Comparatif des banques en ligne 2016

En résumé les banques en ligne c’est :

  • Moins cher !
  • Plus rapide !
  • Plus efficace !

meilleures-recompenses-banque-en-ligne

Date Palmarès MédiasBanque en ligne
2016"Banque la moins chère" Le MondeBoursorama
2016"Trophée d'Or Multéo Contrat ING Direct Vie"LeRevenu.comING Direct
2016"Label d'excellence 2014 pour le Compte Tout Compris Premium"Les Dossiers de l'épargneMonabanq
2016"Service Client de l'année 2016"Viséo ConseilBforBank
2016"Trophée 2015 de la Meilleure Relation Clent Online"QualiWebFortuneo
Romain Dubois Consultant SSII

Depuis que je suis chez ING Direct, je ne perds plus mon temps au guichet, et bénéficie de frais bien moins chers pour mon assurance vie ! Bref je suis plus que satisfait de leurs services et j'en parle à tous mes amis qui eux aussi sont ravis !

Pour nous la meilleure banque en ligne du marché. Elle est très complète et vous y trouverez votre compte ! ING a su séduire par ses conditions d’entrées simplifiés.

De plus les avantages y sont nombreux :
– Carte bancaire offerte
– Opérations courantes gratuites
– Livret orange fiable
– Prix du label d’excellence 2010

 

HelloBank sait séduire ses nouveaux clients avec une offre de 80€ gratuit. En plus d’une communication que je trouve relativement bien ficelée (pour une banque c’est pas forcément évident), Hello Bank reste à l’écoute de chacun de ses clients et à de nombreux avantages comme :

– Carte bancaire offerte
– Opérations courantes gratuites
– Livret orange fiable
– Les
– Prix du label d’excellence 2010

 

 BforBank est une des meilleurs banques en ligne qui propose 130€ à l’ouverture de compte (*suivant offre du moment). On regrette ses conditions d’entrées relativement élevés même si elles sont en phase avec le fait que BfoBank veut aider ses clients dans la gestion de leurs patrimoines financier.

On aime BforBank pour :
– Carte bancaire offerte
– Opérations gratuites
– Livret orange fiable
– Prix du label d’excellence 2015

 

Banque en ligne : Oui mais pourquoi ?

Ce n’est désormais plus une surprise, les banques en ligne font partie du paysage bancaire au même titre que les banques de réseau. Et les années à venir risquent fort de confirmer cette tendance. Pourquoi ? D’abord, parce que les banques en ligne affichent des tarifs bien plus bas que leurs consoeurs. Ensuite, parce que la disponibilité des conseillers est bien plus grande, et l’amplitude horaire pendant laquelle il est possible de contacter son gestionnaire de compte se révèle autrement plus importante que celle des banques dites traditionnelles ; du lundi au vendredi, de 8 h à 21 h et le samedi de 8 h à 16 h. Enfin, parce que, philosophie de l’internet aidant, la réactivité des banques en ligne est bien plus intéressante. Un message ne reste jamais sans réponse plus de 48 heures…

Et puis, il existe également un autre argument qui font des banques en ligne les banques de l’avenir, un argument par l’absurde pourrions-nous dire. Depuis quelques années et l’avènement du tout algorithme, nous pouvons tous constater que le conseiller en agence perd de son pouvoir de décision, remplacé qu’il est par la machine, le logiciel. Tant et si bien que les décisions autrefois rapides prennent paradoxalement bien plus de temps aujourd’hui. Et surtout, l’empathie a disparu. La discussion d’humain à humain est finalement plus simple à obtenir via webcam ou au téléphone dans une banque en ligne qu’avec son conseiller en agence physique… Dès lors, la question se pose, pour les mêmes critères, pour les mêmes services, voire une qualité de service moindre, pourquoi continuer à payer plus cher en agence physique ?

