• Home
  • Avis C-ZAM : le compte en ligne de Carrefour Banque

Avis C-ZAM : le compte en ligne de Carrefour Banque

Sur la même lancée que d’autres multinationales (Orange par exemple), Carrefour, acteur principal dans le secteur de la distribution, a lancé le 18 avril 2017, C-ZAM, le compte courant en ligne accompagné de services bancaires. Cette initiative s’inscrit dans un contexte d’ouverture sur les services financiers que des acteurs d’autres secteurs comme celui des Télécoms ou de la grande distribution ont investi dès le début du millénaire. Par ailleurs, avec la digitalisation et les nouvelles technologies, les services financiers en ligne se sont imposés comme un impératif pour les banques, et un minimum aux yeux des clients. La transparence étant un des principaux avantages apportés par cette possibilité, aux côtés de la simplicité d’utilisation. C-Zam rejoint une série de fintechs, et vient enrichir la catégorie des banques en ligne lancées par des marques connues (exactement comme Orange Bank).

Profitez d’un compte simple !

C-Zam : Pour qui ?

C-Zam n’impose pas de conditions sur les revenus et accepte donc tous les clients, même les interdits bancaires. Elle stimule ainsi la bancarisation d’une certaine catégorie de la population, notamment celle souffrant d’une fragilité financière. En contrepartie, C-Zam n’offre pas d’autorisation de découvert. Pour souscrire, il faut être une personne physique majeure.

Ouvrir un compte C-Zam

Carrefour Banque

C-Zam n’est bien sûr pas la première initiative de Carrefour dans le domaine bancaire.

Carrefour Banque repose sur 30 ans d’expérience en la matière. Sa carte PASS compte aujourd’hui à peu près 2 millions de clients, et est loin d’être le seul produit de Carrefour Banque qui propose aussi des crédits renouvelables et des prêts personnels, des offres d’assurance (habitation, famille, santé, auto) et même des solutions d’épargne (Assurance vie, livret…).

carrefour banque logo

Les services

  • Un RIB
  • Une carte de paiement internationale Mastercard à autorisation systématique

Le RIB implique l’attribution d’un compte courant en ligne, la possibilité d’émettre et recevoir des virements, et celle de domicilier des prélèvements.

La carte

La carte C-zam n’a rien à envier aux autres cartes traditionnelles. Elle est internationale, permet de régler et de retirer dans les DAB en France et à l’étranger, et inclut des garanties d’assurance.

c zam carte

Elle est à autorisation systématique : cela veut dire que le système sur lequel se fait le paiement ou le retrait vérifie qu’il existe une provision sur le compte (l’autorisation de découvert est prise en compte aussi) avant de valider l’opération. Ensuite, cette dernière est accompagnée d’un débit immédiat du compte. Cette caractéristique fait écho à d’autres aspects du service C-ZAM qui l’apparentent à une carte prépayée.
En matière de paiements, la carte permet le paiement 3D Secure, le paiement sans contact, un plafond de paiement standard de 3000€ par 30 jours glissants et un plafond de retrait standard de 500€ par 7 jours glissants.
En matière d’assurance, la carte porte une offre d’assistance voyage en cas de maladie ou d’accident, ainsi qu’une assurance décès invalidité permanente pendant un voyage.

Un compte 100% connecté

Le compte est adossé à une appli mobile équipée d’une série de fonctionnalités, certaines classiques, et d’autres plus « innovantes ».
En effet, il est possible de consulter les soldes et les e-relevés, effectuer et suivre des virements, paramétrer des notifications ou des alertes concernant les transactions et les plafonds, et faire opposition à la carte en cas de perte ou de vol. Par ailleurs, l’appli offre la possibilité de visualiser le code secret en cas d’oubli (voir conditions tarifaires plus loin) et aussi de gérer les dépenses en verrouillant la carte ou en verrouillant un service bien défini comme les achats en ligne ou les achats à l’étranger.

En savoir plus sur l’offre C-Zam

Comment souscrire ?

La commercialisation de C-zam repose sur l’essor des pratiques digitales d’une part, et sur la forte présence géographique du réseau physique Carrefour. Ainsi, il est possible d’ouvrir un compte directement en ligne, comme il est possible de se rendre directement dans les magasins Carrefour pour se procurer le produit en rayon ou dans les caisses.

De quel produit s’agit-il ?

A l’inverse d’autres banques en ligne qui ne procurent la carte bancaire qu’après un délai d’attente excédent les deux semaines dans certains cas, C-zam est une carte trouvable en magasin, telle une carte prépayée de téléphonie. Le pack est bien sûr disponible en ligne aussi et peut s’acheter dans les sites partenaires de Carrefour comme le site Rueducommerce. Il peut être ensuite livré ou retiré en magasin. Le pack contient la carte bancaire mais aussi un code et un guide d’utilisation qui va permettre aux utilisateurs d’activer leur compte. En caisse, il faudra présenter deux pièces d’identité.

Une fois le pack en main, comment activer le compte ?

