Payer grâce à son numéro de téléphone !

Si vous considérez le titre de cet article comme totalement futuriste, voire un tantinet délirant, attendez-vous à être surpris. Car le remplacement de l’IBAN par le numéro de telephone mobile arrivera en Europe dès la fin de cette année. Vous avez bien lu, le service doit être utilisable par tous les particuliers dès janvier 2018. D’ici un an, donc, nous pourrons virer de l’argent de compte bancaire à compte bancaire sans notre fameux RIB…

Explications.

Vous pouvez vous frotter les yeux. Ce n’est pas une blague. La très sérieuse BCE (Banque Centrale Européenne) a émis ce qui est plus qu’un souhait ce vendredi 6 janvier 2017. Et c’est Yves Mersch, membre éminent du directoire de la BCE qui l’a annoncé en ces termes : « Aligné sur le calendrier de la mise en place du schéma de paiement instantané, l’Eurosystème [la BCE et les banques centrales nationales, ndlr] attend le lancement d’un service standardisé qui permette le paiement de personne à personne en utilisant le numéro de telephone mobile du bénéficiaire comme équivalent de l’Iban [International Bank Account Number, NDLR]. Ce service devra être lancé d’ici à la fin de 2017 et ne devra pas être cantonné aux Iban nationaux. »

En clair, cela signifie que votre simple numéro de telephone, rattaché à votre compte bancaire, vous permettra d’effectuer des virements bancaires instantanés. Aujourd’hui, le protocole SEPA met un à deux jours ouvrés pour transférer les fonds demandés. Ce système pourra permettre la transmission immédiate. Ceci aura au moins un avantage. Les particuliers recevront immédiatement l’argent qui leur est versé. Les établissements financiers ne pourront donc plus jouer avec les sommes retenues le temps des transferts. Enfin, le but recherché dans ces transmissions est surtout d’alléger de fait les besoins de garanties de ces mêmes établissements financiers. Elles seront donc encore plus libres que maintenant.

Progrès technique grâce au telephone …

Si d’aucuns voient cette nouvelle fonctionnalité d’un très bon œil, du fait de l’accélération des transferts monétaires, d’autres craignent réellement la mise en place du système, et pour d’autres raisons.

D’abord, il faudra créer une sorte d’annuaire géant Européen, dans lequel chaque numéro de telephone sera forcément rattaché à un compte bancaire. Il est évident que le fichage de la population n’en sera que plus facilité. Et quid des protections face aux piratages éventuels ? Comment échapper aux contrôles multiples, provenant aussi bien de son état que d’un état voisin, de sa banque, et de toutes les institutions qui auront accès à cette base de données ? Je sais, certains diront que si l’on n’a rien à cacher… Eternel débat. Mais sans doute ces gens confondent-ils toujours l’intimité avec l’honnêteté.

Autre point de discorde, la mise en place de ce système, paneuropéen et instantané, implique de fait la disparition (ou du moins la raréfaction dans un premier temps) de l’argent liquide. Le thème de la dématérialisation de l’argent va donc revenir en force. N’oublions pas que la Suède expérimente depuis plusieurs années la vie sans argent liquide. Si la chose peut encore une fois paraître plus pratique et plus facile, elle est en réalité bien plus dangereuse. Car vous n’aurez plus le contrôle de votre ragent. En cas de blocage de votre compte, pour X raisons, que ce passera-t-il ? En cas de crise bancaire, comment récupérerez-vous votre argent si le liquide a disparu ?

Au final, si la BCE semble se précipiter à vouloir installer le processus en Europe, c’est parce que le système équivalent Américain va déferler très bientôt en Europe. De façon à conserver une souveraineté monétaire face à un Dollar croulant sous le poids de la dette Américaine, il est donc important, voire primordial, de mettre en place un système concurrent qui garantisse encore pour quelques temps la valeur de notre monnaie partagée. Mais il y a fort à parier que d’ici à quelques décennies, les monnaies nationales disparaissent toutes pour donner naissance à une seule monnaie unique et virtuelle pour toute la planète. Les fameux films de SF dans lesquels tout le monde paye en Crédits ne sont finalement pas si éloignés de nos horizons économiques.

… Ou nouveau recul des libertés individuelles ?

Autre motif de craintes pour certains si un tel processus voit le jour et connaît le succès, la disparition à moyen terme des banques telles que nous les connaissons. Les établissements financiers seront fusionnés avec les opérateurs de téléphonie, qui seront, à n’en pas douter, les futures multinationales dominantes de ce monde. Puisque tout transfert passera par leurs réseaux, et puisqu’ils en seront les maîtres absolus, le pouvoir final leur reviendra donc. Mais ne vous inquiétez pas sur ce point, le processus est déjà en route. D’ailleurs, nous attendons toujours l’ouverture officielle d’Orange Banque, qui a déjà annoncé vouloir révolutionner la banque en ligne. Cette dernière devait ouvrir lors du quatrième trimestre 2016. Il est désormais fort probable qu’Orange attende le lancement de la nouvelle plateforme Européenne pour à son tout lancer son premier service du genre.

Enfin, dernier motif de craintes et pas des moindres, le puçage. En effet, si toute notre vie est déjà plus ou moins présente dans nos smartphones (photos, messages, numéros, textes, échanges, et quelques services bancaires comme Paypal ou N26…), la liaison directe de celui-ci avec notre compte bancaire en fera un outil encore plus convoité. Ainsi, et plutôt que de sévir face aux hackers et autres voleurs de rue de tous poils, les instances nous encourageront (elles le font déjà via les implants party) à nous pucer. Et oui ! Un numéro de téléphone est une puce. Dès lors, vous pouvez imaginer vous implanter la puce sous la peau. Pour vous voler, il faudra vous mutiler. Ce qui est plus compliqué que de vous piquer votre sac à mains ou de vous faire les poches.

En résumé, si je ne nie pas les aspects pratiques de la mise en place d’un tel procédé consistant à accélérer les transferts d’argents entre particuliers via un simple numéro de telephone mobile, j’entends également celles et ceux qui se posent des questions quant à l’utilité réelle de vouloir aller toujours plus vite, quitte à prendre et à faire prendre des risques à toute une population dans le simple but de prendre ou de conserver un pouvoir de plus en plus techno-fascisant. Car plus le numérique avance, et plus les libertés individuelles reculent. Plus les bases de données sont remplies, et plus l’intimité de chaque être humain se vide sur la place publique…

A vous de voir…

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.