Notre avis sur la BRED

Dans la catégorie des banques populaires d’obédiences coopératives, voici la BRED. Un peu différente dans sa philosophie que les grandes banques plus classiques que nous connaissons, elle distribue néanmoins le même type de produits et services. Mieux, elle met même en avant sont interface en ligne. Nous allons donc faire le tour de cet établissement bancaire au fonctionnement un peu particulier.

Pour commencer, qui est la BRED ?

La BRED (banque régionale d’escompte et de dépôts, sous son premier nom), est née en 1919 à Vincennes, par la volonté de Louis-Alexandre Dagot. Elle compte environ 150 000 sociétaires. C’est aussi la plus importante des banques populaires.  Mais son statut de société Coopérative, la BRED ne le connaîtra qu’en 1992, sous l’impulsion de François-Xavier de Fournas-Labrosse, à la suite de pertes record surtout liées à son coefficient d’exploitation trop élevé, et à son entêtement sur le crédit immobilier suite à la première dérégulation de 1984 et à la crise financière qui survient au début des années 90. Pour faire face à ces pertes, la BRED devra alors se séparer de quelques actifs, et se concentrera sur sa salle des marchés et sur la banque de détail.

Dès 1995, BRED Direct est créée. Il s’agit de la banque directe, née d’une volonté de prospection via plateforme téléphonique. A l’instar du Crédit Coopératif, la banque fait partie du groupe des Banques Populaires et intègre donc depuis 2009 l’entité BPCE, réunissant les enseignes et les filiales des Caisses d’épargne et des Banques Populaires.

Les comptes bancaires.

images-iiiiMalheureusement, la comparaison avec le Crédit Coopératif s’arrête là. Dans les faits, les tarifs sont proches de ceux pratiqués par une banque de réseau classique, et rien n’est prévu côté redistribution. En somme, on se retrouve avec une carte Visa Electron (carte Visa de base) à 33 € l’année, des frais de tenue de compte à 18 € par an, et des commissions d’intervention à 8 €. Pire, les alertes SMS sont également payantes ; 7,42 € à l’année ou 0,42 € par sms envoyé. Encore plus cher que le Crédit du Nord ! Les retraits sont également payants. A partir du 4ème du mois effectué dans un DAB autre que celui de la BRED, il faut penser que 1 € sera prélevé par retrait. Et l’assurance des moyens de paiement affiche un coût annuel de 26 €.

Bien sûr, une convention de service est disponible, selon la tranche d’âge. Mais dans les faits, il s’agit surtout d’une offre groupée de services bancaires, plus ou moins modulable en fonction des besoins, et permettant de réaliser une économie substantielle par rapport aux services facturés à l’unité. Et uniquement intéressante si vous avez réellement besoin des services en question. Pour faire court, la BRED fonctionne comme une banque tout ce qu’il y a de plus classique… De plus, le site de la banque ne fourmille pas de détails. C’est le moins que l’on puisse dire.

La BRED communique fortement sur sa banque en ligne. Mais il est difficile de savoir si son nom est BRED Espace ou BRED Connect. En effet, les deux sont utilisés. Il semble toutefois que la BRED Connect soit l’espace en ligne des utilisateurs en agence. Vous suivez ? Pas très clair, hein… Quoiqu’il en soit, la BRED en ligne (on l’appellera comme çà) promet une réponse de ses conseillers sous 48 h, offre 80 € à l’ouverture d’un premier compte, et soumet ses horaires de contact élargis (8h-22h en semaine et 8h-22h le samedi). Comme les banques ne ligne, quoi. Simplement, il ne semble pas y avoir de tarifications spécifiques. Il faut donc s’attendre à retrouver tous les services habituels de la BRED, au même tarif qu’en agence… Pourtant, la BRED nous assure que la BRED Espace est bien plus qu’une agence en ligne. Dommage.

Pour finir, la BRED engage même ses clients travaillant dans la fonction publique à rejoindre une autre banque coopérative du groupe BPCE, la CASDEN. Autrefois réservée aux enseignants, elle est aujourd’hui ouverte à tous les clients particuliers de la fonction publique.