D’aucuns répondront qu’ils ont le sentiment que leurs avoirs seront plus en sécurité en agence physique que dans une banque en ligne. A l’heure du tout numérique, cet argument ne tient plus. Les fonds sont tout autant numérisés en agence physique qu’en banque en ligne. Et  les banques en ligne sont toutes filiales de grands groupes bancaires ; ING Direct appartient au groupe ING, dans le trio de tête des banques Européennes, BforBank est le pure player du Crédit Agricole, Hello Bank est fille de BNP Paribas, Boursorama est l’émanation en ligne de la Société Générale, et c’est le cas pour toutes les banques en ligne.

De plus, pour ceux et celles qui se sentiraient encore hésitants, il existe différents types de banques en lignes. D’abord, celles que l’on nomme les pures players, ces banques en ligne qui, dans un passé récent, étaient spécialistes de la bourse ou de l’épargne avant de devenir gestionnaires de comptes en ligne. Avançant doucement, ces banques ne cessent d’élargir leurs offres, jusqu’à proposer aujourd’hui des crédits immobiliers, des assurances, et, bien évidemment, des placements très compétitifs. Et tout cela, en plus de cartes bleues offertes et de frais de tenue de compte réduits à néant. Ces banques se nomment BforBank, ING Direct, Boursorama, Fortuneo, Hello Bank et Monabanq.

Mais on peut également se rassurer en optant pour les banques dites de troisième génération, celles qui ont pris le parti de dupliquer intégralement l’offre de la maison mère en ligne. Certes, elles sont moins souples et plus onéreuses que les pures players, mais elles offrent une gamme complète et la possibilité d’entrer dans le monde du tout en ligne tout doucement, en conservant ses habitudes. C’est le cas de mon banquier en ligne qui offre une alternative en ligne aux Caisses d’épargnes, de l’e.LCL, de l’agence en ligne de la BNP Paribas ou encore d’HSBC, pour qui un client en agence physique est forcément un client en ligne.

De ces deux catégories, la première est plus dynamique, plus réactive et surtout moins chère. Et ce pour une raison simple ; pas d’agences, moins de personnels, moins de frais, et autant d’économies qui peuvent se répercuter sur les services proposés aux clients. Certaines d’entre elles vont même jusqu’à ne pas facturer les incidents bancaires… Néanmoins, les deux approches sont intéressantes et dans les deux cas, la banque en ligne peut servir de banque complémentaire comme de compte bancaire principal. De fait, on estime à cinq ou sept ans le nombre d’années qu’il faudra pour que les banques en lignes surpassent les banques traditionnelles en terme de part de marché. Et ceci n’est pas si étonnant qu’il y paraît, car les usagers en ligne sont pour 61% d’entre eux âgés de 18 à 39 ans. Avec un peu de temps et l’accès toujours plus simple aux technologies et à la mobilité, la tranche d’âge va très rapidement s’élargir… Sans oublier un détail qui a son importance ; les montants des retraites stagnent, voire diminuent, et les banques en ligne sont à même de compenser cette baisse de pouvoir d’achat rien que par la baisse drastique des frais bancaires… Nul doute que les enfants baignant dans la technologie mobile sauront convaincre leurs parents, même les plus âgés.

Alors qu’en ce début d’année 2016, les banques de réseau annoncent une augmentation de leurs tarifs et de leurs frais, les banques en ligne proposent quant à elles de venir les rejoindre, et offrent des conditions très avantageuses. L’occasion est bonne pour se lancer dans la gestion de son compte en ligne, et pour enfin jouir de la mobilité offerte par ces nouveaux banquiers, ainsi que des économies sur les frais bancaires. L’objet de ce site est justement de vous aider à choisir votre banque. En comparant tous les produits et services des banques en ligne, et plus encore. Vous pourrez faire votre choix en toute connaissance de cause et selon ce qui a le plus d’importance à vos yeux grâce à notre Comparatif Banque en Ligne.

Il ne s’agit pas d’une révolution, mais bien de l’évolution naturelle et logique de la banque. Alors, vous passez quand à la banque en ligne ?

Frais bancaires Banque en ligne : Entre 8 et 47€
Frais bancaires Banque traditionnelle : Entre 66 et 210€