Via le site internet C-zam ou via l’application mobile, il est possible d’activer le compte en 10 minutes à peu près. Cela commence par la saisie de données personnelles, ensuite il faut scanner deux pièces d’identité, avant de signer. La première pièce d’identité doit être l’une des trois documents suivants : carte d’identité, passeport, carte de séjour. La deuxième pièce peut être le permis de conduire, un avis d’imposition, ou un des trois documents de la catégorie précédente, ou autres. Pour que l’activation soit effective, il faut approvisionner le compte par une autre carte bancaire ou par virement, et ce sans minimum. Le compte est ainsi activé et la carte peut ensuite être utilisée, et l’utilisateur a désormais un nouveau RIB C-zam.

c zam portable compte mobile

Points forts vs. Points faibles

Avantages

  • Le compte C-ZAM peut être rattaché à la carte Fidélité Carrefour et l’utilisateur peut ainsi visualiser ses points de Fidélité directement sur son application mobile C-ZAM.
  • C-ZAM est associé à un programme d’avantages du nom de C-ZAM W’in. L’utilisateur peut consulter via l’app mobile les offres, les remises et les remboursements dont il bénéficie chez les partenaires.
  • C-ZAM n’exige pas d’avoir des revenus réguliers ou une épargne pour que le compte soit ouvert. Ainsi, elle est accessible à une vaste tranche de clients qui ne peut remplir lesdites conditions.
  • L’absence d’autorisation de découvert est perçue comme une bonne méthode de gestion des dépenses, et peut même être utilisée par les parents qui souhaitent canaliser les dépenses de leurs enfants.
  • C-ZAM est moins chère que les banques traditionnelles (qui facturent environ 7€ pour la tenue de compte et la carte chaque mois)

Inconvénients

  • C-ZAM est un peu plus chère que les banques en ligne (Boursorama, ING Direct…) qui ne facturent pas de frais de tenue de compte et de carte, ni les retraits en zone Euro.
  • Offre non complète. En particulier, le chéquier n’est pas fourni.
  • Comme le reste des banques en ligne, l’absence d’un réseau physique matérialisé par
    les agences est encore source d’appréhension. Bien que nombre d’enquêtes ont montré que la satisfaction des clients est rarement atteinte en ce qui concerne le service client en banque, il n’en reste pas moins que la suppression de l’humain ou de l’agence reste un épouvantail pour nombre de Français.
C-Zam par Carrefour Banque – Voir l’offre

Tarifs

Ci-après les tarifs pratiqués par C-ZAM.

Tout d’abord, il faut savoir que le pack coûte 5€, le compte est tenu moyennant 1€ par mois, et que les paiements par carte sont gratuits, que ce soit dans la zone Euro ou en devise hors zone Euro.

Les retraits sont pour le moment gratuits uniquement en France dans les distributeurs Carrefour Banque et BNP Paribas. Dans tous les autres cas, c’est-à-dire dans les autres distributeurs de France et dans tous les distributeurs de l’étranger, le retrait est payant et coûte 1€ par transaction avec d’éventuelles commissions relevées par la banque exploitant le DAB.

D’autres services liés à la carte ou à des incidents peuvent aussi faire l’objet de paiement. En effet, si l’utilisateur souhaite renouveler la carte avant la date d’échéance, pour une raison quelconque, il doit payer 10€. Aussi, l’appli offre l’utile possibilité de consulter le code secret de la carte, mais ce service coûte 1€ à chaque demande. Quant aux incidents, il faut savoir que tout rejet de prélèvement SEPA par défaut de provision ou blocage de compte devient payant dès que le nombre de rejet sur l’année dépasse 5. Les frais seront de 20€ maximum et ne dépasseront jamais le montant rejeté si celui-ci est inférieur à 20€. D’autre part, les frais par opposition administrative représentent 10% de l’opposition sans pour autant dépasser 50€ tandis que les frais par saisie attribution, par avis ou opposition à tiers détenteur sont de 50€.

Il est à noter que les conditions tarifaires sont bien sûr susceptibles d’être modifiées.

Comparaison avec son homologue Compte Nickel

Nous avons préalablement évoqué l’analogie avec une carte prépayée de téléphonie. Une analogie plus pertinente serait le Compte Nickel auquel on peut souscrire depuis quelques années en toute simplicité dans les bureaux de tabac agréés pour la vente Nickel.

compte nickel

La balance penche plutôt pour C-Zam…

En termes de prix, les tarifs C-Zam sont plus compétitifs que ceux de Nickel qui facture les retraits dans tous les DAB et dont les frais annuels de tenue de compte sont de 20€.
Aussi, en ce qui concerne le caractère digital du service, il faut noter que Nickel a vu le jour en 2012 alors que les services bancaires pour particuliers commençaient à peine à se digitaliser en prenant la forme de site web plutôt que d’applications mobiles. Aujourd’hui, les applications mobiles sont plus prisées ce qui explique l’accent mis par Carrefour là-dessus et le manque de fonctionnalités offertes par l’appli Nickel. L’appli de C-ZAM étant plus fournie et riche en fonctionnalités.
De plus, en matière de distribution, notons que dès le lancement, C-ZAM est présente dans 3000 points de vente physiques alors que Nickel n’a pas encore atteint ce chiffre malgré plus de cinq ans d’existence. Cette accessibilité de C-zam et son adossement à la marque Carrefour peut aussi être un vecteur de publicité pour le service et booster ainsi sa popularité parmi les tranches d’âge peu digitalisées.

Même si Nickel a aussi des points forts.

Le compte Nickel peut être crédité en espèces dans les bureaux de tabac. Aussi, il est accessible aux clients dès l’âge de 12 ans. Enfin, l’activation du compte se fait sur place chez le buraliste et n’exige donc pas de savoir manipuler un ordinateur ou une application mobile.
Ce qui est sûr, c’est que ce service a suscité l’intérêt et a encore des perspectives de développement intéressantes. En effet, BNP Paribas a racheté en avril 2017 la Financière des paiements électroniques, qui est la société mère du Compte Nickel. Celui-ci compte aujourd’hui presque 800 000 clients à son actif : un succès.

Obtenir tous les renseignements sur C-Zam par Carrefour Banque