Prêt consommation

pret consommationLe prêt consommation, encore appelé prêt conso ou prêt personnel, peut prendre des formes différentes suivant qu’il est souscrit dans un établissement bancaire ou dans un autre. Bien qu’il s’agisse partout d’un prêt dit non affecté (personne ne peut obliger le souscripteur du prêt à réellement consommer avec cet argent. Et puis, quelle est la définition de consommer ? Aller au restaurant, c’est consommer. Acheter un véhicule aussi, et même remplacer le ballon d’eau chaude…), certaines banques ne proposent ce prêt que parce qu’elles n’ont pas pu entrer la raison du besoin de trésorerie dans une autre case.

Hors, dans tous les cas, le but est de permettre, via l’endettement, la consommation des ménages. Si certaines banques, comme le e.LCL trouve une raison pour chaque emprunt et décline ainsi une gamme de crédits impressionnante, d’autres, comme Hello Bank ou Boursorama, se satisfont d’un seul prêt personnel, capable de couvrir tous les besoins et de répondre positivement à tous les projets, quels qu’ils soient.

Comme on le voit, le prêt personnel est donc une sorte de « fourre-tout » du prêt. Mais comment est-il décliné par les différentes banques en ligne ?

A la NetAgence (maintenant appelé L’AGENCE EN LIGNE), le prêt personnel est encadré. Il ne peut excéder un montant de 75 000 €. Mais rien n’est précisé quant à la durée maximum. Tout juste nous dit-on que le taux est de 3,99 % pour un prêt ne dépassant pas 3 ans. Ah, si ! Les frais de dossiers sont offerts. Pour en savoir plus, il faudra devenir client. Néanmoins, on s’aperçoit que la banque propose également un prêt auto et que les prêts travaux sont sans aucun doute inclus dans la gamme de prêts immobiliers. Pas de raison donc de sortir un prêt à la consommation spécial. En voici l’annonce : https://lanetagence.bnpparibas.net/nos-offres/credit/.

La logique est différente chez Hello Bank. Ici, le crédit à la consommation englobe tous les projets. Il peut durer jusqu’à 9 ans, mais ne monte pas plus haut en terme de fonds : 75 000 €. Toutefois, la souplesse due à la durée de remboursement permet d’emprunter bien plus pour le commun des ouvriers ou personnels non cadres. Ce prêt envisage donc le fait que nous puissions nous servir de la somme pour boucler des travaux aussi bien que pour acheter une nouvelle voiture. Ici également, les frais de dossiers sont offerts. Et le taux est 1 point plus bas qu’à la Net Agence, jusqu’à 48 mois : https://www.hellobank.fr/fr/loffre/credit-consommation.

pret consommationLe e.LCL développe quant à lui une logique toute particulière. Plutôt que de regrouper toutes les affectations en une seule, la banque filiale du LCL décline une multitude de prêts conso ; le conso travaux, le conso auto, le conso rachat, le conso budget… Dans la pratique, ils se ressemblent tous ; une durée variant entre 6 et 7 ans pour un plafond de 60 000 € (à part le conso travaux qui ne permet d’emprunter que 20 000 € sans précision de durée du remboursement. Il est donc permis que notre voiture coûte plus cher que les travaux dans notre maison…). Une grosse nuance toutefois, le prêt conso budget permet d’emprunter jusqu’à 180 000 € sur une durée de 15 ans, dans sa troisième ligne. Soit, l’équivalent d’un gros budget travaux, mais à prix conso, donc, bien plus cher qu’un taux immobilier. Encore une fois, pourquoi limiter la durée de l’achat d’un camping-car à 5 ans et proposer un prêt conso budget, sans justificatif de destination nécessaire et pouvant couvrir le prix d’une maison sur 15 ans ? Administrativement, toutes ces lignes de prêt doivent être une horreur à gérer pour le back office. Et où se situe la cohérence ? D’autant que prêter 180 000 € sans garantie et sans justificatif de destination de l’argent reste un phénomène très rare et assez étrange, même… https://e.lcl.fr/prets/prets-personnels/solution-conso-budget/.

Chez Boursorama, on adopte la même philosophie que chez Hello Bank. A ceci près que la durée du crédit se limite à 5 ans (contre 9 ans pour la filiale BNP Paribas) et 30 000 € (contre 75 000 € pour Hello Bank). Néanmoins, cela a le mérite de simplifier les choses : http://www.boursorama.com/banque-en-ligne/credits/personnel/?origine=456.

Monabanq a directement opté pour l’appellation autres projets. Ce qui signifie bien que cette ligne de prêt se situe en dehors du prêt auto-moto et du prêt travaux. Et ce, même si les conditions sont très proches, voire semblables. En effet, les prêts auto-moto et autres projets bénéficient exactement des mêmes conditions : enveloppe maximum plafonnée à 30 000 € pour une durée max de 72 mois… Là aussi, les deux lignes de prêt pourraient être fondues en une seule, à moins que les statistiques soient si importantes.

Fortuneo, BforBank et ING Direct ne dispose d’aucune ligne de prêt. Inutile donc de chercher de ce côté-là.

Le cas particulier des réserves d’argent.

Deux établissements en ligne proposent également des réserves d’argent (ou crédits renouvelables), qui sont considérés comme étant des prêts à la consommation, dans la mesure où aucun justificatif de l’emploi de l’argent débloqué n’est demandé. Le principe de ce type de crédit est simple. Dès qu’un besoin se fait sentir, on pioche dans la trésorerie, et on rembourse. Au fur et à mesure des remboursements, la trésorerie se reconstitue et il est donc possible de piocher à nouveau dedans. Le hic, c’est que ce genre de chose est facturé très cher. Et qu’il très difficile de s’en défaire.

pret credit consommationChez Monabanq, le montant est limité à 5 000 € à un taux effectif global approchant les 20 % : https://www.monabanq.com/fr/produits-bancaires-services/credits/credit-renouvelable-avantages.html.
Au e.LCL, le montant peut aller jusqu’à 21 000 € pour un TEG dépassant les 16 % : https://e.lcl.fr/prets/prets-personnels/libre-cours/. En fait, au e.LCL, il est plus simple d’emprunter sans justificatifs qu’avec la preuve d’une affectation bien justifiée…

En résumé, on retiendra qu’Hello Bank dispose d’un produit très souple permettant de financer tous les projets, travaux, conso, auto, bateau, etc. Boursorama se cale sur le même mode, mais limite un peu trop la durée et l’enveloppe. On cherche toujours la cohérence au e.LCL (le prêt conso budget paraît assez dingue) et Monabanq et la NetAgence restent dans le classique.