HSBC, ma banque en ligne

Subrepticement, sans même que l’on s’en aperçoive, le monde bancaire change. De la banque traditionnelle nous passons à la banque en ligne. Les choses se font doucement, de façon à ne pas trop bouleverser nos habitudes, du moins de façon à ne pas nous bousculer trop vite. Mais les faits sont là. Depuis la dérégulation des marchés, nous avons déjà perçu le changement au sein de nos agences bancaires ; rotation des conseillers, augmentation des tarifs, perte de pouvoir des conseillers au profit des algorithmes, multiplication des services bancaires…

Désormais, nous entrons dans une nouvelle ère, permise par la démocratisation de l’internet et des technologies affiliées. Dorénavant, il nous est possible de gérer l’intégralité de nos comptes directement de chez nous, sans intermédiaire. La banque en ligne sonne donc comme une réelle révolution de la gestion de son argent. Plus d’autonomie, des tarifs plus bas et, paradoxalement, des conseillers bien plus accessibles que dans nos agences de dépôt.

Il se peut d’ailleurs que dans quelques années, on compare l’avènement de la banque en ligne à celui des téléphones mobiles ou de la voiture individuelle ; comme un choix de vie tourné vers le confort, l’autonomie et une forme de responsabilisation aussi.

De toutes les banques en ligne que nous avons auscultées sur ces pages, aucune ne ressemble vraiment à celle proposée par HSBC. Voyons donc de quoi il retourne.

 

HSBC, the world’s local bank.

 

 

 

top bel banque en ligne Pour commencer, qui est HSBC ?

HSBC fait partie des plus grandes banques du monde, tout simplement. En 2014, elle était classée par le magazine Forbes comme la 6ème entreprise du monde, forte de ses 60 millions de clients à travers le globe, et de ses 266 000 employés. Au départ, HSBC est pourtant la création d’un écossais, faisant commerce avec l’Asie du Sud-Est. Thomas Sutherland, de façon à faciliter les transferts de fonds, a donc imaginé et développé la Hong-Kong Shangai Banking Corporation dès 1865. Voilà pour l’explication du nom de la banque (HSBC). Pour le reste, sachez qu’HSBC est présente sur les cinq continents et s’adresse avant tout à des clients jouissant de revenus que l’on qualifiera de substantiels. La banque internationale est à la fois une banque d’investissement, une banque privée, une banque de détail, une banque commerciale et une banque en ligne.

Toutefois, elle n’est pas une banque en ligne au même titre que ce que l’on appelle les pure players, comme Boursorama Banque, Fortuneo, Hello Bank, BforBank ou encore ING Direct. On ne peut pas non plus véritablement la classer dans la catégorie des banques en ligne dites de troisième génération, comme le sont LCL ou l’agence en ligne de BNP Paribas (anciennement Net Agence). En effet, même si leur activité est directement calquée sur leur société mère, ces dernières disposent d’un site intégralement dédié à leur activité en ligne, et proposent même un transfert des comptes de la banque de dépôt vers les agences en ligne. Pour HSBC, tout est géré selon la même interface. Dans les faits, les services en ligne sont intégrés dans la gestion classique de la banque de détail.

Ouvrir un compte

carte bancaire Le compte courant.

D’emblée, et afin de ne pas perdre de temps en textes inutiles, voyons la tarification d’HSBC : https://www.hsbc.fr/1/PA_esf-ca-app-content/content/pws/rbwm/common/pdf/Plaquette_tarifaire_des_Particuliers_Juillet_2016.pdf. Comme vous pourrez le constater, nous nous trouvons là bien plus proches du modèle banque de troisième génération que du modèle pure players. Si les frais d’ouverture et de clôture de compte sont bien gratuits, on peut s’apercevoir que (presque) tout le reste est payant. Il n’existe finalement que très peu d’avantages à souscrire en ligne. Cela dit, si vous êtes clients HSBC, il est conseillé d’effectuer ses virements occasionnels en ligne. En effet, s’ils sont gratuits en ligne, ils sont facturés à 4€ par virement en agence… Tous les services de banque à distance sont également offerts (internet, mobile, téléphone), mais la gratuité s’arrête là. Tout le reste est facturé ; recherche de documents ou attestations, commissions d’intervention, retraits à partir du 5ème retrait dans le mois, alertes SMS, cartes bleues.

Et dans bien des cas, les montants s’envolent : 3,05 € + 2,90 % du montant retiré par retrait dans une banque autre qu’HSBC hors zone Euro. Idem pour les paiements hors zone Euro ; HSBC est près d’1% plus chère que toutes les autres banques en ligne avec une facturation à 2,90 % du montant payé. Et, alors que la force d’HSBC réside justement dans son implantation internationale, elle se révèle être une des plus onéreuses concernant les virements non SEPA, qu’ils soient envoyés ou reçus, à ceci près qu’une décote est appliquée si le virement est initié par internet ou mobile.

