Banque mobile Fidor : BPCE annonce un lancement d’ici Juin 2018

La BPCE tarde à se lancer sur le marché des banques mobiles. Après le lancement d’Orange Bank puis d’EKO du Crédit Agricole, elle vient d’annoncer à son tour la création de son enseigne mobile : Fidor. On vous dit tout …

C’est au tour de la BPCE de se lancer

La BPCE – Groupe Banque Populaire et Caisse d’Epargne – vient d’annoncer le lancement de sa banque mobile. Fidor en est pour l’instant à sa version test bêta en France. Son lancement effectif devrait intervenir seulement à l’horizon Juin 2018. Le président de la BPCE – François Pérol – a coupé court à tout suspens en annonçant : ” Nous voulons créer avec Fidor la communauté bancaire européenne de nouvelle génération. Le lancement en France est prévu en 2018“. Il souligne par ailleurs que son lancement nécessite “beaucoup d’investissements et d’intervenants“. Un challenge de taille donc, et d’envergure européenne.

P.S.
Pour rappeler le contexte, BPCE va investir plus de 600 millions d’euros dans un plan de digitalisation massive. Le lancement de Fidor en France en fait partie.

Logo Fidor

Fidor en quelques mots

Le Groupe BPCE s’est déjà offert la start up allemande Fidor l’an dernier. Le Groupe BPCE la considère comme une véritable laboratoire d’innovations. Fidor a été conçue comme “une banque entre amis” par son créateur Matthias Kroene. Elle propose une offre bancaire mobile mais aussi une plateforme communautaire sur son application. La plateforme permet à ses utilisateurs d’échanger autour de bons plans de Fidor ou encore des conseils pour mieux gérer leurs fonds. Ces retours clients sont ensuite utilisés par la banque mobile Fidor pour construire de nouvelles solutions bancaires à destination de ses clients. Quoi de mieux pour répondre aux besoins de ses clients que de leur demander directement leurs attentes ?

Le petit plus ? Pour faire partie de la communauté Fidor il n’est pas nécessaire d’être client de la banque !

De plus, Fidor est également un créateur de logiciels bancaires.

Quelques chiffres
Fidor compte plus d’un demi-million de membres dans sa communauté allemande et 200 000 clients actifs de sa banque. Fidor est également présente au Royaume-Uni, et bientôt en France. A titre de comparaison, sa concurrente directe est l’imposante banque N26. N26 compte déjà plus de 500 000 clients bancaires en Europe dont 1/5 en France.

La version bêta déjà disponible

Les Français sont d’ors et déjà invités à essayer la version test de Fidor France, et ce dès le mois de janvier. L’offre bancaire sera co-construite par ses utilisateurs, système fer de lance de la start up allemande. Ce sont surtout “les jeunes et les geeks” qui sont ciblés par cette version test détaille Yves Térode, le patron du digital de la BPCE. Il continue “Nous ne voulons pas plaquer le modèle allemand. Fidor est un laboratoire grandeur nature. Il ne s’adresse pas forcément aux mêmes clients que ceux des Banques Populaires ou Caisses d’Epargne par exemple“.

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.