L’épargne et les placements.

Là encore, très peu d’informations sont disponibles. A en croire la page d’accueil du site, seules les assurances-vie sont traitées par la BRED. Deux liens sur 6 sont en effet destinés ce produit en perte de vitesse. Et pour cause. Plus les taux seront bas, et plus les rendements en fonds Euro seront faibles. Et, comme le dit très bien le site de la BRED, ça risque de durer encore. En effet, les fonds en Euro ne sont rien d’autres que des obligations, lesquelles ne sont autre chose que de la dette. Pire que pas rentable, les assurances-vie en deviennent même risquées au niveau du capital. Car si personne ne veut racheter votre dette, alors votre placement ne vaut plus rien. Tout simplement.images-i

Finalement, en fouillant un peu, nous découvrons un bouton menu, en haut à gauche du site. Et, une fois ce menu déroulé, on trouve enfin un onglet épargne. La BRED nous détaille donc ses livrets (livret A, LEP, livrets jeune, LDD…). Les trois autres livrets sont respectivement le livret Fidelis, ouvrable lorsque le livret A et/ou le LDD ont atteint leurs plafonds. Il s’agit d’un livret classique, plafonné à 75 000 €, mais avec une rémunération dépendante du montant déposé. En dessous de 10 000 € le livret est rémunéré 0,10 %, puis, celle-ci grimpe à 0,20 entre 10 et 15 000 € de dépôts, à 0,30 % entre 15 et 25 000 €, et à 0,40 au-dessus de 25 000 €. On peut dire que le livret porte bien son nom puisque la fidélité est récompensée.

Le compte sur livret est illimité et rémunéré par quinzaine au taux de 0,10 %. Quant au livret territorial, s’il connaît la même rémunération, il permet aux fonds ainsi déposés de servir au développement d’entreprises dans une région de France choisie par le souscripteur entre 6 territoires définis : l’Île de France, la Seine-et-Marne et Aisne, la Normandie, la Guadeloupe, la Martinique et Guyane et enfin la Réunion et Mayotte.

Petit détail intéressant, les enseignants sont encouragés à déposer leurs fonds sur les livrets de la Casden. Ceci leur permettant d’accumuler des points de fidélité qui auront pour effet de faire baisser les taux d’emprunt lors d’une acquisition immobilière.

A part ça, la BRED propose également un PEL, et un CEL, ainsi qu’un compte à terme. Lui aussi a pour nom Fidelis. Et ça se comprend. Si vous laissez votre argent une année, vous serez rémunéré à 0,25 %, 0,35 % pour deux ans et ainsi de suite jusqu’à un plafond de 0,55 % pour 10 années de fonds bloqués sur le compte. Sur un compte à terme, il n’est pas possible d’effectuer de versements réguliers, ni même de faire de retraits partiels. Néanmoins, sachez qu’il est possible de clôturer le compte à tout moment et de retirer l’intégralité des fonds. La rémunération sera alors recalculée en fonction de la durée réelle. Pour tous les détails, vous pouvez aller ici : https://www.bred.fr/pdf/fp/bred_fpc_compte_a_terme_fidelis.pdf.

Pour finir, la BRED propose ses assurances-vie, ses PEA et autres OPCVM sur SICAV ou FCP. Plusieurs formules sont disponibles en fonction des objectifs des clients. Un peu comme dans toutes les banques. Rien de particulier à noter ici.

Les assurances.

Côté assurances, la BRED commence par ses services à la personne. On trouve donc logiquement une garantie financière, doublée d’une assistance, valable pour les coups durs (perte d’emploi, membre de la famille hospitalisée, impayé de pension alimentaire…). Suit une multirisques accidents de la vie, une assurance scolaire et une protection juridique.

Viennent ensuite les assurances aux biens. Assurances auto et habitation. Et la BRED nous soumet même un contrat de télésurveillance.

L’assurance auto.

