logo-plateforme-wiseed-crowdlendingWiseed

Wiseed propose des financements à partir de 100 euros pour de jeunes entreprises innovantes ou dans l’immobilier. Les taux varient de 5 à 10 % avec un rendement moyen de 9,06 %. Elle propose des placements collectifs et des Clubs Deals pour investir de manière mutualisée en une seule souscription.

logo-plateforme-tributile-crowdlendingTributile

La plateforme a encore du mal à démarrer et il y a peu de projets en ligne. Le taux varie de 0 à 10 % avec un prêt à partir de 20 euros. Les entreprises sont sélectionnées au cas par cas et elle ne facture aucun frais aux prêteurs. Fin décembre 2018, le taux de défaillance est de 0 %.

logo-plateforme-unilend-crowdlendingUnilend

La sélection des projets n’est pas toujours de grande qualité et il y a eu plusieurs défaillances. Mais, étant la première plateforme lancée en France, elle a financé de très nombreux projets. Ce sont les internautes qui fixent le taux aux enchères et il n’y a pas de limite de prêt.

Les plateformes en crowdlending spécialisées

logo-plateforme-lendosphere-crowdlendingLendosphère

Cette plateforme propose surtout des projets axés sur le développement durable, qui ont du sens et qui sont peu risqués. Les taux sont un peu plus bas que la concurrence (4 à 8 %) et l’objectif n’est pas seulement financier mais solidaire et social.

logo-plateforme-enerfip-crowdlendingEnerfip

Enerfip est spécialisée dans le financement local et permet aux investisseurs de participer à la transition énergétique. Les projets sont liés aux énergies renouvelables quelles que soient leurs formes. Elle ne facture aucun frais aux investisseurs et le taux d’intérêt brut moyen est de 5,6 %.

Pourquoi choisir le crowdlending pour investir ?

Un esprit avant tout

Ce type de financement est empreint d’un esprit d’entraide. Le principe du prêt participatif est solidaire et bénéfique pour les deux parties. Il permet également de participer à la création d’une entreprise ou au développement d’un projet auquel on croit.

Un accès pour tous

C’est une épargne accessible même avec des revenus limités. Le plus souvent, la somme prêtée peut être de 20 euros au minimum. Les montants d’investissement peuvent être bas. N’importe qui peut investir via un crowdfunding site.
Le processus est généralement plus transparent mais aussi plus simple et plus rapide qu’en passant par une banque.

Une rentabilité pour le prêteur

Qu’il s’agisse de P2P (peer-to-peer) avec le prêt de particulier à particulier ou de P2B (peer-to-business) avec le prêt aux entreprises, le rendement est plus intéressant que celui proposé par une banque. Même si le taux d’intérêt varie de 3 à 12 % et le taux de rendement de 3 à 9 % en fonction des plateformes, cela reste rentable. Il est toujours conseillé de diversifier les projets choisis pour minimiser ses risques.

Qu‘en est-il de la fiscalité du crowdlending ?

Depuis le 1er janvier 2018, la flat tax s’applique au financement participatif. La taxe est donc fixée à 30 % avec 12,8 % d’impôt sur le revenu et 17,2 % de prélèvements sociaux. Plus le taux marginal d’imposition est élevé, plus cette taxe est intéressante par rapport à ce qui s’appliquait avant le 1er janvier 2018. Les intérêts du prêt participatif sont donc imposés au prélèvement forfaitaire de 30 % mais il est possible de choisir le barème progressif.
Il peut y avoir dispense de prélèvement de l’acompte d’impôt sur le revenu lorsque le foyer fiscal de référence de l’année précédente est inférieur à 25 000 euros pour une personne célibataire ou inférieur à 50 000 euros en cas d’imposition commune.
Quand un prêt n’est pas honoré, le montant non remboursé (ni par l’entreprise, ni par une assurance…) peut être déduit des gains perçus pendant l’année ou lors des cinq années suivantes. Cette déduction ne s’applique pas aux cotisations sociales mais seulement à l’impôt sur le revenu. Si le prêt a eu lieu en 2016 sous la forme de bons de caisse ou minibons, il n’y a pas de déductibilité des pertes. Les prêts de 2016 sous forme de contrats de prêt permettent la déduction des pertes sans limite. Depuis 2017, les prêts sous forme de contrats de prêt ou de minibons permettent une déduction des pertes dans la limite de 8 000 euros par an.

Quelle est la différence entre le crowdlending et crowdfunding ?

Le crowdfunding regroupe toutes les pratiques liées au financement participatif mais c’est aussi le terme employé pour désigner un investissement en capital. Le capital est investi dans des start-ups et le crowdfunding permet la validation d’une idée ou d’un projet par “la foule”. Lorsque la campagne de financement est achevée, il n’y a pas forcément un contact entre le créateur et les investisseurs. Une récompense ou une contrepartie financière est généralement accordée aux financeurs.
Avec le crowdlending, le particulier fait un prêt à une entreprise pour financer son projet ou sa croissance. L’emprunteur doit rembourser sur une durée et à un taux prévus au départ. Ici, l’investissement est davantage cadré.

Conclusion

Le crowdfunding en France est ouvert à tous. C’est une véritable alternative pour investir et épargner. Chaque plateforme a ses propres caractéristiques et il est fortement conseillé de bien étudier les projets afin de choisir un investissement qui correspond à ses propres motivations. Les plateformes de crowdfunding françaises commencent à être nombreuses et toutes n’offrent pas les mêmes garanties. Il est donc essentiel de bien étudier son projet avant d’investir.