Lyf Pay : un consortium inédit pour une nouvelle application de paiement mobile

C’est une surprise qui n’en est pas tellement une, mais qui ravira les défenseurs du paiement mobile : un projet français se lance sur le marché. Alors que le paiement mobile a de belles perspectives d’avenir devant lui, BNP Paribas et le Crédit Mutuel ont dévoilé récemment le résultat de leur rapprochement, annoncé en octobre 2016. Lyf Pay, une application multi-services (paiement, fidélité et couponing), va donc voir le jour. Elle est issue de la fusion du projet Wa!, une solution de paiement mobile soutenue par BNP Paribas et Carrefour avec Fivory, la solution similaire soutenue par le Crédit Mutuel. Lyf Pay sera disponible en téléchargement à l’échelle nationale le 18 mai 2017.

Que proposera l’application Lyf Pay ?

D’après ses concepteurs, Lyf Pay est le fruit d’un « important travail sur l’ergonomie et la fluidité des parcours utilisateurs : une réponse simple aux enjeux de dématérialisation de portefeuille ». Disponible sur tous types de smartphones et de systèmes d’exploitation, l’application permettra de réaliser ses paiements en magasin et sur Internet. Elle intègrera aussi un système permettant de réaliser des virements, ainsi qu’un répertoire de cartes de fidélité et autres coupons promotionnels. lyf pay argumentaire

Pourquoi allier banque et grande distribution ?

Le consortium annoncé a de quoi surprendre : à de grands établissements bancaires viennent s’ajouter des groupes de grande distribution, dont les activités financières ne sont pas le coeur de métier (malgré quelques évolutions récentes). En effet, Lyf Pay vise dès son lancement une couverture la plus large possible en France, afin de faciliter son accessibilité. Le service veut être disponible chez un maximum de commerçants, indépendants comme franchisés, et chez de nombreux partenaires dans les domaines de la grande consommation, de l’événementiel et de l’associatif. C’est pourquoi outre BNP Paribas et le Crédit Mutuel, Lyf Pay embarque dans son giron Carrefour, Auchan, MasterCard, Oney ainsi que Total. Le but final est de pouvoir peser sur le marché face aux géants américains que représentent Amazon Pay, PayPal, Apple Pay ou encore Android Pay.

 

 

Laisser un commentaire

Note : Banquesenligne.org n’est pas une agence bancaire, un établissement de crédit ou encore une société d’assurance, nous n’assurons pas de Service Client. Les commentaires sont modérés, le spam et les commentaires à des fins promotionnelles seront systématiquement refusés.