GAFA : Des ambitions dans le secteur bancaire

L’intérêt des GAFA pour le secteur bancaire reste discret mais croit à vitesse grand V. Selon un article du Wall Street Journal début mars, Amazon aurait mené un sondage auprès de partenaires bancaires américains. Le géant du commerce en ligne aurait en vue de proposer son propre compte courant. A quel point les GAFA sont-ils menaçants pour notre système bancaire ?

Amazon se rapproche des banques

Amazon souhaite réduire au maximum ses commissions bancaires sur transactions. En effet à chaque transaction réalisée le géant du commerce en ligne paie des commissions aux banques émettrices. Pour réduire ces importants coûts, Amazon se lance donc sur le marché bancaire.

Un autre objectif poursuivi par Amazon dans son projet de compte courant est de proposer une nouvelle solution à ses plus jeunes clients. Ceux-ci ont déjà des liens distendus, irréguliers, infidèles avec les groupes bancaires traditionnels. Le groupe Amazon souhaite tirer parti de ce changement de mœurs et tirer son épingle du jeu.

Quelles sont les cibles d’Amazon pour son compte courant ?

  • Les personnes qui ont un accès difficiles aux produits bancaires.
  • Les millennials : La génération née dans les années 1990 et 2000. C’est la génération qui a vu grandir Amazon et les autres géants du web. Ils sont les plus enclins aux nouvelles alternatives notamment bancaires qui sont aujourd’hui proposées. Cette génération a déjà révolu l’ère des banques à agences. Elle créée l’ère du mobile comme moyen de paiement et du virement comme support de transfert d’argent.

Ce qui existe déjà

Amazon

Lancer son propre compte courant est une première pour le groupe Amazon. Se lancer sur le secteur bancaire ne l’est pourtant pas. Amazon propose déjà une carte bancaire à ses clients Prime. Mais il s’agit là d’une clientèle limitée. Avec son compte courant, Amazon ratisserait à une largeur très très grande échelle.

De plus Amazon réalise aussi déjà des prêts financiers. Elle cible particulièrement les entreprises présnetes sur sa plateforme de marché avec ce produit. Toutefois une offre de prêt pour les autres entreprises et les auto-entrepreneurs serait à l’étude…

Enfin Amazon a à son tour lancé son service de paiement en ligne, à l’image d’Apple Pay. Depuis 2012, les PME ont accès à une solution de paiement en ligne appelée Amazon Lending.

Facebook

Facebook – lui – propose déjà des services de transferts d’argent CtoC. De particulier à particulier. On y retrouve des produits comme des cagnottes en ligne, des virements bancaires entre amis ou encore des partages d’addition.

Les GAFA sont légitimes dans le secteur bancaire

Les GAFA, Google, Amazon, Facebook et Apple sont-ils réellement légitimes sur ce marché ?

Pourquoi leur lancement sur le marché bancaire fait-il autant trembler ? C’est évident ! On n’attend que ça. Depuis de longues années, le marché prête une importante attention aux géants du web. Devenus tous les poids lourds, les piliers de l’économie mondiale numérique. Leur ambition sur le domaine bancaire, et bientôt sur les marchés financiers, n’étonne plus personne.

Nous en avons un bel exemple en France ! Le numéro 1 des télécoms en France, le groupe Orange et sa banque en ligne Orange Bank. En seulement 4 jours Orange Bank avait déjà raflé 100 000 clients du marché !

Ces acteurs numériques de poids ont de quoi faire peur aux acteurs déjà présents…