La BRED essaie d’être claire dans ses propositions. Mais, clairement, on a déjà vu plus facile lire. Pour résumer, la BRED propose trois formules pour les voitures ; une formule Bronze, comprenant la responsabilité civile obligatoire, les défenses et recours habituels, une assistance de base, les catastrophes naturelles et les événements climatiques. Notons que la BRED intègre directement dans cette formule la garantie dommages corporels au conducteur, ce que ne font pas toutes les assurances auto, loin de là. Un bon point donc. De plus, l’assistance 0 km et la garantie bris de glace intégral sont comprises dans toutes les formules. Même si ces dernières sont décochables pour la formule bronze.

images-iiiLa formule argent propose en plus le vol, l’incendie, les attentats et le contenu du véhicule, ce qui en fait une formule très complète. Enfin, la formule or incorpore la dommage tous accidents. En plus de ces garanties de base de chaque formule, la BRED rend disponible différentes options. Si le véhicule de remplacement et la défense juridique de l’automobiliste sont optionnables quelque soit la formule de base choisie, le pack sécurité financière ne peut intervenir que pour la formule or. Elle consiste en un remboursement du véhicule au prix d’achat sur les 24, 36 ou 48 après l’acquisition de la voiture, selon l’option cochée. Au-delà de 4 ans, c’est une majoration de 50 % à valeur d’expert. La garantie panne est basée sur le même principe. Seulement accessible aux souscripteurs de la formule or, elle permet de se voir remboursé les frais (pièces ET main d’œuvre) dans la limite de 3 000 €, avec une franchise de 500 €.

Pour finir, sachez qu’une remise de 10 % est octroyée aux conducteurs parcourant moins de 8 000 kms par an.

Les autres assurances véhicules sont consacrées aux deux roues et aux camping-cars. Bon an mal an, elles sont bâties sur le même principe. Mais cette fois-ci, pas de bronze, d’argent ni d’or. Pour les deux-roues, on trouve un tiers simple, un tiers maxi et une tous risques. La tiers simple comprend la responsabilité civile, les défenses recours, les dommages corporels au conducteur et l’assistance de base. On ajoute le vol, l’incendie, l’explosion, les événements climatiques et les catastrophes naturelles, avec, en prime, les accessoires en option. Pour la tous risques, comptez en sus la dommage tous accidents, les bris de glace et les équipements du motard. Et, en option, l’assistance 0 km et le véhicule de remplacement ainsi que le pack sécurité financière sont accessibles.

En ce qui concerne les camping-cars, un tiers médian est ajouté entre les deux autres formules au tiers. L’occasion d’ajouter les bris de glace et les catastrophes naturelles sans souscrire aux événements climatiques, au vol, aux incendies, à l’explosion et aux attentats.

L’assurance habitation.

La bonne surprise, côté assurance habitation, ce sont les garanties présentes dans toutes les formules. Car pour une fois, même la formule de base, ici appelée Essentiel, est réellement complète. Et, surtout, elle comprend la garantie dommage électriques, d’ordinaire rejetée en seconde voire troisième formule chez les concurrents. La seule différence entre les formules concernant cette garantie se joue sur les niveaux de remboursement. Valeur à neuf déduite de la vétusté sur la formule Essentiel, valeur de remplacement à neuf jusqu’à 3 ans pour la formule Confort, et valeur de remplacement à neuf en formule Optimal Plus.

Pour le reste, la formule Essentiel comprend également les garanties suivantes : Incendie et événements assimilés, Catastrophes naturelles, terrorisme et attentats, Responsabilité civile obligatoire, assistance, bris de glaces, dégâts des eaux, événements climatiques, vols, et même chocs de véhicule et 1 an de perte de l’usage de l’habitation. C’est certainement la formule de base la plus complète que nous ayons vu jusqu’à présent.

