C-Zam : le nouveau compte de Carrefour Banque

L’événement était annoncé depuis plus d’un mois, c’est désormais chose faite : la célèbre enseigne Carrefour a lancé ce mardi 18 avril la commercialisation d’un compte courant. Baptisé C-Zam, cette offre pourrait bien être la figure de proue de Carrefour Banque & Assurance, la nouvelle entité du groupe de grande distribution dont nous parlions dans un article précédent.

C-Zam propose des avantages intéressants

Compte C-Zam visuel Le compte C-Zam est un compte de paiement qui est accessible à tous puisqu’il ne présente pas de conditions, que ce soit en termes de revenus, dépôts ou domiciliation. Il est garanti « activable en 10 minutes » avec toutes les pièces justificatives en main, selon les mots du Directeur Général de Carrefour Banque. Ce compte est accompagné d’une carte Mastercard, ainsi que d’un RIB/IBAN permettant d’effectuer des prélèvements et virements facilement. L’ouverture d’un compte est facturée 5 euros seulement, puis 1 euro par mois pour ce qui est des frais de tenue de compte. Autant dire qu’à 12 euros par an, il est difficile de trouver moins cher sur le marché. Les virements, prélèvements et paiements par carte bleue n’entraînent pas de surcoûts, hormis pour d’éventuels frais de change dans le cadre de paiements à l’étranger. De plus, Carrefour Banque s’est associé à BNP Paribas afin d’utiliser son réseau de distributeurs de billets. Les retraits sont donc gratuits dans les distributeurs Carrefour Banque & BNP Paribas, et coûtent 1 euro dans les distributeurs des autres enseignes bancaires.

Sur le volet technologique, Carrefour Banque est accessible principalement en ligne. Il est possible d’effectuer les actions principales que les autres banques en ligne proposent : suivi du solde du compte, verrouillage ou déverrouillage de la carte bleue. Le compte reste quand même minimaliste, et ne propose pas toute la panoplie de services des pure players tels qu’ING Direct ou Boursorama.

Quelques inconvénients notoires

C-Zam Logo Le premier inconvénient du compte C-Zam, c’est qu’il n’autorise aucun découvert. Toute opération entraînant un passage du compte à un solde négatif sera donc systématiquement refusée. Des virements et prélèvements pourraient être annulés, avec des conséquences parfois très négatives pour le propriétaire du compte.

Le second problème, c’est que le chéquier n’est pas proposé. Cette limitation pourrait faire sourire ceux d’entre nous qui considèrent que l’on se passe de mieux en mieux d’un carnet de chèques à l’ère du numérique, mais ne pas pouvoir déposer un chèque peut se révéler handicapant dans certaines situations.

Conclusion

Une chose est sûre : Carrefour Banque ne cache pas ses ambitions pour ce nouveau produit. Si les marges espérées sont assez faibles, Carrefour compte compenser ceci grâce à des volumes importants. La cible marketing est volontairement large, s’étalant des jeunes étudiants aux familles cherchant un compte secondaire pour des dépenses quotidiennes. À toutes fins utiles, rappelons que l’offre est réservée aux plus de 18 ans, et qu’il suffit d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile pour en bénéficier. L’ouverture du compte s’effectue via l’achat d’un coffret par Internet, ou directement dans l’un des 3000 magasins Carrefour répartis sur le territoire. L’activation de la carte Mastercard sera ensuite réalisée via l’application mobile, ou le site Internet de Carrefour Banque.

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.