De fait, HSBC offre donc la possibilité à ses clients d’opter pour des abonnements de services, facturés en fonction de la qualité de la carte bleue. Ainsi, le forfait Hexagone se négocie à 8,10 € par mois avec une carte Visa Classic, et à 29 € avec une Visa Infinite. On est très loin des pure players.

En ce qui concerne les irrégularités et les incidents sur le compte, c’est le jackpot. Tout est payant, et au prix fort (voir la page 11 du document mis en lien). On se rappelle alors les conditions avantageuses à ce sujet d’ING Direct et de Boursorama Banque. Le coût des découverts se situe dans la moyenne, et nous reviendrons un peu plus bas sur les frais liés aux prêts, ou services d’épargne et de placement.

HSBC est certainement une banque très pratique pour qui se doit de voyager énormément, mais elle est loin de satisfaire le client moyen cherchant à laisser le moins de frais possibles à son établissement bancaire.

Ouvrir un compte

 

conditions entree banque Comment entrer chez HSBC ?

Il semble qu’il n’y ait aucune restriction. Tout le monde peut devenir client de la banque internationale. Ceci étant dit, et compte tenu des tarifs affichés, il est préférable de disposer d’un revenu conséquent et de devoir voyager beaucoup pour pleinement profiter des services d’HSBC. Ce n’est donc pas à l’entrée, à l’instar de BforBank, qu’HSBC fait le tri de sa clientèle, mais à l’usage, au coût quotidien. Si vous vous situez dans le profil, l’expérience peut se révéler intéressante. D’autant que la banque vous propose de devenir client en agence, en ligne, à l’étranger, ou en France.

epargne en ligne L’épargne.

Comme de nombreuses banques proposant également des prêts immobiliers, HSBC dispose d’une épargne logement ; les PEL et CEL. Nous détaillons ces produits plus avant dans une page dédiée. Nous ne reviendrons donc pas plus en détail sur ces épargnes réglementées ici.

Dans le même esprit (épargnes réglementées), HSBC dispose également du livret A, du livret développement durable et du livret jeune. Trois livrets que nous reprenons dans le détail sur leurs pages respectives. Mais en plus de ces livrets d’épargne réglementés, HSBC propose d’autres produits, plus libres ; le livret HSBC 2A, le livret HSBC épargne, un compte sur livret et un compte à terme.

Le livret HSBC 2A se présente comme un complément au livret A. Dans les faits, il faut déjà posséder un livret A pour pouvoir ouvrir un livret 2A. Le taux est le même. La grande différence, c’est que ce livret 2A ne connaît pas de plafond limite. Le livret HSBC épargne est vraiment libre et accessible par tous. Même si vous n’avez pas de livret réglementé, vous pouvez souscrire à celui-ci. Il est rémunéré à 0,20 % et, comme le livret 2A, n’a pas de plafond de dépôt.

Le compte sur livret est logé à la même enseigne que le livret HSBC épargne. Même taux, mêmes caractéristiques. Quant au compte à terme, il jouit d’une grande souplesse, puisqu’il est possible de déterminer dès l’ouverture la durée du contrat de dépôt dans une période allant de 1 mois à 5 ans. Tout dépend donc de la durée pendant laquelle vous souhaitez bloquer votre épargne.

investir banque en ligne Les placements.

HSBC offre un vrai choix de contrats d’assurances-vie à ses clients ;

  • Le contrat HSBC essentiel, décliné en “essentiel générations”, exclusivement réservé aux mineurs, et en “essentiel générations donation” ;
  • Le contrat HSBC évolution patrimoine, présentant des possibilités de choix de profils, piloté, libre, ou avec mandat ;
  • Le contrat HSBC Stratégie patrimoine, qui présente les mêmes choix de profils ;
  • Le contrat HSBC transmission patrimoine vie, entièrement dédié, comme son nom l’indique, à la transmission du patrimoine.
    Ces quatre contrats sont visibles ici : https://www.hsbc.fr/1/2/hsbc-france/particuliers/epargner-et-investir/produits/assurance-vie. Les particularités de chacun d’eux sont plutôt bien détaillées, du moins dans le mécanisme de chaque contrat ainsi que dans leurs objectifs respectifs. Mais nous n’en saurons pas plus quant aux fonds sur lesquels ils sont adossés, ni aux taux de rentabilité obtenus par ces fonds en 2016, histoire de nous faire saliver un peu. Quoiqu’il en soit, la gamme paraît complète, mais elle a aussi son prix. Contrairement aux pure players, ici, les frais ne sont pas offerts.

Dans le même ordre d’idée, HSBC peut également fournir un PERP, destiné à bénéficier d’avantages fiscaux pour mieux préparer sa retraite. N’oublions pas qu’HSBC est reconnue surtout pour ses compétences fiscales. Ces mêmes compétences qui l’ont parfois entraînée à outrepasser les lois fiscales de certains états…

Côté bourse, mais nous reviendrons sur le sujet de manière plus exhaustive dans une page dédiée, HSBC agit également comme la grande professionnelle qu’elle est en la matière. Outre les PEA et PEA PME, la banque internationale propose aussi des comptes titres plus classiques ainsi que des plans d’investissement automatiques (PIA). Elle développe une gamme de plus de 160 OPC, une « World Selection » soigneusement répertoriée par elle-même, ainsi qu’une gamme axée sur les pays émergents et une autre entièrement dévolue aux fonds développement durable.