Pour ce qui est de la formule Confort, la perte de l’usage de l’habitation monte à 2 ans, et on ajoute la défense juridique familiale, et les images-iiremboursements de mensualité pendant deux ans (dans la limite de 2 400 € toutefois), ainsi que la dommage aux appareils électriques. La formule Optimal Plus, quant à elle, intègre en plus une garantie frais annexe comprenant les honoraires d’architecte d’intérieur, une garantie dommages accidentels directs immobiliers et mobilier et tous les risques accidentels liés au cadre de vie. N’oublions pas non plus le contenu du réfrigérateur ainsi que le vol hors du domicile.

Dans tous les cas, les bâtiments garantis sont la résidence, principale ou secondaire, les aménagements extérieurs (type vérandas), les dépendances et les annexes (cave, box, garage séparé…)

Le contrat d’assurance habitation Assur-BP Horizon est entièrement dédié aux personnes de moins de 28 ans sans enfants pour un logement de moins de 50 m² et ayant une valeur mobilière à assurer de moins de 7 500 €. Ici, deux formules seulement. Une formule dite personnelle et une tous risques. En voici le détail : https://www.bred.fr/pdf/fp/bred_fpc_assur_bp_horizon.pdf. Et la BRED dispose également d’une assurance habitation spécifique concernant les propriétaires non occupants.

L’assurance santé.

Concernant cette partie, il nous sera difficile de vous détailler les garanties couvertes. Pas plus que la hauteur des remboursements. Ce type de garantie étant souvent proches du sur mesure, il vous faudra contacter un conseiller pour en savoir plus.

Les crédits.

Pas trop de surprises concernant les crédits immobiliers. Toute la gamme est présente. Du prêt à taux zéro aux prêts classiques (à taux révisables ou fixes) en passant par les PEL, la BRED est en mesure de proposer toutes les formules, y compris les prêts relais. Simplement, notons qu’une offre spéciale est réservée aux acquéreurs d’un bien outre-mer.

Pour le reste, la BRED propose un prêt spécial travaux, et peut régler directement les artisans, si le client le souhaite. D’autre part, les conditions peuvent différer légèrement entre un client en métropole et un client en outre mer. Bien sûr, tous les travaux destinés aux économies d’énergie ont leurs prêts inhérents.

imagesLe prêt auto (ou deux-roues ou camping-car) ne connaît pas de plafond, mais un minima de 1 500 €. Il peut s’écouler sur une durée allant de 12 à 84 mois. Le prêt personnel est bâti sur les mêmes principes ; 1 000 € minimum pour une durée de 12 mois au minimum. Les maximas ne sont pas définis. Et la BRED soumet également un prêt de regroupement de crédits. Assez rares sont les banques non spécialistes qui proposent ce genre de produits plus risqués. Baptisé Sérénité, il permet de regrouper jusqu’à 35 000 € sur une durée maximale de six ans. Attention, ce prêt est un produit d’appel. C’est-à-dire qu’il est réservé aux clients des autres établissements bancaires…

Les jeunes aussi ont droit à leurs offres de prêts dédiés. Prêt étudiant, prêt pour matériel informatique ou prêt au permis de conduire, toutes les solutions sont envisageables.

Conclusion.

Alors que le site paraît peu clair, les produits se révèlent être de bonne tenue. Surtout au niveau des assurances (auto comme habitation). La BRED dispose d’une offre complète et ne semble plus souffrir de ses erreurs passées, dues à la gourmandise de ses anciens dirigeants. Malgré tout, pour une banque coopérative, on en attend toujours un peu plus. Certes les employés de la fonction publique et à pus forte raison les enseignants bénéficient d’avantages que personne ne pourra trouver ailleurs. Notamment grâce à un système d’épargne très particulier leur permettant de bonifier leurs taux d’emprunt. Mais dans une période aux taux déjà très bas, ces avantages paraissent aujourd’hui secondaires.

Malgré tout, l’impression générale est plutôt bonne, même si nous ne comprenons toujours pas pourquoi la banque en ligne (quel est son nom déjà ?) de la BRED serait bien plus qu’une banque en ligne. Mais si nous nous référons seulement aux produits, la qualité semble au rendez-vous.