Il n’y a rien à redire sur la complétude de la gamme, ni même sur la compétence de la banque, véritable spécialiste internationale en matière de placements et de défiscalisation. Mais ici, aucun frais n’est offert. Voici la gamme des produits boursiers en question : https://www.hsbc.fr/1/2/hsbc-france/particuliers/epargner-et-investir/produits/bourse-et-opcvm.

Ouvrir un compte

 

credit immobilier La gamme des crédits.

Du côté des emprunts, HSBC fait étalage de son savoir-faire en matière d’investissement. En effet, on trouve quatre lignes de prêts immobiliers bien distinctes ;

  • un prêt à taux fixe à échéances modulables, appelé Modeliz, d’un montant minimum de 20 000 € et valable sur une durée maximale de 25 ans ;
  • un prêt à taux révisable permettant le retour à taux fixe et plafonnant les hausses de taux. Ce crédit, nommé Fleximmo ne permet pas la modularité des échéances et se fait sur une durée maximale de 20 ans, mais il a le mérite de ne pas facturer d’indemnités de rachat anticipé ;
  • un prêt In Fine, permettant un emprunt jusqu’à une durée de 15 ans ;
  • un prêt relais pouvant courir sur 12 mois maximum.

En ce qui concerne les autres prêts, HSBC nous propose un prêt travaux, d’un montant max de 75 000 €, un prêt personnel, ne pouvant dépasser les 25 000 € ainsi qu’un prêt étudiant, également limité à 25 000 € et sur une durée allant de 1 à 9 ans.

Nous n’aurons pas de précisions supplémentaires quant au barème de taux pratiqués. Néanmoins, la gamme est suffisamment complète pour faire le tour de la question emprunt. Notez également qu’HSBC ne s’embarrasse pas des prêts à taux zéro ou autres prêts aidés. En effet, ces derniers se révèlent parfois être une fausse bonne idée et sont toujours très complexes d’un point de vue strictement administratif. Et puis, la majorité des clients de la banque internationale n’ont pas forcément besoin d’un PTZ pour acquérir leurs biens immobiliers…

Les assurances.

Côté assurances, ce n’est pas chez HSBC que vous trouverez la gamme la plus étendue. Une assurance habitation, une garantie dommages et deux contrats de prévoyance. Il n’est pas étonnant de trouver ici une préférence pour la prévoyance. En tant qu’expert dans l’optimisation fiscale, il est même plutôt logique qu’HSBC commercialise d’abord ces contrats avant les contrats plus classiques. La clientèle visée n’est pas celle de monsieur et madame tout le monde. Les attentes ne sont donc pas les mêmes non plus.

Malgré tout, le contrat d’habitation est complet. Vous pourrez vous constituer votre propre contrat en fonction de vos besoins et de vos attentes. Qu’il s’agisse des garanties comme des niveaux de franchise (au nombre de trois), vous avez le choix. Et le contrat s’adapte, de fait, très facilement au type de bien que vous possédez et à sa destination. Sur la même base de contrat, vous pourrez donc assurer votre résidence principale, votre résidence secondaire et vos investissements locatifs.

La garantie dommages (nommée HSBC Volassur) vous couvre contre le vol ou la perte de vos moyens de paiements, de votre argent liquide, de votre smartphone et même de votre portefeuille, pochette ou sac à main. Et tout est compris question papiers, y compris vos permis bateaux et pêche si vous deviez les refaire après un vol.

En conclusion

HSBC est une banque internationale destinée à satisfaire les besoins des revenus plutôt élevés. Une fois que l’on a dit ça, on a presque tout dit. Les prestations semblent de bonne qualité dans l’ensemble. Mais encore faudrait-il les comparer à des établissements jouant dans la même cour… En ce qui nous concerne, nous resterons sur ce qui nous intéresse ; la banque en ligne. Et à ce niveau, même si la mobilité d’HSBC n’est plus à démontrer, les coûts paraissent trop élevés pour réellement concurrencer les Boursorama Banque, Fortuneo et autres BforBank. En même temps, il n’est pas certain qu’HSBC ait réellement vocation à entrer dans cette concurrence là.

Par contre, si l’on considère plus l’option agence en ligne de banque de dépôt, HSBC se trouve être bien plus complète que l’agence en ligne de BNP Paribas (ex Net Agence), mon banquier en ligne (agence de la Caisse d’épargne) ou LCL. Et ce, pour une simple raison : HSBC ne sépare pas sa gestion physique de sa gestion en ligne (comme mon banquier en ligne, d’ailleurs). Les deux sont complémentaires, alors que les deux autres séparent les activités, notamment en vous proposant de transférer vos comptes d’une agence physique vers leur agence en ligne…

 

Ouvrir un compte